Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

pop

  • Nouveaux épisodes du podcast : Bertrand Betsch et Nezick

    Session de rattrapage. Les deux derniers épisodes du Volume sur 11 version podcast sont à découvrir ici. Deux salles, deux ambiances. D'un côté, Bertrand Betsch, auteur, compositeur, interprète de chansons délicates à la belle écriture avec ce qu'il faut de mélancolie et d'acidité, avec 17 albums au compteur. Le dernier en date, "J'ai horreur de l'amour" doit être écouté séance tenante. De l'autre, Nezick, compositeur de pop élégante, de formation classique, qui m'a offert le générique du Volume sur 11. Deux salles, deux ambiances disais-je, mais un point commun : des artistes indépendants et passionnés. Qui n'ont pas fait le choix de la facilité. Avec chacun des univers très personnels. Ils nous en parlent dans les épisodes 13 et 14 de cette deuxième saison du Volume sur 11.

    Le Volume sur 11 est aussi disponible sur Spotify, Deezer, Amazon Music, Anchor, etc.

    Catégories : Musiques, Podcast Lien permanent
  • Hum Hum dans Le Volume sur 11

    Hum Hum, ce sont Sophie Verbeeck et BT93 (aka Bernard Tanguy). Sophie est comédienne. Bernard est producteur; Ils aiment la pop. Ils aiment les univers poétiques. Leur univers passe de la dance à l'introspection. Leur premier album, "Traversant", est un patchwork pop. J'ai tenu à les rencontrer pour qu'ils me racontent la genèse de leur projet, leurs influences. Sophie a parlé de sa Belgique, Bernard a évoqué la scène et son parcours musical. Et j'ai tenté de résoudre une énigme : pourquoi y avait-il un cheval dans le clip de leur titre "Monkey Song"? (Pour les non anglophones, monkey signifie... Mais est-ce utile d'expliquer les blagues?)

    Enjoy!!

    L'épisode est aussi disponible sur Spotify, Deezer, et la plupart des plateformes!

    Lien permanent
  • Bertrand Burgalat dans Le Volume sur 11

    J'avais déjà interviewé Bertrand Burgalat de façon très brève. Cette fois-ci, nous avons pris notre temps. Nous aurions pu discuter pendant des heures de musique, de production, de toutes les arcanes de l'industrie musicale. Nous aurions pu passer en revue tous les projets sur lesquels Bertrand Burgalat à travaillé, les albums qu'il a arrangés. Il y avait tant à dire, tant le parcours de cet être multiples est riche en expériences. Je l'ai laissé raconter sans détour son parcours de musicien, producteur, arrangeur, compositeur, patron de label. Nous avons parlé bien évidemment de la création de son label, Tricatel. Né au départ comme un gag. Il fallait une structure pour facturer ses prestations d'arrangeur pour un gros label britannique, il a pris le premier nom qui lui passait par la tête, clin d'oeil à L'Aile ou la Cuisse.

    28 années plus tard, Tricatel poursuit son parcours singulier. Parler avec Bertrand Burgalat, c'est échanger avec un pur passionné, amoureux des sons. A la suite de notre discussion, j'ai écouté Daphnis et Chloé de Maurice Ravel. Il faut encore que je me penche sur l'oeuvre de Robert Wyatt qui fait partie des angles morts de ma culture musicale. On ne peut pas être sur tous les terrains. Dans cet épisode, nous avons bien évidemment évoqué Michel Houellebecq, AS Dragon. En bonus, vous découvrirez une version démo de l'Homme idéal. Cadeau!

    Un rappel au passage, Bertrand Burgalat a sorti un album remarquable il y a quelques mois, Rêve Capital. L'actualité musicale file à vitesse grand V. Les albums défilent. Mettons nous en pause un instant. Faisons un rewind rapide. L'album est disponible là.

    Place à l'interview. 8ème épisode de la saison 2 du Volume sur 11, un podcast accessible sur la plupart des plateformes. 

    Enjoy!!

    Catégories : Musiques, Podcast Lien permanent
  • Deleo, invités dans Le Volume sur 11

    Quand je les ai découverts, ils étaient 5. J'ai adhéré à leurs titres éthérés. Ils avaient répondu à l'interview express. Il y a eu le confinement. Le temps a passé. Et Deleo est réapparu. Avec un nouveau lineup. Et un album en cours de finalisation. Ils sont trois aujourd'hui. Denis, Nico et Émilie, une nouvelle voix pour le groupe. J'ai eu envie de faire le point avec eux en les invitant dans Le Volume sur 11. 

    Nous avons parlé création, mais aussi influences. Nous avons évoqué David Bowie, Radiohead, Thom Yorke, The Cure, Tool et Skunk Anansie. Nous avons parlé de ce nouveau Deleo avec sa nouvelle signature vocale. Ils m'ont fait cadeau d'un titre qui sera présent dans l'album dont la sortie est prévue dans le courant de l'année 2022.

    En attendant l'album, on écoute leur interview.

    Le Volume sur 11, saison 2, épisode 7.

    Le Volume sur 11 est disponible sur les principales plateformes de podcast, Apple, Spotify, Amazon, Deezer, Anchor, etc.

    Catégories : Musiques, Podcast Lien permanent
  • Olivier Rocabois, interview dans Le Volume sur 11

    Olivier Rocabois goes too far! Oui, c'est clair, cet esthète et exégète de la pop, cet orfèvre de la mélodie est un personnage! Aussi exubérant en interview que sa pop est riche et foisonnante. son album est une petite merveille, avec des mélodies dans l'esprit des compositions des plus grands maîtres de la pop, à commencer par Sir Paul McCartney. c'est dire! Olivier Rocabois est intarissable quand il évoque l'année 1967, lui qui est né dans les années 70. On croirait presque que dans une vie antérieure il a trainé avec Syd Barrett et Arthur Lee.

    Une belle rencontre à écouter (au choix sur Apple Podcasts ou spotify)

    Catégories : Musiques, Podcast Lien permanent