Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

xavier beauvois

  • Bloc-note express N°139

    Semaine passée pleine de rebondissements, surprises et belles opportunités, tristesse et moments de grâce.

    A l'instar de Damdam, qui a lancé les hostilités en s'affichant sur Places, je bidouille un VPN, et accède aussi au service de géolocalisation de Facebook. Le récit et la méthode sont à lire sur le site de ROSE, ici. Il paraîtrait que le service serait opérationnel le mois prochain en Angleterre. La France, ou le reste de l'Europe suivra, au bon vouloir de Mr Zuckerberg. Intéressant car, si des applis de géolocalisation existent déjà (sur Twitter, mais aussi FoursquareGowallaPlyce), leur usage est marginal. Alors que Facebook offre d'emblée l'accès à une masse critique d'audience qui va réjouir les marketeurs de tous poils! 

    Sans transition, dans le même temps, je suis engagé par une école de commerce pour donner un semestre de cours. A propos de com et de digital. Juste quelques centaines de slides à produire, et des guest stars à inviter. Et ça commence vendredi! Au taf'! Parce que mardi et mercredi c'est ad:tech à Londres. Pour les insights, la nouveauté, le zeitgeist.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires
  • Bloc-note express N°138

    Chien et pipi.jpgJe ne lirai pas le Houellebecq. Je n'ai déjà pas lu le précédent. Trop de hype, trop de saturation de l'espace médiatique. Je cite les Inrocks: "Moins polémique, Houellebecq sera lu pour ce qu'il est: un très grand écrivain, témoin essentiel de notre monde". Clairement, ça ne fait pas envie. "LE GRAND ECRIVAIN". A l'aune de la société du spectacle, le GRAND écrivain est celui qui vend des tombereaux de bouquins. Qui se montrera impitoyable à propos du monde tel qu'il est, et ira immanquablement vendre sa Weltanschauung le samedi soir chez Ruquier. Bref, pour faire court: Houellebecq, tout comme Begbeider, me fait chier. Certes l'argument est un peu court. Mais question stylistique, je préfère la grâce de Jean Echenoz, ou de Christian Oster

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 1 commentaire