Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

sting

  • Dans mon iPod ce weekend...

    On se calme!!!!! Point de punk ni de hard ni de metal! Du troubadour, du minimaliste, du zen, du calme!!! Du calme!!!!!!!!!!!!!! (Amis lecteurs de Facebook, rendez-vous sur Dubucsblog.com, j'ai la flemme de copier les url...)

     

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • Rock, pop et mort...

    rock.jpgLecture d'été... Les derniers Jours du Rock'n'Roll de Pierre Achard... Les derniers jours, dernières heures et derniers soupirs des icônes de la pop et du rock... Eddie Cochran et son taxi, Janis et sa dernière OD, la dernière nuit de Jimi... Tous jeunes, très jeunes... Il est clair qu'il n'y a à ce jour pas grand chose à écrire sur Chris Martin ou Bono... La rebellion est devenue un business, la rock'n'roll attitude est ultra-calibrée... Rien qui ne soit racontable sur Twitter ou Facebook... Alors imaginez des pratiques sexuelles limites avec des poissons (ça c'est la légende de Led Zeppelin...), du partage de seringues et de coups de couteau au Chelsea Hotel... Pas bien propre pour l'époque... Rock et mort... Musique de vie qui défie le temps. Forever Young. Qui défie Dieu. Highway to Hell. A coups de décibels, de murs d'amplis Marshall. De lignes dans le nez, pour tenir le choc. De bitures sévères, parce qu'il faut avoir la force de monter sur scène, d'atteindre la transe vaudoue qui permettra envouter les dizaines de milliers de fidèles venus comme à la messe, pour leur communion extatique.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire
  • Vous avez demandé la Police...

    3db1c46daed612450498c611fae4bbec.jpg29 septembre. RER B, station La Plaine/Stade de France. 18h30. Des hordes de quadras et quinquas se dirigent vers l'enceinte du Stade de France. Une bière et un sandwich merguez-frite à la main. Quelques djeunz... égarés ça et là. 19h00. Dans le stade. La pelouse, précieuse en ces temps rugbystiques est recouverte d'un revêtement protecteur. Gradins clairsemés. 19h45. Fictionplane, le groupe de Sting Junior ouvre le bal. Rien à dire, sinon, peut mieux faire. La voix rappelle celle de papounet. Quelques morceaux à consonnances reggae réveillent quelques souvenirs dans le cerveau reptilien du public. Ennui poli. Power pop assez standard mais entraînante. Ballades se passant de commentaire. 21h00. The Police. Message in a bottle. Un peu bâclé. Son sans aspérités. Ecrans éteints. Où l'on constate qu'en dessous d'1m80, il faut renoncer au concerts de stades... Les écrans s'animent. La voix de Sting est intacte. Andy Summers délivre 993d4f908c076337b9b9cbb6bb6089cb.jpgquelques soli incisifs. Stewart Copeland matraque les fûts. Impeccable. Froid. Efficace. Le groupe semble avoir retrouvé une forme de complicité. Le public suit. Un peu mollement. Sting sourit. Copeland bastonne. Summers torture les 6 cordes de sa Stratocaster rouge. 1h30 passent. Et la grâce... L'essence punk de Police suinte enfin. Can't stand losing you. Roooooooooxane. So lonely. Enchaînés. Le public bouge enfin. Et si Police devait être résumé à son seul premier album, Outlandos d'Amour? Le plus simple, le plus énergétique, le plus séminal. Every breath you take. Fin du concert. rappel ultime. Et la bonne surprise. Un dernier morceau. 4 musicos sur scène. Sting, Copeland et Summers rejoints par Henri Padovani. Le corse. Le tout premier guitariste du combo. Le père fondateur. Energie punk du quatuor pour l'ultime moment d'extase de ce concert. 22h45. Finito. RER B, bondé.

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 6 commentaires
  • Rock'n'roll recyclage ou éternelle jeunesse?

    Quelques reformations "juste pour le plaisir d'être à nouveau ensemble" et jamais "just for the money, man" de groupes mythiques sont annoncées...
    Après The Police, qui s'annonce être la prochaine hype de l'automne (du moins pour l'Europe après échauffement sur le territoire américain), la presse américaine parle sérieusement des Smashing Pumpkins, Rage Against The Machine et Van Halen.
    Question: à partir de quel moment une reformation est-elle crédible? Parfois, ne reste du groupe d'origine qu'un membre, qui fait appel, pour la tournée ou, pire, le nouvel album, à des requins de studio... Analyse au cas par cas...

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Musiques 2 commentaires
  • Dans mon iPod ce weekend...

    ... sous forme d'un dialogue imaginaire...

    "- Gordon? Andy on the phone. Oh, by the way, Stew also called earlier today.

    - Y'know, don't stand so close to me, Trude dear... I'm practisin' the fuckin' lute like a damn' fuckin' "troubadour" (in French in the text)

    - Gordie dear, the fuckin' Police on the phone.

    - I don't bloody give a fuckin' shit, dear. I'm into classical music now... Sure I'll get a ffff in Telerama.  Even Declan never got it!

    - Declan?

    -Good ol' fuckin' Elvis Costello!!! Went into serious stuff, 'couple of year ago.. Duets with Anne-Sofie Von Otter, Brodsky Quartet shit... And what about Macca?  Fuckin' Concerti he wrote... Y'know dearie, it's time to get serious...  not to climb up the coconut tree like Keith... Ah ah!medium_sting_john_dowland.jpg

    - Fuckin' "bourgeois"! I married a goddam rockstar... Damn' midlife crisis!!!"

    Eh, oui ça se passe comme ça dans la famille Sumner, Sting pour le grand public... Rien à dire sur "Songs from the labyrinth", recueil de chansons de John Dowland, compositeur du 17ème siècle que Sting vient de sortir chez Deutsche Grammophon... Plaisant. Plutôt meilleur que quelques composition solo de l'ex-Police. Inoxydable. Sans risque. Crédible.  Agréable. Tellement, qu'un sentiment de chaleur vous envahit, que vos paupières sont lourdes... Quand j'aurai compté jusqu'à trois, vous dormirez...

     

     

    technorati tags:

    Lien permanent Catégories : Playlists 3 commentaires