Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Bloc-note express N°55

    therhythm netvibes blackred blog.jpgD'abord une bonne nouvelle, The Rhythm reprend du service. Le Geek s'adonnant aujourd'hui aux jeux vidéo, le DJ relance la machine, le nez sur les platines, les commandes dans chaque main, la tête dans le cyberespace, à la recherche du son... Le site est accessible icitte. Nouveaux mixes, nouvelles playlists à venir!!!

    francois bon.jpgSemaine Led Zeppelin avec la lecture de l'opus de François Bon, Rock'n'Roll, un portrait de Led Zep. Bon, littérature et rock'n'roll n'ont jamais fait bon ménage. François Bon n'a pas l'écriture rock. N'est pas Hunter Thompson ou Nick Kent qui veut. L'écriture coup de poing n'est pas la spécialité de celui qui a déjà commis la bio des Stones et celle de Bob Dylan. Un peu lourdingue et démonstratif par endroit. Relecture approximative du manuscript à d'autres (Glyn Jones ou Glyn Johns, hein? Faudrait savoir!...). Traductions improbables de textes et verbatims en anglais (Et oui, cher François - que je ne connais pas personnellement - cardboard box ne veut pas dire chateau de cartes mais boîte en carton... Ce qui en termes de comparaison est plus approprié pur définir un son de batterie... Livre riche et intéressant malgré ses défauts. Livre de fan, en tous cas.

    photo.jpgLondres pendant trois jours... Réunions au siège européen de ma nouvelle boîte. Une entreprise d'origine américaine qui s'est doté d'un mode de fonctionnement d'entreprise globale. Excitant. Trois jours de training afin de bien appréhender les tenants et aboutissants du marché de la publicité in-game. Un seul mot d'ordre, la pub in-game c'est efficace, chaque impression délivrée dans les jeux en ligne a une valeur optimale car on s'adresse réellement à un utilisateur unique. Un joueur impliqué, engagé. Focalisé sur son jeu. Et considérant que la publicité, les marques intégrées dans l'univers 3D du jeu, sous formes de panneaux publicitaires, ou logos disséminés ça et là, contribuent au réalisme du jeu.

    Et la crise financière? Le marché du divertissement reste solide malgré la tourmente. Panem et circenses. Du pain et des jeux. les sages Romains l'avaient compris il y a des siècles! L'entertainment est un solide palliatif!

    photo(3).jpgPuisqu'on parle de Londres, séjour à l'hôtel Zetter... Et cette image, capturée sur un peignoir, ça vous évoque quoi? No comment! lol

    Réécoute de Led Zeppelin, pour les raisons susmentionnées. Mais aussi, plongée (blague de mauvais goût... les initiés comprendront...) dans Leucocyte, dernier opus d'E.S.T. Quand le jazz le plus épuré rencontre l'électro. Déroutant et sublime.

    Crise boursière... La bonne blague qui circule... Le financier qui confie à un commensal: "La crise financière actuelle, c'est pire que le divorce! j'ai perdu la moitié de ma fortune et j'ai toujours ma femme!" No comment!

    economist_cover_oh_fuck_september_2008.gifA propos de la couverture de The Economist... Oh Fuck! C'est un hoax. Bien fait certes. Mais hoax quand même. Pas le style de la vénérable maison britannique, à l'humour dévastateur et si british!!! Je suis abonné à The Economist... Non pas que je le lise de A à Z toutes les semaines... Ce type de cover est assez improbable... Le F... word étant rarement utilisé aussi ouvertement ailleurs que dans les films de Scorsese...

     

    Enjoy!

     

     

     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Dans mon iPod ce weekend...

    Ce n'est pas nouveau et pourtant ça vient de sortir... Pourquoi peut-on, 25 ans après, encore être scotché par la puissance et l'efficacité scénique d'un groupe comme The Clash? Hein? Dites-moi? Un groupe qui a vécu vite et fort, qui a sorti une poignée d'albums majeurs, dont l'inusable London Calling. Un gang qui a sû aller au delà de l'énergie brute du punk rock pour matiner sa musique de reggae, de funk, de jazz...

    Le Live au Shea Stadium, enregistré en 1982, est largement meilleur que le précédent opus live sorti il y a quelques années, compilation de de séquences live de bric et de broc... Urgence, énergie, speed. Guitares incisives, comme on dit. Voix approximatives. Ni Jones, ni Strummer, ni Simonon n'ont jamais été de grands chanteurs. Mais quelle musique. Quelle alchimie. The Clash, groupe intègre qui n'a jamais cédé à la tentation si tendance de la reformation. Et puis Onc' Joe est mort à 50 ans en 2003. Restent les souvenirs intacts. Inoxydables.

     

     

    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:
    keotag tags:
    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Bloc-note express N°54

    Blade_Runner_poster.jpg3ème semaine dans l'univers du jeu vidéo. Les progrès de l'imagerie 3D sont stupéfiants. On penserait presque à Blade Runner, où le PDG de la Tyrell Corp, qui fabrique les répliquants, copies d'humains, vante son produit, plus humain que l'humain. Le mythe du surhomme... Les univers virtuels du jeu vidéo sont d'un réalisme stupéfiant. Les moteurs au coeur des jeux sont de plus en plus puissants. lLs machines pour les faire fonctionner en toute fluidité demandent de la ressource. Mais pour quel résultat! Wow effect garanti!!!

    Si crise il y a avec l'effondrement du système bancaire américain, les tergiversations des Républicains sur l'acceptation du plan Paulson, les fusions-acquisitions en cata qui en découlent, le marché du jeu vidéo reste florissant. L'entertainment est un secteur porteur. Innovant. No limits. C'est appréciable. Et c'est là que réside une grosse différence d'appréciation. Travailler dans un secteur en crise. Marrant un moment. Puis on se lasse de l'impression de remplir le Tonneau des Danaïdes. De générer des recettes, qui contribuent, non au développement, mais àla survie, en attendant des temps meilleurs. La presse connait hélas cette situation. Et, conviction personnelle, le doute subsiste quant aux intentions réelles du Gouvernement quant à l'avenir de la presse, lors des Etats Généraux qui se tiennent actuellement. Il faut réformer en profondeur et la production de la presse, et sa distribution. Il faut que ceux qui font la presse se convainquent qu'une entreprise de presse est d'abord une entreprise. Et que la survie sous perfusion, à coup d'aides de l'Etat... s'apparente aux soins palliatifs! Mourir dans la dignité... Sauf que, paradoxe, un titre de presse ne meurt jamais... Bizarre. France Soir, Le Nouvel Economiste, La Tribune... Belles marques. Avatars nombreux. Refinancements réguliers au gré des humeurs et projets de acquéreurs successifs...

    trackmania.jpgPour l'heure, travailler dans un secteur porteur, permet de se concentrer sur sa mission, sans se poser la question cruciale de l'avenir dudit secteur. Ca repose. Après 20 années de presse. Et quelques périodes de récession publicitaire, réparties au fil des ans... Et la montée en puissance du numérique depuis presque dix ans. Cela étant, la presse, pour la génération des quadra-quinqua, reste LE média noble. Riche. Sensuel. L'odeur de l'encre, du papier. La douceur du papier. Un éveil des sens que les pixels et bits ne remplaceront jamais. L'ordinateur, le smartphone, le e-reader sont des monstres froids de plastique et métal.

    Mutations... Allez faire un tour sur The Watch Avenue... Transcription, voire sublimation des magazines Watch Your Time distribués par Le Monde chaque année. La montre est un sujet pour passionnés. Le site a développé un nouveau concept de boutiques et vitrines virtuelles où l'on peut à loisir découvrir la beauté des choses. Il a ouvert hier. Encore un work in progress, mais la démarche mérite d'être saluée. Et en plus les éditeurs sont des amis.

    manset.jpgA part ça, le nouveau Manset, "Manitoba ne répond plus" est un régal. Même si il y a chez lui une forme de froideur. Comme chez tous ces artisans perfectionnistes. Beau, léché, son parfait. Le même sentiment que lorsqu'on écoute un album de Donald Fagen, la moitié de Steely Dan. On sent que chaque note, chaque accord, chaque piste ont été travaillés, retravaillés, triturés jusqu'à la perfection. Jusqu'à la désincarnation. Ne boudons pas notre plaisir tout de même!

    Enjoy!

     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Dans mon iPod ce weekend...

    Un clin d'oeil à Rick Wright.

    De la part d'un fan de Pink Floyd (bien avant les années punk!)

    Le concert de réunion du Live 8 en 2006... où les vieux copains de fac qui ne se parlaient plus que par avocats interposés (Gilmour+Wright+Mason vs Waters) montrent qu'ils n'ont pas perdu la main.

    Triple dose:

    Wish You Were Here

     

    Money (Dark Side Of The Moon)

     

    Comfortably Numb (The Wall)

     

    Enjoy!

     

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent