Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Découvertes - Page 4

  • Noiss, comme un pain dans la face qui rend sourd

    Le grunge n'est pas totalement mort avec Kurt Cobain. Du côté de Chambéry (France), Noiss entretient la flamme. Moins d'urgence que chez l'écorché vif de Seattle. L'efficacité avant tout. Noiss oscille entre grunge et stoner dans son nouvel EP, Deafening (c'est nouveau, ça vient de sortir). Deafening, assourdissant. C'est clair. Tu mets tous les curseurs au maximum. Les oreilles bien calées, rigoureusement entre les deux enceintes. Une fois appuyé sur "play", place à l'orgasme auditif, comme on n'en a plus en live depuis le 16 mars (disons que c'est la version trash de l'ASMR). La bave dans le masque, les esgourdes en sang au bout des 17 minutes de l'EP. Comme disait Nietzsche entre deux crises, si ça ne te tue pas, ça te rendra plus fort.  

    Noiss, "Punch in the face", extrait de Deafening EP

    Enjoy!

     

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • The Yokel, folk joyeux

    À ceux qui ont aimé 10 000 Maniacs, je propose The Yokel. 8 musiciens et une ambiance festive. Parfaite pour aller se déconfiner, courir nus dans les parcs et les champs (enfin peut-être pas totalement nus, avec un masque quand même, en n'oubliant pas les geste barrière). Bref, c'est frais, c'est joyeux, c'est ensoleillé. C'est mon coup de coeur du jour.

    Exceptionnellement, le groupe est en trio pour cette session live: "Sublime" (c'est le titre). "Y" le second album du groupe devait sortir en mai, mais pour des raisons qu'il est inutile de rééxpliquer icitte, c'est décalé au mois d'octobre (je l'ai écouté, il est VRAIMENT très cool).

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • L'album de la semaine : Soziales Hetzwerk, punk et germanophone

    C'est nouveau, ça vient de sortir. Das ist ganz neu und frisch gekocht!! Premier album de Soziales Hetzwerk. Un album court, du punk rock chanté en allemand qui ramène à la belle époque de la Neue Deutsche Welle. Jim Schatzmann n'a pas la voix hallucinée de Nina Hagen, dont je fus fan il y des années de cela (réécoutez Unbehagen en passant). Son album est efficace, alternant titres bien énervés avec grosses guitares et power ballads. Certes, me diront ceux qui n'ont pas fait allemand première langue au collège et au lycée (ni seconde langue d'ailleurs), l'allemand c'est segmentant. Ja! Mais le rock se doit d'être segmentant. Ouvrez vos chakras. Soziales Hetzwerk, ça envoie. Nous y reviendrons.

    En attendant, on écoute ! Viel Spass! Enjoy!

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • JAK'S garage

    Il y a eu le Joe's garage du moustachu de Laurel Canyon. Il y a aussi du garage chez JAK'S, un trio grenoblois qui fait du rock comme on l'aime, vif, à l'os, qui va directement au fait, qui prend les tripes et provoque un mouvement irrésistible du corps. En mode, je saute dans tous les sens, je sens la vibe! Jump! Jump!!

    Ils ont sorti leur EP le 4 avril dernier, en plein confinement. Au seul moment où tu dois compter sur l'insonorisation des murs et du parquet pour ne pas déclencher représailles et violences de la part de voisins excédés. Pas le moment de mettre le volume sur 11 et pourtant, c'est pas l'envie qui manque. 

    Pour écouter l'EP, c'est ici. 5 titres dégoulinant d'énergie. Aussi bien, voire mieux qu'une vodka-Red Bull!!

    Un avant-gout ici:

    [NDLR : Aucun rapport a priori entre Zappa et JAK'S, c'était juste pour faire un jeu de mot, Joe's garage/JAK'S garage...]

     

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • Dantec, en mode trip-hop

    Titre cryptique, le Dantec en question n'ayant rien à voir avec feu Maurice G, (auteur cyberpunk du siècle dernier s'étant un peu perdu en route au fur et à mesure de l'inflation de la pagination de ses opus). Dantec (3p) (prononcer trippy, comme trip hop, tu l'as?), c'est mon coup de coeur de la semaine. C'est un son. C'est un magnifique travail de production, qui s'aventure du côté de Bristol. Un EP va sortir dans les semaines qui viennent, EP dont j'ai pu explorer l'âpreté acid-punk, le truc qui te surprend et que tu ne lâches pas.

    Dantec m'a prévenu à l'avance, on n'est pas là pour se marrer. Effectivement, il est des sons qui te font sortir de ta zone de confort. En attendant, retour sur son premier EP, sorti en 2018, Recorder Blues. Plutôt soft. Enjoy!

     

    Dantec (3p) sur Spotify : Recorder blues EP

    Lire la suite

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent