Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 3

  • France Soir, daube de saison

     

    Logo_France_Soir.jpgJe me suis résolu à acheter France Soir, il y a deux semaines. Histoire de voir. Passons sur le relancement financé par un fils d'oligarque russe. On n'entend rien, à part Marianne. Que n'aurait-on pas ouï si, je ne sais, tiens, Rupert Murdoch par exemple, avait racheté ledit canard boiteux... Mais le Rupert est plus malin que ça, il vit avec son temps, lui. Il a un pied dans le web. Un grand pied.

    L'histoire récente de France Soir me fait penser à cette phrase de Marshall McLuhan: "We drive into the future using our rear view mirror. The past went that-a-way. When faced with a totally new situation, we tend always to attach ourselves to the objects, to the flavor of the most recent past. We look at the present through a rear view mirror. We march backwards into the future." Le relancement de France Soir est la parfaite illustration de cette nostalgie castratrice d'un temps où ça allait mieux. Les Trente Glorieuses. L'avant premier choc pétrolier. Une ère idéalisée. Le choix des contributeurs au titre n'est pas innocent. Gérard Carreyrou (né en 1942), Patrick Poivre d'Arvor (né en 1947), Bernard Debré (né en 1944), Laurent Cabrol (né en 1947), Guy Savoy (né en 1953) De bons vieux baby-boomers.

     

    Lire la suite

    Lien permanent
  • Dans mon iPod ce weekend...

    On se calme!!!!! Point de punk ni de hard ni de metal! Du troubadour, du minimaliste, du zen, du calme!!! Du calme!!!!!!!!!!!!!! (Amis lecteurs de Facebook, rendez-vous sur Dubucsblog.com, j'ai la flemme de copier les url...)

     

     

     

     

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Bloc-note express N°123

    Tiens le retour du Bloc-note express... Avec le printemps. En même temps, l'assiduité du blogueur aura été prise en défaut. Des absences injustifiées, lirait-on au bas du bulletin de notes trimestriel. "Kestufous mon Dubuc?" me demanderai-je. Mise en abyme et tempête. "J'ai pô le temps en ce moment, mon bon" me répondrai-je.

    Prospecter, c'est une chose. Vient le moment de délivrer. Produire. Et c'est parti. Et c'est excitant. Produire et se produire. Faire le show. Un soir devant des juristes, un jour devant des étudiants. Multiplier les rencontrer. S'enrichir de ces échanges de points de vue. Les médias sociaux fascinent. Inquiètent parfois. Mais ne laissent jamais indifférent. (Au passage, merci aux étudiants de l'ISEG pour leur attention et leur enthousiasme).

    Personal branding. Livre en cours de révision. Quelques réglages à faire, ajouts, précisions.  La question de l'empreinte numérique intrigue. Comment gérer sa présence personnelle sur Internet? Il y a des réponses. Et j'adore ce verbatim extrait de la social media policy du Washington Post: "If you don’t want something to be found online, don’t put it there." Ca ressemble à du bon sens. C'en est. Et pourtant... Combien de profils Facebook ouverts à tous les vents...

    A part ça... On pourrait reparler du Jeu de la Mort et de l'expérience de Milgram sur la soumission à l'autorité. De la blague faite par La Tribune annonçant la nomination de l'inénarrable Frédéric Lefebvre à la tête de l'AFP le 1er avril. On pourrait parler de l'émission d'Emmanuel Chain, Haute Définition, et sur sa tonalité que n'aurait pas renié feu Roger Gicquel: la France a peur. Peur de ses jeunes, peur d'Internet, peur des dealers, peur de tout. Je n'en parlerais pas. Pas envie.

    Envie de faire un break. C'est vendredi. TGIF!

    Bon weekend!

    Enjoy!

    Catégories : Bloc-note Lien permanent