Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Interview Express : Partenaire Particulier

Éric Fettweis est un pote, on ne se voit pas souvent, mais j'aime bien l'artiste, le gars sur qui est tombé le succès il y a maintenant un paquet d'années et qui est poursuivi par un titre, emblématique d'une époque. Partenaire particulier, cherche partenaire particulière... On connait les paroles par coeur, le genre de chose que tu entonnes dans une soirée, chargé en alcool ou pas d'ailleurs... Ça rappelle d'ailleurs cette période insouciante où... Putain, tout ça parait si loin après des semaines de confinement/déconfinement/reconfinement/couvre-feu... Bref. Hasard des plateformes de streaming, je tombe sur un album de reprises de tubes de synthpop des années 80. Partenaire Particulier reprenant Depeche Mode, Yazoo, Orchestral Manoeuvres in the Dark, New Order. Relectures respectueuses. Et ma foi fort plaisantes. On y trouve le même plaisir qu'en écoutant une compil qu'avait réalisée le sieur Beigbeder Frédéric il y a quelques années, en rassemblant la bande originale de sa jeunesse. Ces sons qui ont bercé nos soirées, en école de commerce pour certains, en rallye pour les z'autres. Avec rock "essuie-glace" à la clé. Ceux qui savent verront parfaitement de quoi je cause. Pas de nostalgie de l'époque, n'oublions pas que Peter et Sloane et Licence IV eurent un succès phénoménal à l'époque. À chacun son sale (voire très sale en l'occurence) goût. Le beau pays de France, celui des Gaulois réfractaires, a des goûts de masse que je qualifierai tout de go de goûts de chiottes. Ce n'est pas nouveau. Pardonnez-moi de ne pas m'extasier devant les chansons à message de Vianney. Ni devant celles d'Aya Nakamura (dans ce cas d'ailleurs, je préfère écouter du rap japonais ou du death metal russe... Quitte à ne rien comprendre, autant préserver son snobisme!). Mais bon, le commerce étant ce qu'il est, si ça se vend, "Frankly my dear, I don't give a damn", aurait dit Rhett. Keep calm and don't give a fucking fuck.  Mais revenons à nos Partenaires Particulier. Pas de cover d'Isabelle a les yeux bleus. Ni de L'Aventurier. Au 36ème degré, ça aurait pu être marrant. En attendant, j'écoute à fond la cover de Blue Monday et celle d'Enola Gay. Et puis celle d'Amoureux Solitaires, en duo avec Lio. Et je souris bêtement. Et ça fait du bien!! Merci, amigo!

Allez hop, interview express! 

Si tu ne devais ne garder qu’un seul album de toute ta discothèque ?

"A rush of blood to the head" de Coldplay. J'ai beau l'écouter en boucle depuis 18 ans, je n'arrive pas à m'en lasser.

Si tu ne devais garder qu’une seule chanson ?

Police "Message in a bottle". Je me souviens encore de la première fois où j'ai entendu ce truc. C'était tellement nouveau, tellement énergique, tellement efficace… La perfection absolue !

Le truc le plus inavouable caché dans ton iPod, iPad, collection de CDs, K7, vinyles, favoris de ta plateforme de streaming, etc ? 

L'intégrale des Rubettes ! C'est un truc d'ado, le premier groupe sur lequel j'ai complètement craqué. J'ai beau trouver ça très kitsch aujourd'hui, je reste fidèle à mes émotions de l'époque. Bon... après..., ce n'est pas si inavouable que ça... Le truc le plus vraiment pire, c'est "Be My Boogie Woogie Baby" de Mr Walkie Talkie. J'ai adoré ça quand j'avais 14 ans mais je me demande vraiment comment j'ai pu en arriver là, tellement c'est pourri et ringard.

Le truc le plus triste - celui qui te plonge dans un abime insondable de tristesse ?

Julia, des Beatles (ou doit-on dire de Lennon?). J'adore me vautrer dans la tristesse et la nostalgie en écoutant ma playlist "Sad songs", et Julia en est toujours le paroxysme, peut-être avec "Perfect Day" de Lou Reed… 

Le truc le plus joyeux - qui te donne la patate et que tu écoutes systématiquement pour te rebooster ?

Ce n'est pas à proprement parler un morceau joyeux, mais "Two More Years", de Bloc Party, a une énergie dingue qui est assez communicative ! Play it (very) loud !

Le morceau que tu ne peux plus écouter ?

Partenaire Particulier ! La vie est cruelle, non ? Bizarrement, j'arrive à la chanter sur scène, et j'y trouve même du plaisir, mais l'écouter m'est insupportable.

Le morceau ou l’artiste que tu zappes systématiquement ?

Goldfrapp. Je ne sais pas pourquoi j'ai ajouté ça à ma bibliothèque, ni pourquoi je ne l'en ai jamais retiré. Et je ne sais même pas pourquoi je n'aime pas — à priori ça devrait me plaire — mais je trouve ça juste prodigieusement emmerdant.

Idole absolue - s’il n’en reste qu’une ?

Vachement dur... J'ai d'abord pensé à John Lennon, mais c'est un peu "tarte à la crème". J'ai ensuite pensé à Sting, mais il a aussi fait des trucs très chiants... Matthew Bellamy  aurait pas mal d'atouts pour lui..., mais je le trouve un chouïa agaçant. Alors je vais dire Chris Martin. J'adore ce mec, son talent, sa voix, sa simplicité, son attitude générale ! 

Kim Jong-un ou Kim Kardashian (ou Kim Wilde, Kim Basinger, Kim Deal, Kim Dotcom, Kim Fowley, etc.) ?

J'ai failli répondre Kim Wilde… parce que... quand même, c'est Kim Wilde, quoi ! Mais je vais dire Kim Jong-un ! Plus précisément son avatar dans le film "The interview" qui est un des trucs qui m'a le plus fait marrer ces dernières années ! Parce que le vrai a l'air un tantinet moins fun…

Ton objet-culte, ton doudou ?

Pas un objet, une série. Mais elle remplit le même rôle : Brooklyn Nine Nine. C'est absolument magique ! Je suis amoureux de tous ses personnages !

Drogue préférée ?

Coca zéro ! Ça fait des années que j'essaie d'arrêter, mais j'arrive pas !

Alcool préféré ?

Le rhum, sous toutes ses formes ! Dans les tournées auxquelles on participe, on a ouvert un stand "Rhumerie" dans notre loge, pour le plus grand bonheur des autres artistes et techniciens.

Tes premiers mots en tant que Miss France ?

Je suis...

Fuir mais où ?

Sans hésiter, direction Les Seychelles. La paradis sur terre.

Si tu ne devais faire qu’une seule émission de télé ou de radio ?

Les Nuls : L'Émission. Mais ça va être compliqué !

Film culte de chez culte ?

"Rencontres du 3ème type". Ou alors la trilogie "Retour vers le futur".

Livre culte de chez culte ? 

Je ne suis pas très branché littérature... J'ai droit à la BD ? Alors "Le Chat" de Philippe Geluck, ou n'importe quel autre album de la série. C'est du caviar !

Marc Lévy ou Guillaume Musso ?

Guillaume Musso, parce que ses premiers livres étaient quand même sympas à lire en vacances.

La fin justifiant les moyens, jusqu'où es-tu prêt(e) à aller pour faire partie des 50 personnalités préférées des français ? 

Désolé, mais je me fous totalement de faire partie de ce classement. Je ne ferais donc pas beaucoup d'efforts pour ça. Passer une nuit avec Sophie Marceau, tu crois que ça suffirait ?

Un dernier mot ?

Ultracrépidarianisme. J'ai bon ?

 

Je vous avais promis des cover... J'avais oublié de mentionner A-ha... Trop cool!  Enjoy!!

Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel