Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

mainstream

  • Hannah Montana et moi

    Miley Cyrus et moi... C'est pareil. 

    Quand vous avez des enfants, vous avez cette impression étrange qu'il n'y a que deuxfond-ecran-hannah-montana.jpg
    programmes à la télévision.
    Pourtant, vous êtes abonné au câble et accédez, en théorie, à plus de 150, 200, que sais-je, chaînes. Et pourtant, lorsque vos enfants sont dans la pièce et ont préempté la télécommande, il n'y a sur l'écran que Hannah Montana et La vie de croisière Zak et Cody. Mêmes rires en boîte pour appuyer des gags ineptes, voire pas de gags du tout. Mêmes situations grotesques et aseptisées produites par la Maison Disney. Les Disney Girls se tiennent à carreau, ne fument pas, ne boivent pas, rougissent quand elles parlent à un garçon. Un jour elles grandissent, s'échappent du royaume magique de la souris maléfique et, telle Britney Spears ou Lindsay Lohan se rasent, le crâne, font des méga-dépressions et se mettent minables chaque samedi soir sur Hollywood Boulevard.

    Donc Hannah Montana. Collégienne le jour, star de la pop le soir. Le jour où j'ai compris que Miley Cyrus, qui incarne Miley Stewart (qui se fait appeler sur scène Hannah Montana, vous suivez?), est la vraie fille de Billy Ray Cyrus, chanteur de country qui 10973billy-ray-cyrus-posters.jpgeut son heure de gloire dans les années 90 (Achy Breaky Heart, ça vous dit kekchose?), lequel incarne Bobby Ray Stewart, son père dans la série, j'ai trouvé un vague intérêt à la série. Surtout quand  Dolly Parton y apparaît, en tant que Dolly Parton, tante de Miley Stewart. Notons au passage que Dolly Parton, la vraie, n'est pas la tante de Miley Cyrus IRL. Il est amusant de constater le recyclage par Disney d'icônes de la pop culture white trash.dolly-parton.jpg

    Cela dit, le contenu suffit à satisfaire un public de moins de 12 ans, peu enclin à la mise en abîme. Passé 12 ans, il est compliqué de s'intéresser à des scénarios à côté desquels, même celui d'Expandables passerait pour du Stanley Kubrick. Tant que les enfants du monde entier ont leur dose de culture mainstream, tout va bien. Pas besoin de leur administrer leur dose de ritaline.

    Enjoy!

    Lien permanent 3 commentaires
  • dans mon iPod ce weekend...

    medium_linkin_park.jpgLe nouvel album de Linkin Park est sorti. Avant toute chose, retour sur Meteora, le précédent opus. Bon, a priori, le nu metal n'a pas sauvé la face du rock. Le mélange rap+metal a été mieux défendu de façon plus radicale par Rage Against The Machine. Mais cet album de Linkin Park résiste plutôt bien à l'usure du temps. Efficace, audible. Plaisant sans être génial. Linkin Park, le genre de groupe qui excite les juniors, qui du haut de leurs 15 ans essaient de se faire peur. "J'écoute du métal! Chuis un rebelle!"... Le quadra qui a survolé la fin des seventies, a vécu les 80s élevé au punk, vomissant les graisseux hard rockers, reconverti au thrash metal et au grunge dans les 90s et qui aborde les années 2000 avec le désir intact d'écouter le prochain Metallica, ricane... Est-ce bien raisonnable? Est-ce compatible avec la France qui se lève tôt, et travaille plus pour gagner plus?

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 1 commentaire