Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

metal

  • C'est du brutal... Desalmado

    C'est metal, c'est brésilien, c'est brutal. Rien à ajouter.


    Catégories : Musiques Lien permanent
  • Playlist de Printemps #2

    L'heure est grave. L'épidémiologiste en chef va causer à 20h00. On saura à quelle sauce on sera mangés et quelle sera la température de cuisson. On essaie de se marrer, avec le petit rictus crispé. Et je coupe le son, et je remets le son. Et je stoppe & go... Si tu avances quand je recule... Non. Stop. Je m'égare. Je remets le son. On va tous mourir un jour ou l'autre. Et parfois même en bonne santé. Et vaccinés. Nickel!!

    Il est donc grand temps de regarder du bon côté de la vie (Always look on the bright side of life, comme l'ont chanté les Monty Pythons). De la musique avant toute chose, disait ce bon vieux Verlaine, dans ses périodes où la langueur des violons de l'automne ne blessaient pas son petit coeur fragile. de la pop, du rock, du brutal, du délicat. De tout. Plus d'1h30 de musique.

    Profitez! Enjoy!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist de Printemps

    Et hop, nouvelle playlist, pleine de choses indé bien sympa. De la pop, du rock et un zeste de punk et de metal pour faire bonne mesure. Une playlist élaborée au gré des découvertes, des rencontres. Je dois avouer être agréablement surpris par le dynamisme de la scène musicale rock et pop française. Tellement loin de ce que l'on nous sert aux Victoires de la Musique, ou de ce que les plateformes algorithmiques nous servent comme découvertes du moment. Et une nouvelle fois, un gros coup de chapeau (ça fait même pas boomer cette formule, quelque chose d'encore plus ancien...) à tous ces artistes, auteurs, compositeurs, en groupe ou en solo, qui continuent de composer et de créer des pépites à côté des quelles il serait dommage de passer. Ouvrez vos chakras, une fois de plus, et laissez vous embarquer.

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist d'Automne #3

    Alleluia!! Glory! Les anges dans nos campagnes se baladent avec leur masque, et pas au-delà de 21h00. Enfin, ils pourront toujours aller chez le caviste pour acheter de quoi se murger tranquillement le 24 décembre au soir. Noël est dans un mois et le Père Fouettard de la Nation nous a donné la roadmap. Du sang, de la sueur et des larmes. Bon, les librairies vont rouvrir, on pourra se procurer les mémoires de Sir Winston et des traités sur la résilience. Les plus affectés iront s'acheter quelques mètres de corde au magasin de bricolage le plus proche. Cela dit, ne lâchons pas l'affaire les concerts ne reprenant pas avant je ne sais quand, il faut penser à la musique. De la musique avant toute chose!!! Et la troisième playlist de l'Automne confiné. Avec beaucoup de pop. Et des sons synthétiques, et de grosses guitares. Il y en a pour tous les goûts. C'est bien évidemment parfaitement subjectif. Il y a de la pomme aussi, mais pas que ça. 

    Enjoy! Et mettez le son le plus fort possible!!

     

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Interview Express : Wire Edge

    Le métalleux a l'air sombre, un inquiétant pour le bourgeois, le bien-pensant qui est prêt à dégainer son crucifix ou ses gousses d'ail pour chasser le mal. Avec Wire Edge, on est face à un cas de revendication d'influences allant du metal à la cold wave. Enfant des 80s ayant grandi musicalement bercé par les climats lugubres et glacés de la cold wave, je ne peux qu'apprécier. Mais vous voyez le topo? Accumulation d'influences laissant entendre que ça va faire mal et qu'on ne va pas se marrer tous les jours. Mais se marre-t-on actuellement? Pensez à Jean Castex. Ça calme. C'est juste pour l'effet facile, tant le paysage est anxiogène et déprimant. Où ai-je posé ce masque? Damned. Je vois flou, j'ai de la buée sur mes lunettes noires. Mais à part ça? Wire Edge, un groupe qu'on aimerait immédiatement voir défendre son album Workhorse Empire sur scène, dans une atmosphère de headbanging, de moshpit, de wall of death. Dans la sueur et les relents de bière. Pour le moment, on n'a que les effluves de nos haleines dans le masque et nous fuyons autrui de peur qu'il nous asperge de ses excrétions corporelles invisibles. 

    Faute de scène, on va tenter de décrire l'alchimie de Wire Edge, formule à deux guitares, jeu de batterie déconstruit, quatuor qui revendique les influence de Tool et Mastodon. Wire Edge s'autorise des moments instrumentaux, quelques envolées apaisées, pour mieux nous scotcher au mur du son. Nicolas a parfois un faux air vocal de Dave Gahan. Workhorse Empire, un titre évoquant l'acharnement d'un groupe formé en 2010, pour sortir son premier album. Dans l'attente d'une hypothétique reprise des hostilités live, interview express des 4 membres de Wire Edge : Jeremy : Basse / Franck : Batterie / Nicolas : Chant/guitares /Yann : Guitares

    Lire la suite

    Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent