Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Découvertes

  • Dantec, en mode trip-hop

    Titre cryptique, le Dantec en question n'ayant rien à voir avec feu Maurice G, (auteur cyberpunk du siècle dernier s'étant un peu perdu en route au fur et à mesure de l'inflation de la pagination de ses opus). Dantec (3p) (prononcer trippy, comme trip hop, tu l'as?), c'est mon coup de coeur de la semaine. C'est un son. C'est un magnifique travail de production, qui s'aventure du côté de Bristol. Un EP va sortir dans les semaines qui viennent, EP dont j'ai pu explorer l'âpreté acid-punk, le truc qui te surprend et que tu ne lâches pas.

    Dantec m'a prévenu à l'avance, on n'est pas là pour se marrer. Effectivement, il est des sons qui te font sortir de ta zone de confort. En attendant, retour sur son premier EP, sorti en 2018, Recorder Blues. Plutôt soft. Enjoy!

     

    Dantec (3p) sur Spotify : Recorder blues EP

    Lire la suite

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • Playlist de Printemps en temps de confinement

    Putain de coronavirus qui nous contraint au vivre ensemble avec distanciation sociale d'un côté et obligation de se serrer avec son prochain en vase clos. On ne va pas faire de blagues sur les risques encourus par chacun de nous alors qu'on en est qu'au 3ème jour, on en reparlera dans 15, 30 jours ou plus, une fois que minés par l'abus de pâtes et d'alcools, nous n'aurons qu'une seule envie, courir nus dans la rue en poussant des hurlements de bêtes sauvages. L'occasion pour certains de se poser la question qui tue : l'Homme est-il bon? La réponse étant naturellement, en période de confinement: Tout dépend du temps de cuisson. Et ce, une fois que les livreurs Deliveroo auront fait valoir massivement leur droit de retrait... Bref, on n'est pas bien. 

    Quoi qu'il en soit, autant profiter de cette occasion inédite et historique, pour nous cultiver. J'ai entamé personnellement le visionnage de l'oeuvre intégrale d'Ingmar Bergman. Au spleen de l'enfermement, on ajoute une couche de dépression existentielle. Que du bonheur... 

    Mais trêve de plaisanteries. je vous ai concocté une gentille playlist d'artistes indé qui méritent qu'on leur tende une oreille attentive. Après tout, une fois les enfants ligotés et baillonnés sur le balcon ou dans le placard pour s'accorder un moment de répit, l'heure est à la contemplation. [Disclaimer : en ces temps troublés où le second degré se perd, je tiens à préciser que ceci est un trait d'humour noir]

    Catégories : Découvertes, Musiques, Playlists Lien permanent
  • C'est nouveau! Ca vient de sortir! Rostan del Soler

    Tout frais pondu, ce clip du duo, Rostan del Soler. Adri et Alex font de la pop qui fleure bon les 80s. Un univers un peu barré et sympa. Petit coup de coeur de la semaine.

    Never Alone : karaoké / conceptuel /
    12 personnages / 11 salles de bain / 
    intimité / brut / vrai / fait-maison / 


    Enjoy!!

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • Maine in Havana - premier album à découvrir!

    Maine in Havana est un combo improbable, chanteur portoricain à la voix profonde, sonorités rock et blues, univers lorgnant du côté de Tom Waits et Nick Cave. Et tout ceci du côté de Montpellier. Le groupe sort son premier album le 13 mars prochain, album auto-produit. J'ai eu la chance de l'écouter, ça envoie, c'est prenant.

    Un avant-goût ici:


    Maine in Havana, distribué par MAD/PIAS, dans les bacs le 14 mars. Release party (à Montpellier) le 14 mars

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • Sunflowers, l'invitation au voyage

    Endless Voyage, 3ème album du duo portugais, Sunflowers, est un objet étrange. Un album difficile au premier abord, car inclassable. Le groupe qui se range lui-même dans la catégorie psyché-punk-garage embarque l'auditeur dans un trip où cohabitent guitares saturées, incursions electro, nappes de claviers et longues plages répétitives. Quelques paroles ça et là, dans un album contemplatif et mystérieux. Priorité à la musique. Il y a une étrangeté dans ces titres traversés de fulgurances sonores. Il faut prendre son temps pour s'immerger dans ce voyage sans fin, qui s'avère attachant.

    "Endless Voyage" (Only Lovers Records), dans les bacs le 7 février 2020


     

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent