Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Dans mon iPod ce weekend... Jay Z - ALicia Keys

    Alicia Keys et Jay Z en guest star, Empire State of Mind. Coup de coeur de la semaine. Rien à dire. New York, Concrete Jungle... Concrete Jungle, je pense à Marley, le grand Bob, qui avait lui aussi chanté la jungle de béton. Rien à voir avec le reggae et les ambiances mystico-enfumées de Kingston.  New York, jungle urbaine. New York que j'ai découvert pour la première fois il y a vingt ans cette année. Je vous raconterai ça un peu plus tard.

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • Je comprends mieux les bases du football américain...

    Sous nos latitudes, le football américain est, au même titre que le baseball d'ailleurs, un sport aux règles obscures. Il y a certes un terrain, deux équipes, un ballon, des poteaux... Mais la mécanique du sport lui-même est complexes. Les règles du football américain, les combinaisons qui permettent à une équipe de progresser en terrain adverse pour marquer des points et alimenter les bases statistiques relèvent des sciences occultes. Impénétrables pour nos esprits européens. Je remercie donc chaleureusement les initiateurs et membres de la Lingerie Football League qui s'ils n'ont pas totalement défloré les subtilités du jeu, m'ont donné une raison valable de m'y intéresser. Avec un regard neuf. Un oeil écarquillé afin d'en apprécier les finesses.

    Un extrait de match et une interview pour appuyer l'argumentation:

     

     

    Je suis finalement assez fan des Chicago Bliss, mais vais me pencher sur le cas des Dallas Desire, Phoenix Seduction, Seattle Mist et Miami Caliente.

    Enjoy!!!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Bloc-note express N°117

    Gainsbourg... Critiques presque unanimes, promo d'enfer. Les ingrédients qui rendent méfiant. Trop de consensus tue le produit. gainsbourg_sfar.jpgEt pourtant, la surprise est agréable. Certes, Johann Sfar est l'auteur du sublime Chat du Rabbin. Le genre de BD qui par son intelligence vous réconcilie avec le genre. En l'occurrence, je ne suis pas objectif. Je suis fan de Sfar. Mais s'attaquer à Gainsbourg, un monument, avec le risque tomber dans la caricature de la caricature... Casse-gueule. Sfar s'en sort avec les honneurs. Eric Elmosnino EST Gainsbourg. Troublante ressemblance. Attitudes interprétées au millimètre. Laetitia Casta est Bardot, avec sa diction enfantine si particulière. Anna Mouglalis incarne une Greco troublante. Cette ironie, cette voix dans les graves. Autant La Môme était un biopic classique sans point de vue. Autant Gainsbourg, sans être un film à thèses, ouvre des horizons, explore des pistes, se ballade dans l'imaginaire gainsbourien. Avec talent.

    Logo_Rose.jpg

    Ce soir, présentation sur le personal branding, et l'identité numérique devant des étudiants. Demain, show sur les perspectives marketing des médias sociaux pour une marque de luxe. La semaine prochaine, intervention sur l'enjeu des médias sociaux pour l'entreprise devant un parterre de patrons. Premiers clients, premières missions. Notre petite entreprise fait son chemin (Ce n'est pas un Nous de majesté, est-il besoin de le préciser. Nous = mon associée et ma pomme) . Au fait, elle s'appelle ROSE (Return On Social Experiment). Plus d'infos bientôt.

    A part ça, interview à propos de la pub dans les jeux vidéo, et citation dans Le Progrès de Lyon.

    Samedi soir, j'ai fait le deejay... Pas simple d'être un ambianceur. De trouver la juste balance entre ce que vous aimez et ce que vont aimer les autres, ceux du dancefloor. Ce qui m'amuse à chaque fois est qu'il y a toujours le gus qui veut un morceau précis et qui se battra pour l'obtenir. Quitte à te répéter le titre à l'oreille inlassablement... Et ce titre là, c'est LE SEUL que tu n'as pas dans ta playlist... Gag...

    Télévision... Ce soir le grand show de propagande pré-élections régionales, pour remonter la pente et tenter de séduire le chaland. Hola le peuple! On sort JPPernaud, un panel de vrais gens, et not' Président, y va causer avec eux. La belle blague. "Moi, M'dame Michu, j'vous dit ke j'dis ske j'fais  et j'fais ske j'dis". En substance, un exercice convenu de fausse démocratie télévisuelle. On passe d'emblée.

    Télévision bis... Vu hier soir, le pestacle caritatif organisé par France 2. Pestacle, et non show. Vu le niveau des prestations. N'imaginez pas que j'ai passé ma soirée devant l'écran. Suffisamment héla, pour entendre Julia Migenes-Johnson massacrer Carmen, Maurane exécuter sans sommations Véronique Sanson en présence d'icelle, Patriiiiick Bruel duettiser sur James Taylor... Les Américains ont George Clooney pour le caritatif. Nous avons Daniela Lumbroso et Cyril Hanouna. Cool! A part ça, des célébrités et demi-célébrité ânonnent des messages d'espoir à l'attention des Haïtiens, qui ne sont pas devant leur poste, un peu occupés à déblayer et reconstruire.

    Enjoy!


     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires