Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Interview Express : Frank Darcel, Marquis

Au risque de passer pour légèrement obsessionnel, et ça ne sera pas la première fois, parlons de Marquis. Né des cendres chaudes de Marquis de Sade, Marquis donne une suite à une aventure musicale démarrée il y a maintenant plus de 40 ans. Marquis de Sade était remonté sur scène armé de son répertoire tenant en deux albums devenus mythiques. Une musique intemporelle. D'où le constat que le rock classieux vieillit bien. L'aventure d'un troisième album pouvait s'avérer éminemment casse-gueule. Mais Marquis de Sade avait retrouvé l'envie de challenger son propre mythe, l'envie de donner une suite à Rue de Siam. Un projet interrompu par la disparition de Philippe Pascal. Franck Darcel, Éric Morinière et Thierry Alexandre auraient pu avoir la tentation d'enterrer l'affaire. On peut imaginer les tempêtes sous les crânes, comme disait le père Hugo. Rester dans un passé glorieux et s'endormir sur la nostalgie du Rennes rock des 80s, ou essayer autre chose, avancer sans se renier. Prendre le risque de nouvelles compositions. La curiosité nous étreint. Il va falloir patienter jusqu'à septembre pour découvrir un premier titre, "European Psycho". Et janvier 2021 pour avoir entre les mains "Aurora", nouvel album de Marquis. Marquis de Sade est mort. Vive le Marquis. 

LADTK, le label du groupe lance sur KissKissBankBank l'opération de financement participatif qui permettra la finalisation de l'album. Un projet à soutenir! En attendant la sortie de l'album, en attendant de découvrir les premiers sons, j'ai soumis Frank Darcel à l'interview express. Enjoy!!

 

Si tu ne devais ne garder qu’un seul album de toute ta discothèque ?

"Crazy Rhythms" des Feelies.

Si tu ne devais garder qu’une seule chanson ?

"This must be the place"  de Talking Heads.

Le truc le plus inavouable caché dans ton iPod (iPad, collection de CDs, K7, vinyles, favoris de ta plateforme de streaming, etc.) ?

"Believe" - Cher.

Le truc le plus triste - celui qui te plonge dans un abime insondable de tristesse ?

"Cucurrucucu paloma" par Caetano Veloso dans la version cinéma "Hable con ella" (Almodovar).

Le truc le plus joyeux - qui te donne la patate et que tu écoutes systématiquement pour te rebooster ?

"Machine Gun Ibiza" - Prefab Sprout.

Le morceau que tu ne peux plus écouter ?

"I Want You" - Bob Dylan.

Le morceau ou l’artiste que tu zappes systématiquement ?

Les abats.

Idole absolue - s’il n’en reste qu’une ?

Jacqueline Bisset.

Kim Jong-un ou Kim Kardashian (ou Kim Wilde, Kim Basinger, Kim Deal, Kim Dotcom, Kim Fowley, etc.) ?

Kim Novak.

Ton objet-culte, ton doudou ?

Un caillou redescendu du Tuchenn Kador.

Drogue préférée ?

Corps-à-corps.

Alcool préféré ?

Le vin du Douro.

Tes premiers mots en tant que Miss France ?

Breizh Dieub !

Fuir mais où ?

Alentejo.

Si tu ne devais faire qu’une seule émission de télé ou de radio ?

David Letterman, pour son retour…

Film culte de chez culte ?

"Dans la ville blanche" d'Alain Tanner.

Livre culte de chez culte ?

Les illuminations" d'Arthur Rimbaud.

Marc Lévy ou Guillaume Musso ?

Lionel Messi.

La fin justifiant les moyens, jusqu'où es-tu prêt à aller pour faire partie des 50 personnalités préférées des français ?

Waterloo.

Un dernier mot ?

J’ai faim.

Merci Frank!

On ne peut se quitter sans écouter un peu de Marquis de Sade, version 2018.

Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel