Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Playlists

  • Playlist d'Automne #2

    À franchement parler, on s'emmerde. L'autorité publique nous tance régulièrement, foules sentimentales avec soif d'idéal salement mis à mal. Mets ton masque, lave toi les mains, dis bonjour à la dame. N'accepte pas les bonbons des inconnus. Et dans le même temps, tu peux te prendre un coup de hachoir et te voir décollé par quelque allumé ayant mis son esprit critique en mode pause prolongée. Sale époque. À te dégoûter de tout. Heureusement, il y a la musique. Combiné au sexe, à l'alcool, au confit de canard ou au peccorino truffé, il y a encore des raisons d'espérer.

    Voici donc une deuxième playlist d'automne, évidemment, selon les bonnes habitudes maison, pleine de pop, de rock, de bon son. Avec des artistes indé. Pour lesquels j'ai une affection toute particulière. Putain de frustration de sortir de la musique et de ne pouvoir la défendre en live avec ce contact indispensable avec le public, cet échange de bonnes vibrations. Il faut tenir. Il faut espérer en des jours meilleurs. Aimons nous uns les autres, et les uns sur les autres.

    Love! 

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist d'Automne #1

    Une petite playlist gentiment énervée pour accompagner le début d'automne. Bien sûr, il y a les soirées chill, devant la cheminée, avec musique lounge, quelques alcools ou nectars précieux, éventuellement nus sur une peau d'ours... Bon, ça frise le cliché. Il y a aussi les soirées énervées, quasi-clandestines, pour tenter de faire face à la sinistrose qui gagne, à force d'oukases et d'infantilisation. Et pour icelles, il faut du gros son, de la musique bien vénère avec de grosses guitares, de la revendication (ou pas), et surtout cette énergie dévastatrice. Up to 11, pour reprendre la réplique mythique de Spinal Tap. La première playlist d'automne est rock, metal, punk, avec tout de même un joli zeste de pop pour l'alchimie. Et toujours indé. 

    Enjoy!

    Lire la suite

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Une dernière playlist d'été pour la route

    L'été est caniculaire et masqué. Rien à ajouter. Les lieux où l'on fait la fête en laissant vibrer son corps sur de la musique restent semble-t-il encore fermés pour un temps indéterminé. Tout va bien. It could be worse. Il pourrait y avoir en plus du terrorisme, des explosions de nitrate d'ammonium, un dingo à la Maison Blanche. On se dit qu'on pourrait célébrer les 75 ans de l'entrée dans l'ère atomique histoire d'ajouter une couche d'anxiété supplémentaire à l'ambiance déjà plombée. À part ça, vous lisez encore les journaux ou tendez une oreille distraite aux bulletins d'infos? Xanax pour tous! Mais ne tombons pas dans la sinistrose. Souriez sous le masque!

    Une dernière playlist avant mise en pause, avec des ambiances estivales et dansantes. On y parle de désert, de feu, de fête, de voyages, d'espace... il y a de tout. 

    Enjoy!!!

    PS : Je m'interroge à propos de Spotify... Les déclarations de Daniel Ek, fondateur et taulier de la boutique, à propos de ce que devraient faire les artistes en produisant plus pour générer plus de revenus (en gros se mettre au service de la plateforme, pour coller à son mode de fonctionnement). Il y a là une véritable inversion de la chaîne de valeur, la plateforme n'étant plus au service des artistes pour leur permettre de conquérir de l'audience. Il semblerait par ailleurs que Spotify soit l'une des plus radines en termes de rémunération... Votre avis m'intéresse. Avis d'artistes et avis d'utilisateurs.

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist spéciale gros son (tous les curseurs sur 11)

    Play it loud motherfuckers!!! On se radicalise pour passer un bon été. On se fait saigner les oreilles. On s'asperge de bière. On rêve de walls of death, de moshpits et de circle pits. On sort les t-shirts noirs qui absorbent la lumière solaire bien comme il faut, pour crever de chaud et perdre des litres de sueur. Avant de partir en vacances, je vous ai concocté une playlist pleine de bruit et de fureur. Faute de Hellfest, on se décrasse les esgourdes en mettant comme il se doit tous les curseurs sur 11 (À ce propos, si d'aucuns n'ont pas encore vu Spinal Tap, il est grand temps de faire un rattrapage estival. Je dis ça, je dis rien). On passe en revue une multitude de genres et de sous-genres, metal, death, hard rock, punk... Pas de grosses têtes d'affiche, des groupes qui sont déjà apparus dans de précédentes playlists au fil des mois, tous regroupés dans une compil qui décoiffe. À déguster entre potes autour d'un fût de bière fraîche. Prêts à se démonter les cervicales? Hey Ho, Let's Go!!!!

     

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Playlist d'été #2

    Alors, le live c'est pour quand? Putain de virus!!!! Il faut le dire haut et fort, on s'emmerde!!! Même au coeur de l'été. Le rosé piscine en terrasse a son charme, certes. Le mojito aussi. Mais on ne peut s'empêcher de penser à la vie d'avant. Quatre mois sans concerts. Yarglllll! En évoquant ce point, je ne parle pas que de mon plaisir de simple spectateur headbanger. J'englobe tous les acteurs de l'écosystème, musiciens, techniciens, exploitants de salles... Les hommes en gris sous les ors de la République mouillent rarement la chemise dans les walls of death. Quand ils parlent de musique, on est toujours partagé entre consternation totale et désespoir profond.

    En attendant des jours meilleurs et la réinvention d'une façon de vivre la musique collectivement, il faut soutenir les artistes. Deuxième playlist d'été, qui s'aventure dans de multiples directions une fois de plus. Sauf celle de la facilité et des terrains balisés des valeurs-refuge, les trucs qui se vendent au kilo dans les supermarchés ou sont systématiquement mis en avant par les algorithmes paresseux, les rarissimes émissions de variétoche, cette spécificité française et les radios formatées aux audiences déclinantes.

    Voici donc une playlist, qui, selon une formule éprouvée ici-même part dans tous les sens avec un point de cohérence quand même, le pratiquement 100% indé. Premiers EP, premiers albums. Climats planants, éthérés ou plus lourds. Paroles mutines, féministes, en français ou en anglais et même en malgache. Rock, pop, electro, metal, un mélange qui cherche à surprendre. Une playlist peut s'écouter en mode aléatoire, à une seule condition : avoir ses chakras bien ouverts. Car là réside la magie de la musique : accepter de se laisser embarquer, sans a priori. Le meilleur remède contre la morosité et les nouvelles anxiogènes.

    Passez un bel été! Enjoy!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent