Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Musiques

  • Interview Express: Dye Crap

    Crap, shit... En deux mots tout est dit : l'esprit punk habite le groupe. DYE CRAP, quatre rouennais qui sortent un premier album intitulé The Shits. Bon esprit et bonne humeur! Le rock efficace à la FIDLAR, net sans bavures ni fioritures, on met le son à fond et on se lance sans se soucier des voisins grincheux. Jouer fort et vite. Bramer en choeur. Dye Crap est typiquement le genre de groupe que l'on crève d'envie de voir en live (on se calme, c'est pas pour tout de suite, hélaaaaaaas, hélaaaaaaaaas, pour les raisons que nous sachons tous...). Live car on sent que c'est une musique hédonique taillée pour la scène, pour le moshpit, pour le crowdsurfing, pour tout ce qui fait l'essence même du rock: le bordel total, le son sur 11, aspersion de bière comprise. Premier single dans les bacs depuis le 19 février. L'album va suivre, il faudra patienter jusqu'au 30 avril (c'est loin!) (Kids are Lo-Fi Records, Le Cèpe Records, Time Room Records). 

    Crédit photo : ©️ Jean-Paul Groove

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Attention ovni! Ouvre tes chakras avec Alain Valdès!

    Pur ovni pop avec un zeste de jazz, et une orchestration somptueusement mise en image. Un trip vers une autre dimension. Et une invitation à ouvrir ses chakras. Et se taire. Une injonction à partager massivement sur les réseaux asociaux, où tant de gloseurs devraient appliquer ces principes de base au lieu de ne se conformer qu'au principe de "c'est pas parce qu'on a rien à dire qu'il faut fermer sa gueule" (pour mémoire, et pour vous épargner des recherches Google, c'est le titre d'un filme de Jacques Besnard,sorti en 1975 avec Michel Serrault, Bernard Blier et Jean Lefebvre).

    Donc, ouvre tes chakras avec Alain Valdès! C'est une injonction catégorique. 

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • Dye Crap, l'esprit punk

    On en reparlera avec une interview à venir très bientôt. Arrêtons nous d'ores et déjà sur le single de Dye Crap, un quatuor rouennais dans la plus pure tradition des branleurs punks postés sur leurs planches de skate, la musique à fond. Un premier titre prometteur, "The Shits", qui sort aujourd'hui, prélude à un album qui réjouira nos esgourdes engourdies par des mois de confinement... The Shits, c'est joyeux. C'est lumineux. C'est foutraque. De quoi encaisser dans la joie (j'exagère un peu pour l'effet dramatique) l'annonce de Dame Bachelot pour qui le festival, c'est un truc de gens chics, vissés sur leurs chaises et applaudissant d'une main molle des artistes délicats, et sans doute subventionnés. Bref, l'antithèse absolue du public rock qui aime la sueur, la bière, le stupre et les oreilles qui saignent.


     

    Catégories : Découvertes, Musiques Lien permanent
  • Interview Express : Digital Resistance

    Universitaires, anarchistes de gauche, c'est en ces quelques mots que se définit Digital Resistance, le trio formé par Ana Kee, Wolf et Psy. Un groupe formé en mai 2019, mélange de PJ Harvey, Idles, RATM, poing levé et volonté de faire bouger les choses. Le son est agressif, les riffs lourds, la tension palpable. Digital Resistance n'est pas là pour rigoler. 

    Ana Kee, Psy et Wolf entretiennent une solide amitié, ils sont en phase sur les questions de droits de l'homme et de justice sociale. La musique est le vecteurs de leurs messages de résistance. Leur premier album, Alternative Facts, parle de justice sociale, de corruption, d'oppression, d'oligarchie, de fascisme.

    Pas de batteur dans le groupe, on sait depuis Spinal Tap que ce poste est toujours compliqué à gérer dans un groupe... Ana a dû s'y coller et se mettre derrière les futs pour l'album. Pendant ce temps, Psy dégaine les riffs, et Wolf assure la rythmique de plomb. 

    Je suis tombé sur eux un peu par hasard pendant le premier confinement, j'ai bien aimé leur côté énervé. Car il y avait de la matière pour. Et c'est pas fini. Autant dire que la voie est libre pour Digital Resistance!

    Ana et Psy ont répondu aux questions de l'interview express, Wolf avait trop de boulot. Évidemment les questions sont légères au regard de l'engagement politique du groupe. Mais il y a chez eux une immense sincérité. On a envie de les rencontrer IRL, de boire une bière et de discuter jusqu'au bout de la nuit. Et puis on les laisse brancher les amplis. Et mettre le son sur 11.

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Playlist d'hiver #2

    Deuxième playlist d'hiver. Cette fois-ci, les ambiances seront pop et chill, pour encaisser le couvre-feu. Et se détendre dans la perspective de non-reprise à moyen terme des concerts et festivals. On ne va pas se mentir, comme on dit, ça commence à peser. The waiting is the hardest part chantait Tom Petty. Putain, Tom, tu avais raison. L'attente, c'est ce qui ronge de l'intérieur. Il faut puiser en soi, au plus profond, les ressources qui permettront de passer ce cap. on en viendra à se réjouir des choses simples, la blancheur de la neige sur la ville au réveil, un rayon de soleil sur les toits, quelques notes de piano, une mélodie pop, un vieux rhum... 

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent