Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 2

  • Wahington Post, Libé, plumes et souris...

    Libé l'annonce dans son édition de ce matin, deux plumes  du Washington Post, John Harris et Jim Vandehei, quittent le titre pour se lancer dans une aventure alliant web et print. Quelle est la portée réelle de cette info? Je ne connais pas les deux journalistes cités. L'un, affirme selon Libé vouloir "utiliser le web pour réduire la distance entre les lecteurs et les medium_wpcom_logo_feb.gifjournalistes". C'est louable et souligne peut-être la lenteur d'adaptation des grosses machines éditoriales à une évolution technologique frénétique et rapide. Toutefois, l'article souligne que les deux compères poursuivront leurs apparitions dans les médias traditionnels. Comme quoi, si la montée en puissance du web est une évidence et qu'elle pousse les médias traditionnels à s'adapter à une nouvelle donne qui bouleverse les habitudes de consommation, se lancer sans biscuits dans la jungle de l'Internet n'est pas envisageable! Harris et VandeHei ont construit leur réputation sous la marque ombrelle du Washington Post. Tout en contribuant par leurs écrits à renforcer la marque-média Washington Post. Il ya interdépendance entre la marque et ceux qui produisent son contenu. En quittant la marque, ils apportent pourtant sa crédibilité rétro-active à leur nouveau support. Pour ne pas disparaître dans la jungle du web et des contenus produits par les utilisateurs, ils devront s'appuyer sur de nouvelles marques, on parle de CBS. Qui agira comme filtre de recommandation (cf Chris Anderson - The Long Tail)...  Much ado about nothing? comme disait ce bon vieux Will S.

     
     
     
    Lien permanent
  • Chroniques Américaines - N°17 / NYC flashback

    medium_logo-like.gifDu nouveau dans les moteurs de recherche: Like.com.

    Lancé il y a moins de 3 semaines, le site propose un mode de recherche original pour les accros du shopping! La recherche peut s'effectuer soit selon un mode classique. On tape quelques mots-clé dans la fenêtre adhoc, la réponse suit. Rien à signaler. L'originalité réside dans le second mode de recherche: une recherche visuelle dans la garde-robe de célébrités! Des photos sont présentées sur le site; le visiteur se voit offrir la possibilité de rechercher les items équivalents à ceux portés par des stars comme Scarlett Johansson, Jessica Simpson, P. Diddy... La recherche s'effectue sur le contenu des photos. La première approche semble anecdotique, mais la volonté inconsciente d'identification aux célébrités est l'argument-clé. Une fois les premiers articles sélectionnés, disons des chaussures, vous avez la possibilité de focaliser la recherche sur l'un des aspects du produit, la couleur, par exemple. Une palette apparaît, on modifie la couleur; tous les articles proposés changent de couleur. Approche multi-critères possible sur la forme ET la couleur, mais aussi le prix. Chaque produit peut être acheté en ligne sur son site.

    Un moteur purement dédié au shopping. Affaire à suivre fondée sur la technologie développée par Riya, spécialisé dans le search visuel.

    Quelques visuels pour bien comprendre le mode de fonctionnement du service:

    La page d'accueil: 

    medium_likedotcom.jpg

     Un focus sur les people en vue:

    medium_likedotcom_details.jpg

     Un focus sur une célébrité (?), ici, Stacy Keibler (Who's that girl? réponse ici...)

    medium_likedotcom_details03.jpg
     Le détail qui tue... 
    medium_likedotcom_details02.jpg
     
    Le résultat de la recherche par similitude (likeliness) 
    medium_likedotcom_details05.jpg
     
    Focalisation sur un détail... 
    medium_likedotcom_details06.jpg
     
     
     Etonnant, non? 
     
     
     
     
     
     
     

    Lien permanent
  • Presse 2.0

    De retour du congrès de la Fédération de la Presse Française, Pierre Chappaz propose sur son blog une réflexion sur l'avenir de la presse. Sa note m'inspire quelques réflexions.

    Il y a deux dimensions dans la question de l'évolution de la presse:

    - Une dimension technologique: comment passer du statut de marque de presse à celui de marque média. Passer d'un seul canal de diffusion: le papier, à une diffusion de contenu multi-canal. Sachant qu'il y aura un rééquilibrage naturel entre les différents canaux. Les utilisateurs feront le tri dans l'offre qui leur sera proposée. A rapprocher des études sur la mobilité et la consommation de média tributaire de l'endroit où l'utilisateur se trouve.

    - Ce qui nous amène à la deuxième dimension: la montée en puissance des canaux de diffusion numérique oblige à revoir l'équation économique des titres de presse. Les recettes publicitaires générées en ligne aujourd'hui sont inférieures à celles générées sur le papier. The Economist évaluait (26/8/2006: "Who killed the Newspaper") à 10 à 20 le nombre de visiteurs que doit acquérir un site pour compenser la perte d'un lecteur papier (en équivalent CA pub) (je cite de mémoire)...

    Autre point, comment gérer la question délicate des effectifs des imprimeries? et la nécessité pour ceux qui font un journal écrit de produire du contenu audio ou vidéo?

    J'ai l'impression que la presse anglo-saxonne a trouvé des réponses en rapprochant, voire en fusionnant les rédactions off et online. Je n'ai pas l'impression que nous en soyons déjà à ce stade en France. On s'y dirige à pas comptés. On se hâte lentement, comme dit la fable...

    Autre question: comment gérer les UGC?

    Certains sites de presse, comme lemonde.fr, ont déjà apporté leur réponse, en ouvrant des plateformes de blogging, en donnant au internautes la possibilité de commenter les articles et de voir leurs commentaires mis en avant.

    C'est très web 2.0, comme on dit, mais cela remet en cause le magistère qu'exerçaient les titres de presse depuis des lustres... Peut-être est-ce là que réside la difficulté pour la presse de faire sa révolution numérique rapidement!

     

     

    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:
    Lien permanent