Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mobilité

La mobilité, voire l'hyper-mobilité est un des éléments du zeitgeist de la vie moderne. (NDLR: belle intro... on dirait du France Culture).

Plus sérieusement, j'ai assisté sur ce thème, à une intervention de Bruno Marzloff et à une réunion de l'EBG dans la foulée. Autant dire que le sujet est dans l'air du temps.

Pour Marzloff, les vieux médias ne sont pas morts. Il récuse la cannibalisation d'un média par l'autre. En revanche, il constate le développement d'une approche multicanal. La situation de mobilité détermine le choix du canal. Charge aux médias de se rendre disponibles sur ces différents canaux, à ce titre, les marques-média multi-plateforme se voient promises à un bel avenir. C'était déjà la conclusion de The Economist dans son désormais fameux article du mois d'août: "Who killed the newspaper?"

L'heure est à l'expérimentation technologique, et  à l'invention d'un modèle économique.

Cette dimension économique a été largement évoquée, lors de la table-ronde de l'EBG, hier. Le modèle économique de l'accès à internet repose désormais sur un prix forfaitaire mensuel donnant un accès illimité à l'utilisateur. Les opérateurs de téléphonie mobile à ce jour limitent à la voix, voire aux sms, cette dimension "flat-fee". Tous les contenus mis à disposition sur les portails mobiles, demandent une contribution financière supplémentaire de la part des utilisateurs. et c'est là que ça coince! La cible jeune, 12-25 ans, early-adopters, "digital natives", est adepte des nouvelles techno (et comprend instinctivement leur utilisation) MAIS ne dispose pas du pouvoir d'achat lui permettant d'y accéder.

medium_crickee.gifUne observation récente: Crickee, le service de sms gratuits et illimités lancé par Laurent Vermot-Gauchy, est un service simple d'utilisation, à l'ergonomie réussie, à l'installation facile. Ma fille de 14 ans à qui j'avais proposé le service, m'a objecté que son forfait bloqué ne lui permettait pas d'aller sur le wap sans dommages financiers...

Les terminaux mobiles les plus sophistiqués disponible actuellement sont inabordables pour les utilisateurs. Nokia annonce des terminaux avec des accélérateurs de carte graphique pour le jeu en ligne.

Le meilleur reste donc à venir. A quel prix?

Affaire à suivre! 

 


 

Lien permanent 2 commentaires

Commentaires

  • Antoine,
    Je prêche certes pour ma propre paroisse. Sauf à avoir souscrit un forfait sms (un package ou illimité - qui dans ce cas ampute la fonction voix et finalement revient plus cher que l'adoption de Crickee, cf http://lvg.typepad.com/a/2006/10/zoom_sur_virgin.html) envoyer 1 seul sms revient au mieux à 0,10 euro. Ce n'est pas sans dommage financier !

    Alors qu'utiliser Crickee revient en coût data à 18 centimes pour plus de 100 sms envoyés en 1 heure.

    Sauf à ce que bien sûr l'opérateur de ta fille facture au temps passé, prends lui un forfait data pour 3 euros mensuels au maximum elle pourra envoyer grâce à Crickee ses SMS en illimité, 7 jours sur 7 et 24h/24.

    Mais, elle met effectivement le doigt sur une problématique due à l'absence d'offre de forfait data sur le marché des opérateurs français. Conscients de cet obstacle pour certains utilisateurs, nous étudions des solutions pour le contourner et faciliter ainsi l'adoption de Crickee pour tout un chacun dans les meilleurs conditions possibles. Que ta fille ne s'impatiente pas, son tour viendra ;-)

    Crickeely, LVG

  • Merci Laurent pour cette précision!
    Longue vie à Crickee!

Les commentaires sont fermés.