Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

rennes

  • Premier single de Marquis : European Psycho

    Quelle journée. Alors qu'on nous casse les tex, qu'on nous couvrefeute, qu'on est au bord du nervousse breakdown, 3 bonnes nouvelles dans une même matinée!! Jugez par vous mêmes:

    Un nouvel album du Boss, "Letter to You".

    Un nouvel album de The Slow Readers Club, "91 days in Isolation".

    Et enfin, le premier single de Marquis, "European Psycho". 

    Comme le chantait REM "It's the end of the world as we know it and I feel fine!"


    Catégories : Musiques Lien permanent
  • Interview Express : Sergeï Papail (Frakture)

    Rennes. Dans l'imaginaire d'un fondu de rock, la ville occupe une place à part. Rennes, c'est, en vrac et sans hiérarchie, les Transmusicales, Marquis de Sade, Daho, Dominic Sonic, Les Nus, Niagara, Marc Seberg, Frakture... Multiples styles. Avec une tendance à explorer des univers musicaux riches et souvent référencés et érudits. DEs artistes, des groupes qui ont positionné Rennes sur la carte du rock en France. Dans un pays pour qui le rock n'est pas une évidence et que se complait à entretenir le distinguo entre musiques bruyantes et variété inoffensive. 

    Frakture est l'une des pierres angulaires du rock rennais. Issu du punk. Né en cette période cruciale où le rock s'est réinventé, punk, new wave. Inventivité, et climats sombres. Certains membres fondateurs seront à l'origine de Marquis de Sade. Le groupe splittera dans les années 80 pour se reformer au début des années 2000. Tout le paradoxe de Frakture : avoir toujours été là dans l'imaginaire de ceux qui savent. Et concrétiser son existence discographique presque 30 ans après ses premiers pas. "So Blind To See", sort en 2020. Et on le déguste sans nostalgie aucune, comme une pure nouveauté. 

    Je suis allé à la rencontre de Sergeï Papail, âme du groupe. Je l'avais vu sur la scène du Liberté à Rennes, avec Marquis de Sade, en septembre 2017, lors du concert de renaissance. Un rappel d'anthologie, White Light, White Heat, cover du Velvet. Il répond aujourd'hui à l'interview express, une interview où l'on découvre la palette large de ses références culturelles. C'est ça le rock rennais. Une musique et des paroles sophistiquées. Et au final, un album envoutant et intemporel. Il n'y a plus qu'à prendre son mal en patience pour découvrir Frakture sur scène. 

    Credit Photo ©️ Jo Pinto Maia

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Interview Express : Frank Darcel, Marquis

    Au risque de passer pour légèrement obsessionnel, et ça ne sera pas la première fois, parlons de Marquis. Né des cendres chaudes de Marquis de Sade, Marquis donne une suite à une aventure musicale démarrée il y a maintenant plus de 40 ans. Marquis de Sade était remonté sur scène armé de son répertoire tenant en deux albums devenus mythiques. Une musique intemporelle. D'où le constat que le rock classieux vieillit bien. L'aventure d'un troisième album pouvait s'avérer éminemment casse-gueule. Mais Marquis de Sade avait retrouvé l'envie de challenger son propre mythe, l'envie de donner une suite à Rue de Siam. Un projet interrompu par la disparition de Philippe Pascal. Franck Darcel, Éric Morinière et Thierry Alexandre auraient pu avoir la tentation d'enterrer l'affaire. On peut imaginer les tempêtes sous les crânes, comme disait le père Hugo. Rester dans un passé glorieux et s'endormir sur la nostalgie du Rennes rock des 80s, ou essayer autre chose, avancer sans se renier. Prendre le risque de nouvelles compositions. La curiosité nous étreint. Il va falloir patienter jusqu'à septembre pour découvrir un premier titre, "European Psycho". Et janvier 2021 pour avoir entre les mains "Aurora", nouvel album de Marquis. Marquis de Sade est mort. Vive le Marquis. 

    LADTK, le label du groupe lance sur KissKissBankBank l'opération de financement participatif qui permettra la finalisation de l'album. Un projet à soutenir! En attendant la sortie de l'album, en attendant de découvrir les premiers sons, j'ai soumis Frank Darcel à l'interview express. Enjoy!!

     

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Renaissance du Marquis

    Marquis de Sade. Un retour flamboyant, une reformation inespérée après une trentaine d'années de silence. Une tournée qui permettait de constater que la flamme ranimée ne s'était pas éteinte. La perspective enthousiasmante d'un 3ème album. Et le choc brutal un sale jour de septembre 2019. Et l'interrogation : l'histoire allait-elle s'arrêter là? 

    Attente. 

    Et cette nouvelle qui tombe hier. Marquis de Sade n'est plus. Ne pouvait plus être, sans Philippe Pascal. 

    Marquis est né. 

    3 membres historiques, Frank Darcel, Eric Morinière, Thierry Alexandre. Et un petit nouveau, un jeune chanteur flamand, Simon Mahieu. Sans oublier un casting de choix et de haute volée pour bâtir un projet qui tienne la route, les Rennais, Christian Dargelos, Sergeï Papail, l'incontournable Daniel Paboeuf, Xavier Géronimi. Et les New Yorkais, James Chance, Ivan Julien, et Richard Lloyd. 

    Il ne reste plus qu'à attendre septembre pour le premier titre et janvier 2021pour l'album.

    Affaire à suivre! On en reparle dès que le financement du projet est lancé sur KissKissbankBank.

    Crédit photo ©️ Ray Flex

    Catégories : Musiques Lien permanent
  • Interview Express : Christian Dargelos - Les Nus

    À la fin des 70s, Rennes est devenue l'un des épicentres du rock "Made in France". On pense évidemment à Marquis de Sade, Daho and co. Il y a aussi les Nus. Les Nus, c'est notamment Christian Dargelos. Co-fondateur de Marquis de Sade. Ce n'est pas rien côté pedigree (NDLR : je sais, je suis obsessionnel et irrationnel dès qu'il s'agit de Marquis de Sade). Les Nus se sont effacés du paysage au milieu des 80s, pour renaitre 30 ans plus tard. Passion intacte.  

    les nus, rock, rennesLe nouvel album du groupe, Enfer et Paradis, rock classique d'excellente facture nous propulse de l'autre côté de l'Atlantique, largement au-delà de la pointe du Finistère. L'Amérique et ses grands espaces chantés en français. Mais pas uniquement. Du rock avant tout. À jouer fort. Direct. Dans la grand tradition du rock français de qualité. Ce rock, qui malgré une relative voire totale absence des programmations des radios, perdure. Comme le chantait Neil Young, "hey hey, my my, rock'n'roll will never die"! Ce ne sont pas les Nus qui vont dire le contraire. 

    J'ai proposé à Christian Dargelos de se soumettre à l'interview express. 

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent