Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Playlists

  • Adieu mon chat

    On en a regardé des séries et des films, posés, calés sur le canapé. Tu en as subi des décibels. Mon chat. Ton nom, Elvis était un hommage. Au King de Memphis, Tennessee. Non pas que j'en sois particulièrement fan hardcore, mais dans le monde du rock, Elvis, ça claque. Les derniers vinyls que j'ai achetés d'ailleurs sont les oeuvres d'un Elvis, Costello le binoclard. 

    Tu as vécu une belle vie de chat, ascète ronronnant, emmerdeur matinal, nightclubber invétéré et affamé, gagné petit à petit par un embonpoint qui te faisait de plus en plus ressembler à la figure rassurante de Totoro. On a traversé ensemble une belle tranche de vie. Tu devenais sédentaire avec le temps, moins aventurier, moins chasseur. Une sorte d'Alexandre le Bienheureux félin. On en a parcouru des centaines de kilomètres en voiture, avec toi, gars peinard qui dormait roulé en boule sur la banquette. 

    Je te dédie cette playlist. Preuve que le monde des chats inspire celui de la musique. Il y a du rock, du jazz, de l'electro, de la chanson, du hip hop. En vrac, comme d'hab. 

    Salut mon félin, va faire le DJ au Paradis des chats ! 

    Catégories : Humeur, Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist d'Été déconfiné

    Sommes-nous sortis des ronces? Bof... Pas sûr. Ce n'est pas la tête d'austère qui ne se marre pas de Jean Castex qui va nous donner d'aller gambader dans les champs, nus et contents avec la légèreté d'un faon sous acide...Le monde d'après ressemble au monde d'avant, la musique live en moins. De là à dire qu'on s'emmerde ferme il n'y a qu'un pas... Reste la musique enregistrée. 

    Et une playlist de début d'été avec des sons rock, électro, pop, synth pop, quelques envolées abrasives et des titres pour laisser aller son corps sur le dancefloor (vous savez, jeunes gens, cet endroit où, dans le passé pré-pandémique des humains se laissaient aller à la fièvre du samedi soir... ).

    Bref, il n'y a que du bon, indé comme il se doit, sélectionné en totale subjectivité, comme d'hab. 

    Enjoy!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist de Printemps #6

    6ème et dernière playlist de Printemps. On va maintenant essayer de se projeter vers l'été. Un été déconfiné, un été où l'on va tenter de laisser derrière nous cette singulière épreuve. Que chacun aura vécu de façon différente dans des espaces plus ou moins étendus, avec plus ou moins de contact avec la nature, le grand air. Mais avec le même sentiment d'entrave à la liberté d'aller et venir. Avouons-le, la liberté ne s'apprécie vraiment que quand on en est privé. Le reste du temps, elle fait partie des évidences, comme manger, respirer, se mettre une bonne grosse caisse des familles. Le confinement a eu au moins une vertu, celle de disposer de temps pour écouter de la musique. Certains se sont rués sur les albums doudous, pour retrouver une zone de confort. À titre perso, loin de ma platine et de mes vinyls, les albums-doudous ne m'ont pas été d'un grand secours. J'ai trouvé plus intéressant d'explorer de nouveaux territoires, d'aller vers l'inconnu. Et quoi de mieux que la sphère indé pour découvrir de nouveaux talents, de nouveaux sons, des sons plus anciens revisités. On piaffe toujours d'impatience en attendant le moment où l'on pourra à nouveau écouter de la musique live. Dans une salle, avec l'artiste à quelques mètres, un verre de bière à la main. La vraie vie, quoi. Le moment de vérité pour l'artiste. Le moment où le public vibre. Ou pas. Difficile de dire quand cela sera à nouveau possible.

    En attendant, encore une playlist alliant plages instrumentales, chanson française, pure pop, sons électroniques, envolées psychédéliques, incursions stoner, dance. L'objectif avoué de cette playlist, come des précédentes d'ailleurs, et de diversifier les climats musicaux. Passer du chill pur à la simple joie mélodique, le morceau qui s'immisce dans le cerveau pour ne s'en plus détacher. Sans querelles de chapelle, sans chercher à cliver. Sans voix stéréotypées, de celles qu'on entend d'une oreille distraite dans les magasins de fast fashion ou dans les télé-crochets. 

    On écoute!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist de Printemps #5

    5ème playlist de la saison. J'avoue j'en ai bavé, pas vous? Bavé du confinement et de la prison mentale qu'il induit. Même dans les grands espaces. Quand ce qui fait la normalité de la vie s'avère impossible. Ou vous met en état de stress. Peur de l'autre, peur de de qu'il peut transmettre, peur tactile. L'occasion cependant d'écouter énormément de musique indé. Parce que les classiques n'ont pas été d'un grand secours. La peur de s'enfermer dans le cocon confortable des certitudes, l'envie de cocon, de doudous. Certes, côté culturel, ne pas bouder son plaisir de revoir pour la n-ième fois un film avec Bourvil et Louis de Funès. Mais côté musique, plus de temps pour écouter, pour prendre le temps de découvrir. Dans cette 5ème playlist, des nouveautés, quelques retours, mais surtout du tout frais, tout neuf. 

    Il y a de l'electro plutôt ambient, du rock, du stoner, du metal, de la pop. Des sons plus agressifs pour évacuer l'énergie accumulée pendant ces jours confinés, des sons pour chiller. Plus d'1h30 de voyage intemporel. 

    Enjoy!!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist de Printemps #4

    Et hop! En ce jour de déconfinement, mes bien chers frères et soeurs, 4ème playlist de Printemps. L'avantage du confinement, est d'avoir laissé du temps pour écouter plein de nouveaux sons. Les inconvénients, inutile de les lister ici, la messe est dite, on n'a pas fine de parler des effets secondaires de la privation de la liberté d'aller et venir. Tant de petits détails du quotidien dont nous n'avions pas forcément conscience tant ils étaient naturels. Une pensée pour tous les professionnels de la musique, artistes, attachés de de presse, tous ceux qui contribuent à la chaîne de valeur et se sont retrouvés dans une situation impossible. Les playlists de cette période de confinement leurs sont dédiées. Avant que les choses reviennent à la normale, avant que nous puissions à nouveau aller à des showcases, à des concerts, à des release parties, une bière à la main. Avant que nous puissions ressentir cette vibe unique, celle que ne procure que le live.

    Dans cette playlist, il y a un peu de tout. Pas mal de gros son et de grosses guitares, un exutoire indispensable à la sortie de crise. On commence en douceur on finit dans le brut et l'abrasif.  

    Enjoy!!

     

     

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent