Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

youtube

  • Cher YouTube, chers Grand Blanc

    Douchette glacée à la réception de ce mail peu sympathique émanant de YouTube... Vidéo supprimée à la demande de... SME (Kicé? Connais pas...) pour atteinte au droit d'auteur. Premier avertissement. Au prochain, attention. Bon... 

    En bon blogueur musical, depuis 10 ans, je partage mes découvertes, mes coups de coeur. Sans monétisation. Juste pour le plaisir. Le mien et celui de mes quelques lecteurs qui n'ont le nez ni dans Rock & Folk, ni dans les Inrocks mais ont l'envie de temps à autres de découvrir de nouveaux sons ou un nouvel artiste. Juste histoire de passer un bon moment hors du temps, hors du monde. Ailleurs. Pouvoir de la musique. 

    Il y a deux ans, probablement en avril 2014, je découvrais Grand Blanc en première partie de Fauve ≠ au Bataclan. Fauve ≠ a toujours eu bon goût dans le choix de ses premières parties, une sorte d'instinct. Fakear, Feu Chatterton, Georgio. Des découvertes. Que j'ai eu envie de faire découvrir. Sans chercher à y gagner quoi que ce soit. Une simple captation de 5 minutes de concert, shootée avec un iPhone. Pas de recherche de cadrage léché, une stabilité d'image parfois aléatoire, un son pas toujours optimal. Bref, du travail d'amateur. Mis en ligne sur YouTube, parfois intégré à un post de blog. Avec, au final, un niveau de visionnage ridiculement bas. Au point de se demander à quoi bon... Bref.

    Cher YouTube, cher Grand Blanc, dans ce cas précis, je m'interroge. A propos de la règle et de l'esprit de la règle. Ai-je porté atteinte au droit d'auteur? C'est possible. Ai-je spolié les ayants droits? J'en doute, ne serait-ce qu'au vu du faiblissime nombre de visionnages de ladite vidéo (inaccessible à ce jour). YouTube a-t-il généré des revenus grâce à cette vidéo? J'en doute aussi. Psy, Lady Gaga, Norman, Cyprien et des hordes de YouTubeurs prépubères font la blague, grand bien leur fasse. 

    Il reste ce petit goût amer... Je ne sais point qui est ce SME qui gère avec une précision d'orfèvre les intérêts de Grand Blanc. Si derrière cet oukase, il y a la main de Grand Blanc, j'en serais déçu. Ne serait-ce que dans ce l'on pourrait considérer comme une forme de désinvolture à l'endroit de fans de rock, de pop, d'electro qui cherchent à soutenir un groupe dont ils apprécient le travail. Un pur truc de fans. Sans intention particulière autre qu'un partage d'impressions, de moments de grâce parfois...

    ..............................

    [EDIT 29/10/2016 - 13h50 : Grand Blanc n'est pour rien dans cette affaire. Qu'ils en soient remerciés. ]

    grand blanc,youtube,copyright

    ..............................

     

    C'est une vraie question sur le travail du blogueur (travail est un bien grand mot pour ce qui n'est par essence que plaisir). A quoi bon?

    Pour finir, quelques notes de Radio Birdman... The Hand of Law. C'est approprié. Sinon, la chanson de Grand Blanc incriminée était "Montparnasse". Un très bon morceau. 

    Love!

    Catégories : Humeur, Musiques Lien permanent
  • Dans mon iPod ce weekend... Chocho

    Il n'est pas réellement dans mon iPod. Je l'ai découvert un peu par hasard sur Youtube en cherchant des covers destroy de Dylan pour agacer l'ami Resse... Chocho. Un japonais dont le péché mignon est d'enregistrer des covers en japonais de standards pop, des Beatles, de Dylan, des Carpenters. Vidéos fort bien faites avec sous-titres façon karaoke. Le bougre s'en sort avec beaucoup d'aplomb. Idéal pour bien commencer un weekend pas vraiment printanier en oubliant les derniers délires de la Sarkozie vascillante. Une bonne bouffée d'exotisme, alors qu'ouvre à la Fondation Cartier l'exposition consacrée à l'immense "Beat" Takeshi Kitano. L'occasion pour moi de ressentir une pointe de nostalgie très fugace pour le temps où j'avais la chance d'aller au Japon une fois par an. And now, Ladies and Gentlemen, Chochotakamuneek! Banzaaaaaaaaaaai!

     

     

     

    Subarashi desu!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Positive thinking

    Lazing on a sunny afternoon, in the summertime... Comme les Kinks au siècle dernier, on aimerait y croire. Et on va y croire.

    Une vidéo exhumée sur Youtube pour apprécier ce classique de la pop anglaise des sixties. Ce qui par ailleurs amène à s'interroger sur l'avenir des contenus diffusés de façon illégale sur les plateformes de partage de vidéo, tels Youtube, Dailymotion et MySpace si le jugement rendu en faveur de Jean-Yves Lafesse fait jurisprudence. Mais ceci, est une autre histoire, qui légitime les plateformes prévoyant de diffuser du contenu en respectant les ayants-droits, comme Joost, Babelgum et plus récemment Veoh.

    En attendant...

    Enjoy!

    Catégories : Musiques Lien permanent
  • Rambo revient...

    Rambo, First Blood en VO... Le premier, le meilleur de la série. Le pitch: un réel problème de société, la réinsertion des vétérans du Vietnam dans la société civile... Ou comment John Rambo, machine à tuer surentraînée, a du mal à envisager sereinement une carrière de vendeur de Quarter Pounder with Cheese au MacDo du coin de la rue. Du fait du plein emploi et de sa coupe de cheveux, le sheriff local, un redneck borné le pousse à bout. Problème qui devrait par ailleurs se réitérer avec les vétérans d'Irak dans les années à venir. Quelques scènes croquignolettes, comme celle où John Rambo rafistole une plaie béante avec une aiguille et du fil de pêche, à vif... Yummy!

    Rambo 2... grosse daube anticommuniste. Le pitch: le retour de la vengance. Rambo revient au Vietnam pour sauver les MIA des griffes des meuchants niaks cocos. Séances de tir à l'arc mignonnettes, égorgements au couteau de chasse. Grosse compétition à l'époque avec Chuck Norris sur un thème similaire... Guerre des studios sur un créneau porteur sur fond d'exorcisme du 'Nam... Et volonté inconsciente de faire oublier la désagréable impression laissée par Apocalypse Now et Voyage au bout de l'Enfer...

    Rambo 3... über-bouse anti-communiste. Le pitch: Rambo n'est pas content du tout. Il y a de meuchants cocos russes qui se tiennent très mal en Afghanistan (who have an unappropriate behavior in Afghanistan, en version politically correct). Il faut aider les rebelles pour détruire l'Empire du Mal, Darth Vador et l'Etoile Noire... C'est la version américaine du devoir d'ingérence cher à Bernard Kouchner... Il y avait sûrement déjà à l'époque des Talibans sur place... Des barbus avec des turbans... qui grâce à la formation dispensée par ce pédagogue-né de John Rambo, donnent du fil à retordre aux troupes américaines quelques années plus tard... Comme quoi, faites des cadeaux et donnez des coups de main...

    On pouvait craindre le pire l'an passé avec la réapparition de Rocky Balboa... Le film a finalement tenu ses promesses, enfin, disons plutôt, tenu la route, car qui en 2006 en attendait encore quelque chose... On osait toutefois pas croire que Rambo pouvait faire une réapparition... Et pourtant... La preuve par l'image, dénichée sur Youtube:

    Le pitch (source Allociné): John Rambo est engagé par une ONG pour les protéger des pirates Birmans durant une mission humanitaire destine à aider le peuple Karen... Selon un site de fan, découvert au hasard d'une recherche Google, Sly aurait même "souhaité que le héros revête une attitude plus chrétienne"... Il est vrai qu'il a rarement tendu la joue gauche... sauf pieds et points liés... Et avec des dommages collatéraux assez conséquents, pour manier la périphrase...

    Une question me taraude... Stallone revisite ses personnages fétiches... Un homme se penche sur son passé. Je sens que les Cahiers du Cinéma et les Inrocks vont adorer cette mise en abyme. Mais à force de remonter le temps, rien ne nous garantit que Sly n'aura pas la tentation de tourner l'Etalon Italien 2... Sponsorisé par Cialis ou Viagra?

    Vous avez aimé cet article? Votez ci-dessous!

    Lien permanent
  • dans mon iPod ce weekend...

    medium_linkin_park.jpgLe nouvel album de Linkin Park est sorti. Avant toute chose, retour sur Meteora, le précédent opus. Bon, a priori, le nu metal n'a pas sauvé la face du rock. Le mélange rap+metal a été mieux défendu de façon plus radicale par Rage Against The Machine. Mais cet album de Linkin Park résiste plutôt bien à l'usure du temps. Efficace, audible. Plaisant sans être génial. Linkin Park, le genre de groupe qui excite les juniors, qui du haut de leurs 15 ans essaient de se faire peur. "J'écoute du métal! Chuis un rebelle!"... Le quadra qui a survolé la fin des seventies, a vécu les 80s élevé au punk, vomissant les graisseux hard rockers, reconverti au thrash metal et au grunge dans les 90s et qui aborde les années 2000 avec le désir intact d'écouter le prochain Metallica, ricane... Est-ce bien raisonnable? Est-ce compatible avec la France qui se lève tôt, et travaille plus pour gagner plus?

    Lire la suite

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent