Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

indé

  • Interview Express : Apple Jelly

    Soyons clairs, bien que suivant la scène indé française, tout passionné de musique que je sois, j'étais passé à côté d'Apple Jelly. On ne peut pas être sur tous les fronts. Désolé les gars. De fait, quand on m'annonce que le groupe s'est reformé pour sortir un nouvel album, mon encéphalogramme reste désespérément plat... Damn'it, comment puis-je me réjouir d'un fait dont j'avais ignoré les antécédents? Soit, me dis-je, prend l'info telle qu'elle est et entre dans le dur directement. Le titre du morceau qui m'est proposé comme premier single me cueille comme un cri de rage. Die, Motherfucker, Die!!! Un cri de guerre que je pourrais pousser en de multiples circonstances. Par exemple quand je... Non, n'allons pas plus loin, l'époque est déjà suffisamment anxiogène...

    Quoi qu'il en soit, à l'écoute de l'album d'Apple Jelly, on vibre, on vrille, on se laisse aller sur le dance floor, et objectivement, vu le groove, on se laisse aller à la tentation d'envoyer en l'air tous les gestes barrières, pour faire comme avant, comme à l'époque où on ne cherchait pas pendant des heures des substituts à l'ennui qui nous gagne. Apple Jelly inspiré par Kraftwerk, LCD Soundsystem, Blondie, The Cure, Giorgio Moroder, la Factory, le cinéma et l’art contemporain, electro-disco-new wave et punk est le projet musical qu'il faut pour reprendre pied, et faire face aux contrariétés du temps. L'album, D*M*D, sort dans quelques jours. En précommande ici.

    Place à l'interview express.

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Interview Express : Dimitri von Büren

    Panoramix : C’est une bonne situation, ça, scribe ? Otis : Mais, vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres... etc. etc. Des rencontres. Un peu au hasard des découvertes musicales. Des rencontres avec des passionnés aux multiples talents. Et des vies multiples. Dimitri von Büren est ce genre de profil multi-casquettes, qui a le bon goût de faire de la pop chic et mélodique (j'aime bien cette idée de "pop chic", souvent j'ajoute "classieuse"... C'est ça la pop. Élégante, reposante, à la musicalité délicate, celle qui t'accroche immédiatement et ne te lâche pas. Du pur velours pour les esgourdes). Donc, le camarade Von Büren, dans une de ses vies, distille tranquillement de jolies mélodies pop. Prenez et goûtez en tous, ceci est juste et bon, comme disait le fils unique du Grand Barbu. Il avance avec précaution dans l'univers impitoyable de la pop. Pas de voix autotunée, pas d'effets ostentatoires et/ou putassiers. Quelque chose de très authentique. D'ailleurs, un type qui cite The Doors dans ses références musicales ne peut pas être totalement, mauvais. Interview express de l'artiste à lire illico. 

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Interview Express : Deleo

    Ils sont 5. ils viennent de Montpellier. Ils pratiquent une pop légère aux sons inspirés par la new wave et le post punk. Rien ne semble pourtant daté dans la musique aérienne du groupe portée par la voix claire d'Emy Eris. Fans inconditionnels de Radiohead et Thom Yorke, ils proposent des climats envoutants et des compositions prometteuses. Ils sortent un EP en mai prochain, la bande-son du déconfinement, le moment où nous pourrons commencer à goûter à nouveau aux prémisses d'un retour à la normale. Il nous faudra de la musique dans les oreilles pour passer le cap. Avant de pouvoir remettre un jour les pieds dans une salle de concert pour retrouver le plaisir du gros son.

    Denis, Romain, Nico et Emy, 4/5 de Deleo ont répondu à l'interview express. Ils nous parlent d'eux, de leurs influences, de ce qu'ils aiment. 

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent
  • Playlist de Printemps en temps de confinement

    Putain de coronavirus qui nous contraint au vivre ensemble avec distanciation sociale d'un côté et obligation de se serrer avec son prochain en vase clos. On ne va pas faire de blagues sur les risques encourus par chacun de nous alors qu'on en est qu'au 3ème jour, on en reparlera dans 15, 30 jours ou plus, une fois que minés par l'abus de pâtes et d'alcools, nous n'aurons qu'une seule envie, courir nus dans la rue en poussant des hurlements de bêtes sauvages. L'occasion pour certains de se poser la question qui tue : l'Homme est-il bon? La réponse étant naturellement, en période de confinement: Tout dépend du temps de cuisson. Et ce, une fois que les livreurs Deliveroo auront fait valoir massivement leur droit de retrait... Bref, on n'est pas bien. 

    Quoi qu'il en soit, autant profiter de cette occasion inédite et historique, pour nous cultiver. J'ai entamé personnellement le visionnage de l'oeuvre intégrale d'Ingmar Bergman. Au spleen de l'enfermement, on ajoute une couche de dépression existentielle. Que du bonheur... 

    Mais trêve de plaisanteries. je vous ai concocté une gentille playlist d'artistes indé qui méritent qu'on leur tende une oreille attentive. Après tout, une fois les enfants ligotés et baillonnés sur le balcon ou dans le placard pour s'accorder un moment de répit, l'heure est à la contemplation. [Disclaimer : en ces temps troublés où le second degré se perd, je tiens à préciser que ceci est un trait d'humour noir]

    Catégories : Découvertes, Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist d'Automne #2

    Novembre. Grisaille, froid et pluie. L'envie de cocooner vous étreint. Et vous avez raison. Je vous propose une nouvelle sélection de titres indé, pop, rock, electro. Du bon son que vous n'aurez entendu nulle part ailleurs ou presque.

    Enjoy!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent