Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Bloc-note express N°139

Semaine passée pleine de rebondissements, surprises et belles opportunités, tristesse et moments de grâce.

A l'instar de Damdam, qui a lancé les hostilités en s'affichant sur Places, je bidouille un VPN, et accède aussi au service de géolocalisation de Facebook. Le récit et la méthode sont à lire sur le site de ROSE, ici. Il paraîtrait que le service serait opérationnel le mois prochain en Angleterre. La France, ou le reste de l'Europe suivra, au bon vouloir de Mr Zuckerberg. Intéressant car, si des applis de géolocalisation existent déjà (sur Twitter, mais aussi FoursquareGowallaPlyce), leur usage est marginal. Alors que Facebook offre d'emblée l'accès à une masse critique d'audience qui va réjouir les marketeurs de tous poils! 

Sans transition, dans le même temps, je suis engagé par une école de commerce pour donner un semestre de cours. A propos de com et de digital. Juste quelques centaines de slides à produire, et des guest stars à inviter. Et ça commence vendredi! Au taf'! Parce que mardi et mercredi c'est ad:tech à Londres. Pour les insights, la nouveauté, le zeitgeist.

 

Reprise d'une activité sportive, avec plusieurs mois d'arrêt total. J'en connais qui ont fait la Parisienne, le weekend dernier, d'autres qui courrent le marathon. Je n'en suis pas là. Il faudrait déjà que je courre. Ce qui est loin d'être gagné. Travail musculaire d'abord. Et ça fait mal. Pas tout de suite - quoique l'exercice de la chaise donne l'impression désagréable que l'on va s'auto-ventiler façon puzzle dans la salle de sport... Pas tout de suite, donc. Deux jour après, avec cette impression étrange d'avoir de nouveaux muscles en des endroits insoupçonnés du corps. Dès que je suis gaulé comme un athlète, je le tweete...

001.JPGSoirée des Inrocks. Mardi dernier. On est venus s'écraser le nez sur les portes closes du Théâtre du Châtelet. On a aperçu Régine, qui partait, Philippe Katerine qui entrait. Mais d'entrée dans les lieux point. Pas de bol après 90 minutes d'attente et une invitation en bonne et due forme. Lieu saturé de monde. Régisseur du théâtre en mode hystérique bloquant l'accès. Petite déception et mousse entre potes au café du coin. Ma fille N°1, qui elle, avait pu entrer à la fête, s'y est fait piquer son Blackberry. Bobos de merde!

A part ça, la nouvelle formule du canard est attrayante. A voir dans la durée. On ne peut se fier uniquement à un premier numéro! Petit bémol, plus la pagination augmente, moins il y a de rock...

Vendredi matin, enterrement. C'est un peu triste une cérémonie dans une église vide. Il fallait y être. On ne laisse pas tomber les potes. Quand leurs proches partent. On se repose les mêmes question sur le pourquoi du comment. On pense aux siens. A la fragilité de la vie. A la vieillesse qui ne nous loupera pas et qui est imprévisible. Un naufrage, a dit le Général. Terminer sa course la nuit de ses cent ans, vieillard tonitruant, bercé par quelques femmes a chanté Brel, sans avoir le loisir de vérifier.

003.JPG

On pense à ce qu'on voudrait pour soi, le jour où... Pas la même bande-son en tout cas. Par l'adagio d'Albinoni. 'Round Midnight pour la méditation. Pas Highway to Hell, hélas, tout le monde n'a pas le même sens de l'humour. Wish you were here serait bien adapté. Et je vois bien, un extrait de The Wall, Is there anybody out there? Une vraie interrogation existentielle, non? I don't wanna grow up, pour tout expliquer. Je vais travailler à la playlist idéale. Une belle idée de post, non? Quelle playlist pour votre enterrement?

A propos d'élévation spirituelle, je reparlerai du film de Xavier Beauvois, Des Hommes et des Dieux, vu, comme il se doit un dimanche. Un beau film qui parle autant aux catholiques (dont moi, tendance un peu paresseuse) qu'au reste du monde, aux gens de bien qui croient ou essaient de croire en l'homme au delà des clivages religieux. Le film raconte l'histoire au quotidien d'hommes vivant au coeur du monde, auprès des plus pauvres, des faibles. Sans chercher à les convertir. Juste à s'accomplir eux-mêmes en se mettant au service des autres. Fort. Intelligent. Spirituel. Emouvant. Empathique. Indispensable à un moment où la vulgarité bravache et le vide intellectuel sont les deux seuls attributs visibles du pouvoir en place. 

Enjoy!

Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires

Commentaires

  • Salut,

    C'est vrai que les VPN sont très utile surtout pour facebook.
    Vous trouverez une liste de tous les fournisseurs VPN sur
    http://www.start-vpn.com/

  • ma play list pour mon enterement :

    the trinity session des cowboys junkies....pas de montage juste mettre un disque

    margo Timmins chantant pour mes funérailles...what else

Les commentaires sont fermés.