Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

presse - Page 2

  • Bloc-note express - N°27

    La blogosphère s'affole. Les Sarkophiles, nous vantant les mérites du grand homme depuis des mois, fustigent de 95b0503f7c72cf07084e526b1329d231.jpgconcert avec Rama Yade les charognards... N'en déplaise à la sublime, lesdits charognards ont eu une vague utilité au Grand Conducator depuis qu'il a mis un peton dans la politique... Depuis l'image kennedienne du jeune Louis S. souhaitant "Bonne chance mon papa!" depuis la moquette ministérielle... Et je livre ma vie privée en pâture, et je m'expose, et je pose en Une de Paris Match avec la famille royale recomposée, et je vais chez Mickey, et je joue à l'amoureux adolescent... Tout est devenu possible, les frontières de l'impudeur ayant été franchies, Nico lâche son avocat, la presse lâche ses scuds. Le quatrième pouvoir montre les dents. Enfin! On va enfin reparler de choses sérieuses!

    34e71d39aa9d8d785e51e318a8bf0dcf.jpgSuper haut débit, suite. Ca marche. Du feu de Dieu! Bon, mes nouveaux amis de Numericable devraient préciser que le routeur wifi ne monte "que" jusqu'à 30 Mo... 1/3 de ce qui est vanté sur les affiches.... C'est précisé sur le site... Je n'avais qu'à éplucher la chose plus en profondeur. De toutes façons, je ne me voyais pas tirer des cables réseau dans tout l'appartement pour relier le "parc" informatique familial... Essayer le CPL? La liaison par le réseau électrique. Jamais essayé. Je ne connais personne qui ait utilisé cette solution. Si quelqu'un a un témoignage, qu'il m'en fasse part.

    Le Figaro annonce un plan de départs volontaires. Le Monde doit entériner la nomination de David Guiraud aujourd'hui. Le plan d'économies viendra ensuite. Les magazines de janvier et février sont maigrichons. La pub f7bb8ea87014a18b407882e845aef975.jpgest un tantinet en berne. Pas confortable d'être dans la presse actuellement.

    Puisqu'on parle de presse, je reviendrai sur le sujet un de ces jours, mais je réalise que cela fait 20 c98c5a91aa1fe810dba3577407577e51.jpgans pile que j'ai mis le pied dans le monde du travail. 20 années dans la presse. Ô my God! Grandeur et décadence d'un média. C'est cependant grâce à la presse que je suis devenu geek... Fallait pas me mettre un ordinateur entre les mains... Une machine performante... Windows 3.0. Un disque dur de 70 ou 100 Mo...

    Projets... Avoir des projets. Se projeter en avant. Sans regarder dans le rétroviseur. Avancer. Les idées se bousculent. Avoir des projets et les concrétiser. Ne pas être juste vélléitaire. Un des plus nobles et des plus difficiles: créer une entreprise. Une fois le concept défini. En définir les contours précis. La faisabilité. Le modèle économique. Analyser l'impact sur la vie quotidienne, les échéances. A ceux qui ont franchi le pas, I need you! J'ai besoin de vos témoignages. Move forward! C'est ma devise de l'année 2008 (voir cérémonie des voeux, début janvier!)!!!

    Enjoy!

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Nouvelles du Monde... (encore et encore)

    ff11351f7fa476cc3897a9d9012b8271.jpgDemain... le vote des actionnaires, internes et externes afin de déterminer si oui ou non, Eric Fottorino sera le nouveau Président du Directoire du Monde, l'homme qui gèrera sortie de crise et redressement.

    Ce matin, AG des personnels. "Fotto" va donner des explications sur son projet, peut-être dévoiler qui est le gestionnaire sur lequel il va s'appuyer pour mener à bien ses plans. A lire, son interview dans Les Echos, icitte. Selon Les Echos, toujours, il aurait de bonnes chances d'obtenir les 16 voix sur 20 nécessaires à son élection. A voir icitte, too.

    A suivre...

    0513b6c1158356d8b68e418c5e52fbd0.jpgMise à jour 15h00: "Fotto" a parlé. Ce qui prend aux tripes chez lui c'est cette volonté d'aller de l'avant et d'expliquer. Pas de langue de bois. De la clarté dans les intentions. Un nom s'ajoute aux gestionnaires potentiels qui l'assisteront dans sa démarche, David Guiraud, récent (hier soir) ex patron des Echos. Le plan est clair, bordé: réduction des dépenses, construction du Groupe, pas de cessions d'actifs, redéfinition des rôles des sociétés de personnel, dont la SRM, dialogue avec les actionnaires, et à terme recapitalisation raisonnée.

    Verdict des urnes, demain.

     

    Enjoy!

    Lien permanent
  • Le retour du sarcasme... Ca y'est! La presse se réveille!

    2fd2a500456384cb8ae2e6e4c3e6a3a1.gifEn Une de Courrier International cette semaine: "Sarkozy ou l'érection permanente"...

    En Une du Point, une Chronique de la Cour de Nicolas 1er...

    Le sarcasme à nouveau en Une de titres majeurs! La presse retrouve son pouvoir!!! Il était temps! Est-ce un effet secondaire du Sarko-show de la semaine passée? :-)

    Enjoy!

    Lien permanent
  • Avenir de la presse: lueurs d'espoir!

    Fréquenter de vrais journalistes avec une vision et des convictions rassure sur l'avenir de la presse quotidienne. Bien sûr, parler de lueurs d'espoir un jour où les quotidiens sont absents des kiosques relève de l'acte de foi teinté d'un a502be039edbc856ed981ab917a4e993.jpgzeste d'optimisme béat, assaisonné d'un soupçon de naïveté probable... Point de cynisme, l'absence des kiosques relève une fois de plus de ce qui constitue, sous couvert de défense d'on ne sait plus très bien quoi sinon une conception aristocratique du syndicalisme, un des facteurs de la déconfiture de la presse. La presse quotidienne sera tuée, entre autres, par ceux qui la fabriquent. Vae victis.

    Vision et conviction, c'est ce qui ressort de conversations récentes avec un de ceux qui pensent l'avenir de la presse, qui l'ont pratiquée, qui ont observé ce qui se passe ailleurs, qui ont une vision de ce que doit être un titre de presse pour s'adapter à un environnement nouveau. L'essentiel tourne autour de la valeur de l'info. Le nouveau paradigme: la gratuité et l'abondance, voire la surabondance. L'information, au sens très large à laquelle les publics sont exposés, est produite en masse, aggrégation de multiples sources. Démêler le vrai du faux, la rumeur de l'information, le fait avéré de la désinormation pure, le fait précis de l'approximation relève de la gageure. Trop de tout réduit la valeur de l'ensemble à pas grand chose. On en revient aux thèses d'Andrew Keen. L'amateurisme s'il est sympathique et démocratique en apparence n'est pas gage d'intelligence collective...

    Comment donner de la valeur à l'information et au média qui la véhicule? Une fois de plus MacLuhan nous apporte la clé: the medium is the message. Il faudrait ajouter: the value of the medium comes from the value of its message. La valeur de l'info, c'est le retraitement, l'analyse, la synthèse, la mise en perspective. Moins mais mieux. Pas d'exhaustivité, un d819a7b5f64e6588cb1d353ee5815c31.jpgjournal généraliste s'il cherche à entrer en concurrence avec sa contrepartie en ligne sera tenté par la volonté d'aborder tous les thèmes possibles et imaginables. Pour tenter de grapiller ça et là les franges marginales de son lectorat potentiel. Les publics sont fragmentés. Le risque est de dérouter ceux qui cherchent dans un titre un style, un angle, une identité. A chercher à jouer le jeu de la Long Tail, la presse généraliste perdra. Matériellement, physiquement. Ne pas intégrer trop de niches dans son contenu, mais devenir une niche en soi. Etre dans le haut de la courbe de la Long Tail. Convaincre vos lecteurs que vous êtes encore payants parce que vous le valez bien. Value for money. Un journal vaut-il les 1,20€ que vous allez débourser pour l'acquérir?

    Tout n'est pas perdu. Mais il faut faire vite!!!

     Enjoy!

     

    Lien permanent
  • Press is dead

    L'état des lieux n'est pas brillant. Manque d'argent chronique. Dépendance forte des recettes publicitaires. Et incapacité chronique pour les entreprises de presse à se considérer comme des entreprises normales. Une entreprise de presse "à la française" doit être pauvre pour avoir le sentiment de conserver sa dignité et sa virginité. Au nom de l'indépendance. Indépendance. Le dogme absolu. Le sésame. Le mot magique. Qui ressuscite les morts, chasse les démons, guérit des écrouelles et donne un sentiment d'intouchabilité.

    Indépendance. On en rêve tous. De médias arbitres du débat politique, garants du fonctionnement des institutions, frappant là où ça fait mal, dénonçant les abus de pouvoir. L'indépendance  un prix. Tout n'est qu'affaire d'argent, et que ça plaise ou non, de gestion rigoureuse. Avoir les moyens de son indépendance, c'est savoir se rendre désirable aux yeux des lecteurs, aux yeux des investisseurs, aux yeux des annonceurs.

    Hélas, et le tableau que présente Rue89, à déguster icitte, est affligeant: faute d'être garante de retour sur investissement rapide, la presse ne représente aux yeux des investisseurs qu'un outil de lobbying au service de leur propre cause. Un porte-voix. Le cas des Echos est symptomatique de cette volonté de maîtriser l'information économique. Les entreprises de presse française, on l'a dit et répété appartiennent à des groupes industriels. Le conflit d'intérêt est toujours latent.

    D'où l'intérêt des médias alternatifs. Décomplexés par rapport aux pouvoirs. Incisifs. L'internet n'est pas la solution idéale car il ne touche encore que la moitié de la population française. Mais c'est déjà ça!

    Longue vie à Rue89, au post.fr, à De source sûre et à toutes les initiatives qui offriront des angles d'attaque, des opinions, des bouffées d'air pur! Chapeau aussi à Marianne et Charlie Hebdo pour leur engagement!

    Lien permanent