Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rock

  • Interview Express : Electric Pyramid

    Il n'y a pas si longtemps j'ai revu Almost Famous, l'histoire d'un jeune rock critic, qui après avoir rencontré Lester Bangs, se lance dans la carrière, collant des angoisses à sa digne mère, en partant sur la route avec un groupe de rock, chevelu, barbu. Les années 70, une ère bénie, avec l'essor du rock business, des années d'exploration, de découverte. Les standards du rock'n'roll way of life. Je suis retombé sur les notes de pochette signées Cameron Crowe (c'est lui le jeune rock critic) sur un double live de Lynyrd Skynyrd, quintessence d'un rock débridé. Puissant. Du rock devenu aujourd'hui une musique de niche. Grosse niche certes, mais qui tremble sous les coups de boutoir d'une pop surproduite, surlookée, mondialisée, standardisée et surmédiatisée. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était mieux avant. C'était différent. C'était autre chose. Et le goût, au risque assumé de me répéter et de tourner en boucle, c'est une affaire personnelle. L'essentiel étant que l'on puisse se retrouver entre gens civilisés pour communier un verre de bière à la main dans un déluge de décibels. En hochant la tête à s'en dévisser les cervicales.

    electric pyramid, rock

    Bon, ça c'est dit. Et ça nous amène à parler d'Electric Pyramid. Du rock avec du gros son, des guitares hurlantes, des solos de guitare, une batterie bien lourde, un chant un peu rugueux et mélodique. Des compositions puissantes, et quelques balades pour ajouter un peu de douceur au moment. Un album resserré, 39 minutes de pur plaisir. Deux faces de vinyle, comme lors de l'âge d'or du rock. On avait fini, à l'ère du CD par oublier qu'un album bien fait devait conserver un niveau de tension pour être efficace. Les CD ont été bourrés à bloc de délayages surproduits. Pas pour le meilleur.

    Les années 2000 et la digitalisation de la musique ont réhabilité le single, le titre qui émerge, qui accroche l'oreille, et qu'on va jouer en boucle. Pas de déchet dans l'album d'Electric Pyramid. 10 titres à l'os. Lone Runner au riff entêtant. One Go, power ballad avec beau solo de guitare. Rob The Man, grosses guitares down tempo. Wild World et sa rythmique de plomb. Looking for Love, quasi slow pour emballer sur le dancefloor. Silver Screens, gros rock qu'on pourrait entendre chez Lynyrd Skynyrd ou les Stones. Moon Riding, riff façon Foo Fighters. Kihim Rising, groovy à souhait. River et ses guitares incisives. Tower, pour clore l'album, épique. Bref, un album dont l'écoute fait du bien. Et si c'est trop fort, c'est que vous êtes trop vieux!!! (comme disait Ted Nugent, avant de devenir un vieux con, à l'époque où il dégainait les riffs avec le volume sur 11).

    J'ai soumis chaque membre du groupe à l'interview express. Joli moment de déconne pure!!!

    Enjoy!!

    Crédit photo ©️ Andy Willsher

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Interview Express: Rest in Gale

    Rest In Gale est un groupe français tendance rock psyché-pop, formé en 2014 par Julien Howler et William Rains. Tous deux doués d'un sens de l'humour décapant, l'interview qui va suivre le prouve. La team premier degré va en avoir des sueurs froides. Ils ont sorti fin janvier leur premier album, Tombola. Et y'a pas à dire, on tiré le gros lot (NDLR : jeu de mot assez facile et totalement, mea culpa, mea maxima culpa, lamentable. Je me donne un coup de règle en métal sur les doigts pour expier cette facilité. Et en même temps, que celui qui ne s'est jamais laissé aller à un  jeu de mot foireux me jette le premier pavé... En visant la tête...). Plus sérieusement, si tant est que l'on le puisse, Rest In Gale brouille les pistes, nous embarque dans de multiples directions musicales, un peu comme Zappa. Il faut se laisser embarquer dans l'univers foutraque du groupe. Kif garanti!!

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Playlist de Printemps #2

    L'heure est grave. L'épidémiologiste en chef va causer à 20h00. On saura à quelle sauce on sera mangés et quelle sera la température de cuisson. On essaie de se marrer, avec le petit rictus crispé. Et je coupe le son, et je remets le son. Et je stoppe & go... Si tu avances quand je recule... Non. Stop. Je m'égare. Je remets le son. On va tous mourir un jour ou l'autre. Et parfois même en bonne santé. Et vaccinés. Nickel!!

    Il est donc grand temps de regarder du bon côté de la vie (Always look on the bright side of life, comme l'ont chanté les Monty Pythons). De la musique avant toute chose, disait ce bon vieux Verlaine, dans ses périodes où la langueur des violons de l'automne ne blessaient pas son petit coeur fragile. de la pop, du rock, du brutal, du délicat. De tout. Plus d'1h30 de musique.

    Profitez! Enjoy!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • REPS, rock hargneux

    REPS, c'est du rock qui mord. Deux guitares, un sax. Lyrics en français. Esprit punk rock. Ils ont sorti un album en octobre dernier. Il fallait en parler. Le genre de rock agressif qui va bien. Va falloir m'envoyer l'album les gars, histoire que je développe!! Premier single en guise d'apéro, I want more (comme dirait Iggy)!!


    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • Playlist de Printemps

    Et hop, nouvelle playlist, pleine de choses indé bien sympa. De la pop, du rock et un zeste de punk et de metal pour faire bonne mesure. Une playlist élaborée au gré des découvertes, des rencontres. Je dois avouer être agréablement surpris par le dynamisme de la scène musicale rock et pop française. Tellement loin de ce que l'on nous sert aux Victoires de la Musique, ou de ce que les plateformes algorithmiques nous servent comme découvertes du moment. Et une nouvelle fois, un gros coup de chapeau (ça fait même pas boomer cette formule, quelque chose d'encore plus ancien...) à tous ces artistes, auteurs, compositeurs, en groupe ou en solo, qui continuent de composer et de créer des pépites à côté des quelles il serait dommage de passer. Ouvrez vos chakras, une fois de plus, et laissez vous embarquer.

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent