Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

millenium

  • Bloc-note express N°188

    Le 13 janvier, c'était baby-blues. Le coup de mou post-partum. Les Miscellanées sont en librairie. Le bébé est lancé. Etonnante sensation. Puis vient la promo, après le Midi2, le jour de la sortie, 25 minutes avec Philippe Dana sur le Mouv', viennent les chroniques sur les blogs, dans la presse. On les guette avec avidité. Tout n'est que premières fois.
    Fête au Motel, jeudi dernier, les amis, le cercle proche. C'est bon, ça. Quelques bières. Des dédicaces au coin du bar. Sympa.
    Passages aléatoires dans les Fnac de proximité, histoire de voir la mise en place et jouir de ces instants de fierté: voir son livre positionné sur les présentoirs, en pile. Belle sensation.
    Samedi, découverte de l'article dans Libé, une colonne avec photo de la couv. Libé, le canard qui m'accompagne depuis mes 18 ans. Gros kif, comme on dit.
    Ca et là quelques piques dans les divers articles. L'accueil des médias est globalement favorable. Le principe des Miscellanées surprend. Oui, ce livre est fouillis et foutraque. A l'image d'Internet. Ni plus ni moins. Oui, certains passages sont écrits dans un langage cru. Mais Internet est ainsi, le soft cohabite avec le hard, le lumineux avec le glauque absolu. Le mauvais goût avec la bien-pensance. Oui, l'écriture vient du blog. Mais à 50% seulement, l'un des auteurs étant journaliste.

    A part ça, life goes on. Missions, cours, rencontres.

    A part ça, J. Edgar est un bon Eastwood, certes didactique mais passionnant par son côté "je vais vous raconter la face cachée du personnage le plus tordu de l'histoire américaine". Et Leonardo Di Caprio magistral.
    En revanche, Millenium, Fincher ou pas, n'est que l'inutile remake de la première adaptation suédoise du roman de Stieg Larsson. Certes, il y a de beaux mouvements de caméra. Mais le film est long, se perd en route, et semble sur la fin vouloir se conclure rapidement, le réalisateur s'étant rendu compte de son égarement. Bref, décevant. Rien à voir avec le glauque Seven.

    A part ça, l'album de Skip the Use berce mes trajets en métro.

    Enjoy!

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Liliane B, la Reine dans le palais des courants d'air...

    milenium.gifOn finit par se croire au coeur d'un roman de Stieg Larsson. Il y Madame Liliane, que des bonnes âmes ont eu l'outrecuidance de surnommer Lady Gaga, qui portant teinture impeccable et baskets immaculées, fait entendre sa petite voix de dame richissime et respectable à la TSF.

     

    Il y a l'aréopage de Madame, Nestor et compagnie, qui balancent à tout va. Tiens, la prochaine fois on prendra des Philippins sans papiers, analphabètes de surcroit. La précarité engendre la crainte, ils ne parleront pas eux! Encore un MPR*, la gestion du petit personnel.

     

    Il y a des politiques. De gauche qui laissent l'affaire pourrir sur pied. De droite qui accusent l'Internet. Ah, le tout à l'égout de la démocratie! Ah, la plus grande saloperie inventée par les hommes! Le gentil Baroin, Harry Potter avec lentilles de contact fustigeant les blogs, le ouèbe. La délicieuse Nadine Morano dégoisant sur Médiapart ce site de ragots. Comme quoi, une fois de plus sous la façade policée du politicien se cache un commissaire politique on ne peut plus stalinien. Gargl! On va tous finir dans les mines de potasse de l'Est de la France, ou dans les rizières camarguaises pour déviationnisme! Bref, comme dans les romans de Stieg Larsson, il y a un "climat délétère", comme on dit. Plus prosaïquement, des arrières-cuisines de la République qui, est-ce la faute à la canicule, commencent à puer sérieusement.

     

    Il y a Super Blömquist, LE Edwy Plenel, qui met en application sa devise fameuse: porter la plume dans la plaie. Mediapart, Millenium même combat.

     

    Ne manque que Lisbeth Salander. C'est vrai une hackeuse lesbienne gothique, ça serait cool, non? Ca apporterait la touche finale d'exotisme à l'affaire. Et peut-être une petite dimension sexuelle. Parce que cette affaire, sincèrement, ça manque de sexe.

     

    Allez, encore un effort!  Enjoy!

     

    * MPR = Méga Problème de Riche

    Lien permanent
  • Bloc-note express N°85

    sid vicious.jpgRien produit cette semaine... pas eu le temps de regarder la Nouvelle Star... Anniversaire oblige... Entre le champagne avec les potes et le pensum volontaire... choix facile le 12 mai dernier... Vu le bourrin éliminé... Vu la fin du show et regretté peut-être de n'avoir vu le goth de service chanter "My way" version Sid Vicious... Que Nina Hagen avait portée vocalement très haut!!! Promis Nous (de majesté) nous y recollerons le 19... 

    En attendant, les bonnes surprises musicales de la semaine... Melody Gardot... Agréable... Voix vénéneuse pour jazz soft... Espérons qu'elle ne nous fera pas du Norah Jones... Norah Jones, premier album plaisant, hype énorme - fille de Ravi Shankar, bla, bla, bla... Et au final, albums soporifiques... Même dans les ascenseurs on n'ose passer ducover.jpg Norah Jones de peur de déclencher de dangereuses narcolepsies... Quant à l'écouter dans son lit... pour s'endormir... A éviter! L'ennui vous plonge dans l'angoisse... la peur de mourir pendant votre sommeil!!!! Mais revenons à Melody Gardot... Album plus intéressant que le dernier Diana Krall, "Quiet Nights", qui malgré sa qualité constante, manque de surprises... Belle reprise d'Over the rainbow...

    Bonne surprise -plus surprenante- de la part de ce bon vieux Bob Dylan... Dont je n'attends rien depuis au moins le Festival de Newport... (NDLR: Je rigoooole!) Bob Dylan et son Never Ending Tour...  Bob Dylan qui s'acharne à massacrer ses standards sur scène jusqu'à ce qu'ils en deviennent méconnaissables... Bob Dylan qui sort "Together Through Life"... un album accrocheur où l'on pourrait presque dire que la voix du Zim' se bonifie avec le temps... Inespéré! Autre surprise agréable...

    Depeche Mode... "Sounds of the Universe"... Où comment refaire un album qui ne soit pas celui de trop... Qui soit cohérent dans le fond et la forme avec le reste de la discographie et qui donne envie de réécouter avec plaisir, à fond, le live de 1988, "101"... Etonnant...

    Et pendant ce temps-là... 12 mai 2009, j'ai 45 ans, et le Parlement adopte la loi dite "Hadopi"... Moche... Le choix du simple modèle répressif... Sans proposition de modèles économiques alternatifs pour l'industrie de la musique... Dommage... Tant pis... Les geeks prennent le maquis...

    millenium.jpgVu Millenium hier soir... Fan de la première heure du livre (je vous le recommandais dès l'été 2007 icitte!!!) pas de déception... Loin de là! Pas de digressions, concentration sur l'essence du livre... Polar très noir... La Suède réelle, c'est moins sympa que le montage de meubles Ikea en grignotant des bonbons Daim... Lisbeth Salander... Mickael Blomqvist... prennent corps sous nos yeux... Film efficace... Pas de superflu, ni de montage à la 24h... Stig Larsson peut dormir tranquille, il n'a pas été trahis... Mais hélas, pendant ce temps... Dan Brown est toujours vivant... Life's a bitch!

    Enjoy!

     

     

     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Back to school...

    Et c'est reparti.

    Citons par ordre d'importance les événements majeurs de cette journée:

    b9bad206c2ae3d70bcf36bbce2d7ca20.jpgSortie du nouvel album de Manu Chao qui revient manifestement aux sources musciales qui ont fait le succès de la Mano Negra au siècle précédent. A priori favorable à l'égard du bonhomme, maintenant que le mouvement alter est rentré dans le rang et qu'il est moins hype d'aller pique-niquer avec Bernard Cassen et Ignacio Ramonet dans le Chiapas, un passe-montagne sur la tête...

    Acquisition probable du 3ème tome de la trilogie Millenium de Stieg Larsson, déjà encensée7ce1c1912eade628513ade96b21a3266.jpg icitte et enfin sortie en librairie. Ruez-vous sur les deux tomes précédents si ce n'est déjà fait! (Millenium 1: "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes" / Millenium 2: "La fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette" - Editions Actes Sud) 

    Digestion du livre de Seth Godin, "Permission Marketing" et mise en pratique? Allez, juste un extrait pour le fun: "Selon les estimations de Jay Levinson, célèbre gourou du marketing, une annonce doit être présentée ving-sept fois pour fd0ff5523a33bf7d7a599cb4ece6fc08.jpgproduire l'effet voulu. Pourquoi? Parce que l'individu ne voit en moyenne qu'une publicité sur neuf et qu'il a besoin de la voir au moins trois fois avant qu'elle ne fasse tilt". Etonnant, non? Etonnez-vous alors que les annonceurs commencent à y regarder à deux fois avant d'investir des fortunes en télévision ou dans la presse...

    Sur ces bonnes paroles, les affaires reprennent.

    Enjoy! 

     

     

    Lien permanent
  • Bloc-note express estival

    165584122c22dd8910520771996026f0.jpgQuelques idées de lectures d'été... Amoncellement de livres en prévision des vacances... Dans la série "je ne le lirai pas cet été parce que je l'ai déjà lu, mais si vous ne l'avez pas encore fait... vous manquez quelque chose", je vous recommande "Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes" et "La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumettes" de Stieg Larsson. Un suédois. Les deux premiers tômes d'une trilogie 143d1329d3fb49ac7e55b337ece28121.jpgexceptionnelle: "Millenium". Un pur chef d'oeuvre. Stieg Larsson a eu le mauvais goût de trépasser en 2004, à peine terminée la rédaction de son unique magnus opus. Première réflexion sarcastique (Mr Dubuc est sarcastique): pas de bol! Deuxième réflexion plus intériorisée: quelle perte... Quel potentiel! Larsson plonge ses lecteurs dans les dessous peu ragoutants du modèle social suédois. Le héros est journaliste, éditeur d'un magazine d'investigation, dans le collimateur des pouvoirs... On trouve des industriels, des publicitaires, de psychopathes, des hackers... On découvre que la Scandinavie, ce n'est pas uniquement Ikea et les blondes d'1m80... Millenium, c'est un univers complet, du thriller haut de gamme captivant! A dévorer d'urgence. C'est chez Actes Sud. Le 3ème tôme sortira en septembre. Un conseil en passant: bien que suédois, ce roman ne se lit pas en écoutant du Abba! Penser à quelque chose de plus brutal!!! ;-) Prévoir aussi les Krisprolls, une bouteille d'Absolut et des tranches de renne fumé.

    Enjoy!

     

    Lien permanent