Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

the rhythm

  • Bloc-note express N°82

    ponyo.jpgRien à dire sinon... un bon gag vu chez Jérome Bouteiller... icitte...

    Rien à dire sinon avouer l'immense plaisir que procure le dernier film d'Hayao Miyazaki, "Ponyo sur la falaise"... Un régal... Une variation sur le thème de la Petite Sirène... Avec ce délicieux animisme si japonais du Maître de Mitaka.... Mère-Nature  nous a confié les océans, nous les avons détruits... La Nature reprend ses droits... L'enfant et sa pureté peut-il inverser ce processus de destruction? Magnifique bande-son de Joe Hisaishi, avec des variations sur Wagner...

    Rien à dire sinon apprécier les explorations musicales de The Rhythm... icitte... Mr Patrick, le DJ poursuit l'aventure... Sélection, exploration... Si une certaine conception de l'industrie musicale se meurt, torpillée par sa propre cupidité et sa cécité face au progrès technologique, la création se porte à merveille... Création, pas monétisation et merchandisation à outrance... The Rhythm, c'est toujours cette volonté d'aller sur des territoires neufs pour créer la bande-son de l'époque en sortant des sentiers battus...

    volume.jpgRien à dire sinon regretter l'arrêt de Volume par les Inrocks... Le mensuel, pendant francophone de Mojo, aura vécu l'espace de 9 numéros... la crise a eu raison d'un titre de niche réservé aux passionnés de rock, à ceux qui aiment avoir une vision globale de la musique, les héritages, les filiations, mais aussi les redécouvertes... Sans Volume, qu aurait réécouté, voire écouté Rodriguez, artiste oublié des 70s? Qui aurait prêté une oreille à la réédition du superbe "Pacific Ocean Blue" de Dennis Wilson? Il restera toujours Rock & Folk...

    Rien à dire sinon relire Rock & Folk... Tomber en arrêt aux Puces de Saint Ouen sur le premier numéro de R&F acheté par l'auteur de ces lignes, en septembre 79... Relire un magazine 30 ans plus tard et se rendre compte sans nostalgie aucune que sur Blondie, sur les Pretenders, sur Marquis de Sade, ils ne s'étaient pas plantés... A l'époque Manoeuvre était gamin, style inimitable. Racontant l'un des derniers concerts de Led Zep au festival de Knebworth. Le mois de la sortie de leur avant-dernier album, avant la déconfiture finale, la mort de Bonzo... Relire les brèves, apprendre que The Clash préparait un troisième album, successeur attendu de l'incroyable "London Calling"... Connaitre déjà la fin de l'histoire...blondie.jpg

    Rien à dire sinon préparer son intervention de jeudi prochain aux Assises du Jeu Vidéo, poster des infos sur la pub in-game sur Twitter, sur le blog, beta-tester des MMOG, aller au contact, évangéliser, éviter la grippe porcine, zigzaguer entre les gouttes de pluie, regarder la Nouvelle Star, apprécier les délires de Rémy Gaillard, rester jeune...

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Bloc-note express N°55

    therhythm netvibes blackred blog.jpgD'abord une bonne nouvelle, The Rhythm reprend du service. Le Geek s'adonnant aujourd'hui aux jeux vidéo, le DJ relance la machine, le nez sur les platines, les commandes dans chaque main, la tête dans le cyberespace, à la recherche du son... Le site est accessible icitte. Nouveaux mixes, nouvelles playlists à venir!!!

    francois bon.jpgSemaine Led Zeppelin avec la lecture de l'opus de François Bon, Rock'n'Roll, un portrait de Led Zep. Bon, littérature et rock'n'roll n'ont jamais fait bon ménage. François Bon n'a pas l'écriture rock. N'est pas Hunter Thompson ou Nick Kent qui veut. L'écriture coup de poing n'est pas la spécialité de celui qui a déjà commis la bio des Stones et celle de Bob Dylan. Un peu lourdingue et démonstratif par endroit. Relecture approximative du manuscript à d'autres (Glyn Jones ou Glyn Johns, hein? Faudrait savoir!...). Traductions improbables de textes et verbatims en anglais (Et oui, cher François - que je ne connais pas personnellement - cardboard box ne veut pas dire chateau de cartes mais boîte en carton... Ce qui en termes de comparaison est plus approprié pur définir un son de batterie... Livre riche et intéressant malgré ses défauts. Livre de fan, en tous cas.

    photo.jpgLondres pendant trois jours... Réunions au siège européen de ma nouvelle boîte. Une entreprise d'origine américaine qui s'est doté d'un mode de fonctionnement d'entreprise globale. Excitant. Trois jours de training afin de bien appréhender les tenants et aboutissants du marché de la publicité in-game. Un seul mot d'ordre, la pub in-game c'est efficace, chaque impression délivrée dans les jeux en ligne a une valeur optimale car on s'adresse réellement à un utilisateur unique. Un joueur impliqué, engagé. Focalisé sur son jeu. Et considérant que la publicité, les marques intégrées dans l'univers 3D du jeu, sous formes de panneaux publicitaires, ou logos disséminés ça et là, contribuent au réalisme du jeu.

    Et la crise financière? Le marché du divertissement reste solide malgré la tourmente. Panem et circenses. Du pain et des jeux. les sages Romains l'avaient compris il y a des siècles! L'entertainment est un solide palliatif!

    photo(3).jpgPuisqu'on parle de Londres, séjour à l'hôtel Zetter... Et cette image, capturée sur un peignoir, ça vous évoque quoi? No comment! lol

    Réécoute de Led Zeppelin, pour les raisons susmentionnées. Mais aussi, plongée (blague de mauvais goût... les initiés comprendront...) dans Leucocyte, dernier opus d'E.S.T. Quand le jazz le plus épuré rencontre l'électro. Déroutant et sublime.

    Crise boursière... La bonne blague qui circule... Le financier qui confie à un commensal: "La crise financière actuelle, c'est pire que le divorce! j'ai perdu la moitié de ma fortune et j'ai toujours ma femme!" No comment!

    economist_cover_oh_fuck_september_2008.gifA propos de la couverture de The Economist... Oh Fuck! C'est un hoax. Bien fait certes. Mais hoax quand même. Pas le style de la vénérable maison britannique, à l'humour dévastateur et si british!!! Je suis abonné à The Economist... Non pas que je le lise de A à Z toutes les semaines... Ce type de cover est assez improbable... Le F... word étant rarement utilisé aussi ouvertement ailleurs que dans les films de Scorsese...

     

    Enjoy!

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires
  • Dans mon iPod ce weekend...

    therhythm logo.jpgUn peu d'auto-promo pour The Rhythm, partenaire du prochain Paris blogue-t-il (le 2 juillet prochain à L'Entrepôt - Paris 14ème)... Dans mon iPod ce weekend la seconde playlist concoctée par Patrick the DJ... Idéale pour un weekend ensoleillé! Idéale pour un jour de Fête de la musique!!! Cliquez icitte ou sur l'image!
     
    Enjoy!
     
     

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • Bloc-note express N°44

    Vu l'autre soir, ou plutôt revu, Dirty Harry de Don Siegel avec Clint Eastwood... Un film qui contribua pendant des années à asseoir uneeastwood.jpg réputation de facho à Eastwood, au vu des méthodes expéditives de son personnage. On ne peut résumer le premier opus à la réplique fétiche prononcée deux fois dans le film (voir note du 12 mai dernier)... Dirty Harry est un polar noir, violent. Musique rare. Images sales. Une presque épure. Une histoire simple sans surenchère, sans excès. A revoir.

    Dîner avec un musicos professionnel. Nous évoquons The Rhythm. Le Geek et le DJ écoutent. Le concept se renforce. Les idées se structurent. La chose prend forme... Voir au bas de cette note...

    campagne.jpgDimanche à la campagne. Je tronçonne du bois. Pousse la tondeuse. Rassemble de l'herbe coupée, en meules. En me répétant en boucle que je suis un citadin. Citadin, citadin, citadin...

    PPDA va passer la main. On dirait qu'il se passe quelque chose chez TF1... M. Paolini, respect! Les vieux seront définitivement convertis en Soleil Vert... (On me signale en régie qu'il faut dire "seniors et non "vieux"... Dont acte. Sans transition, la météo...)

    Nadal atomise Federer un dimanche après-midi. Exit Roland-Garros. Place au foot. Dramaturgie orchestrée autour de l'état de santé de Viera ou Henry. Les Bleus sont favoris, mais on ne le dit pas. Parce qu'on en sait rien. Et qu'il faut que l'audience dépasse le premier cercle des passionnés de la chose footbalistique. Elargir la cible, comme on dit.

    richards.jpgLu Next, le supplément de Libé destiné à attirer les annonceurs du secteur "mode, luxe"... Belles photos de rejetons de stars du rock. Mention spéciale à Theodora Richards, fille du zombie-guitariste des Stones. Frais minois. Que dire de Next? Pas grand chose. Sinon que le magazine manque de fond. C'est la loi du genre. Le bénéfice-annonceur l'emporte sur le bénéfice-lecteur. Notons au passage que Next est un tantinet moins nul que les choses en papier glacé-couvertures pelliculées dont nous gratifient régulièrement Le Nouvel Obs, Challenges, L'Express, etc, etc... Le point commun de ces produits: vacuité éditoriale et jolies photos. Illustration de la crise de la presse, de sa schizophrénie - générer des revenus publicitaires à coup de produits laïfestaïle sur mesure pour préserver l'indépendance rédactionnelle. Séparer la forme du fond. Les annonceurs sont ravis. Les lecteurs? Aucune étude de lectorat ne vient sanctionner l'audience de ces produits... 

    Question vacuité et papier glacé, que pnser du dernier bébé de Prisma Presse, Femmes? Fallait-il décryogéniser luxe bling bling.jpgMarie-Claire "Madame Figaro" Pauwels? Le produit est léché. Maquette épurée, tirée au cordeau, d'un immense clacissisme. Belles photos. C'est chic, propre, net, sans odeurs corporelles. Et c'est là le problème. Le magazine est aussi glacé que son papier. Banquise d'avant l'effet de serre. Clean comme un intérieur jet-set façon appartement-témoin de résidence de luxe. On suppose des traces de vie, comme sur Mars, mais on ne les trouve pas.

    A part ça, Londres, Cannes, cette semaine, plus la routine...

    Dernier point, la nouvelle version de The Rhythm est en ligne. A voir icitte!!!

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Bloc-note express N°38

    Blog au ralenti pour cause de vacances dans le sud de la France. Petits-déjeuners au soleil, en terrasse. Le chant des oiseaux, l'odeur de la nature... Tous les clichés sont réunis... Mais c'est bon... :-)

    1706011125.2.jpgLe Monde... Vendredi dernier, débrayage de deux heures des personnels pour retarder le bouclage donc la sortie du journal... Sit-in à l'étage de la Direction Générale. La pression monte... Une question au passage: provoquer une sortie tardive, donc des pertes de ventes, est-elle un mode d'action rationnel ou l'entrée dans un cercle vicieux, qui au final fera apparaître un repreneur comme la seule solution viable? Et un plan social à la sauce Lagardère ou Prisa sera probablement beaucoup plus brutal que la solution - certes rude - proposée par le tandem Fottorino-Guiraud... Assiste-t-on en direct à la mort d'une certaine conception de la presse?

    1922312040.jpgDes projets, des projets, plein de projets... The Rhythm prend forme, petit à petit. Le périmètre est mieux défini, le modèle s'affirme plus précisément... La version définitive gardera l'esprit du site actuel... Mais juste l'esprit... Un seul mantra: think BIG!!!

    Enjoy! 

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires
  • Bloc-note Express N°35

    Lundi matin, Le Monde... Quelle sera la réaction des salariés du groupe une fois l'annonce par Eric Fottorino et David Guiraud du plan de redressement? L'ambiance promet d'être muy caliente... Grève ou pas grève? Premières réactions recueillies hier par Libé, qui est déjà passé par là et pour qui un plan de redressement drastique est déjà de l'histoire presqu'ancienne, à lire icitte. Un Monde cruel, titre de l'article. Il est vrai qu'au travers des années de crise structurelle, assaisonné d'un peu de conjoncturel, le monde de la presse, dans son ensemble, n'a plus la philosophie placide et débonnaire de celui des Bisounours... Nous verrons si Nietzsche a raison... Ce qui ne te tue pas, etc...
     
    1241824830.jpgPropaganda... Un livre fondamental d'Edward Bernays, écrit en 1928 et qui garde toute son actualité. Edward Bernays fait partie des inventeurs des relations publiques... Le sous-titre du livre est évocateur: "Comment manipuler l'opinion en démocratie"... Rien que ça... Normand Baillargeon, universitaire canadien écrit dans la préface de la réédition (en 2007) de l'ouvrage, que Josef Goebbels s'est inspiré des travaux de Bernays... Oooops! Néanmoins, l'approche théorique est passionnante. Bernays fut un des premiers à s'intéresser au fonctionnement du corps social en utilisant la psychanalyse, les sciences sociales... Il était par ailleurs neveu du grand Sigmund F... Une citation: "La manipulation consciente, intelligente, des opinions et des habitudes organisées des masses joue un rôle important dans une société démocratique. Ceux qui manipulent ce mécanisme social imperceptible forment un gouvernement invisible qui dirige véritablement le pays"... Nous y sommes, d'un côté les masses, qui développent une conscience sociale. De l'autre le gouvernement invisible qui ne pouvant agir par la contrainte pour respecter le fonctionnement de la démocratie, et usent de mécanismes plus subtils, pour amener la majorité à partir en guerre dans la joie ou acheter du savon Lux, etc, etc...
     
    Lost in Translation J-5... Samedi prochain au petit matin, départ pour Roissy. Embarquement pour Seoul. Deux ans493687027.jpg que je n'ai pas visté le pays du kimchi et d'OhMyNews... Et le mercredi suivant, Tokyo. Les cerisiers sont en fleurs, c'est Cherry Blossom. La renaissance. 
     
    1922312040.jpgThe Rhythm, c'est parti. Comité éditorial avec mon acolyte tous les weekends. Ce qui est passsionnant dans la démarche est de comprendre et dévoiler si besoin est, la mécanique qui permet l'élaboration d'une playlist. Pourquoi tel morceau va coller avec tel autre, etc... Pourquoi James Brown après Fela? Et Oscar D'Leon, on le case où? L'industrie musicale est en ruine, mais semble se resaisir si l'on en croit cet article publié sur Le Monde.fr... Les pontes des majors auraient enfin compris que tenter d'arrêter un torrent avec leurs petites mains et leurs petits doigts était illusoire. Qu'il fallait s'adapter pour sauver ce qui peut encore l'être et inventer quelque chose de nouveau. En attendant, The Rhythm va apporter sa pierre à l'édifice, visitez le site, rejoignez le groupe sur Facebook. Stay tuned!
     
    1570622240.jpgAutre article passionnant sur Le Monde.fr... une interview de Vinton Cerf, aka God! Un des créateurs de l'Internet. A déguster icitte. Un verbatim: "Je pense plutôt qu'Internet se transforme selon un phénomène de coévolution: il interagit avec tout ce qui l'entoure, et s'adapte. Les nouvelles applications poussent le Réseau jusqu'à ses limites et contraignent à créer de nouvelles solutions techniques." Internet, et le modèle de la fourmilière. Deux fourmis prises isolément n'ont aucun intérêt, mais si on considère l'ensemble des fourmis, on a la vision d'un écosystème à part entière. Wow!
     
    Dernier point... Une anecote concernant Facebook... Les djeunz d'aujourd'hui investissent massivement le machin, ils y créent des groupes, s'expriment, se lâchent. Quelques annés avant pendant leurs années collège ils avaient des blogs sur Skyblog. Avec une orthographe apporximative et beaucoup de bonne volonté, ils s'exprimaient, se lâchaient. Où s'arrête la liberté d'expression? Où commence la diffamation? Quelles sont les parades pour les profs ou les institutions qui se voient caricaturés? Les gamins de 12 ans, les djeunz de 15 sont toujours persuadés que le web est un vaste journal intime... qui ne sera lu que par leur premier cercle... Quand le périmètre du cercle pète, quand les informations sont lues par ceux qui ne devraient pas y avoir accès, les adultes... Le clash des générations est brutal. Après l'affaire Note to be, après l'affaire Fuzz (dans un autre registre, même si il y est aussi question d'atteinte à la vie privée des personnes), il va falloir faire preuve de pédagogie auprès des jeunes utilisateurs d'Internet pour qu'ils modèrent les contenus...
     
    Enjoy! 
     
     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • The Rhythm... C'est parti!

    Premières notes ce matin. Premiers sons. Premiers beats. Premiers pas sur le dancefloor. A fil des discussions, le projet s'étoffe. Le site mis en ligne depuis mardi est une version 1, qui évoluera au fil du temps. La première playlist sera dévoilée petit à petit. le matériel, tel des briques de Tetris, est rassemblé. Mais la matière est évolutive. 
     
    Patrick THE deejay poursuit ses fouilles, son exploration d'un univers vaste. La recette... Elle ne sera pas dévoilée... Les ingrédients, eux, sont simples... Une collection impressionnante de disques vinyle, des centaines de cd, un disque dur bourré à bloc de raretés... La matière brute ne vaut rien si elle n'est pas affinée, et c'est la cohérence de l'ensemble qui donnera le ton. Déterminera la couleur sonore de The Rhythm...
    Dans un premier temps, écouter et voir, dans un second temps... il y aura du live!  
    Antoine THE geek, Mr Dubuc himself, travaillera la partie technique... magie de l'Internet...
     
    Le mantra: Stay tuned! Restez branchés sur The Rhythm, le seul site qu'il faudra écouter FORT!!! Pour des sensations fortes. Pour vous donner envie de bouger sur une bande-son qui vous envoute alors que vous n'en connaissez ni tous les artistes, ni tous les morceaux...
     
    A suivre!
     
    Enjoy! 
     

    Lien permanent 0 commentaire
  • The Rhythm... Expérience sonore

     

    Are you experienced? C'est sur ces mots de Jimi Hendrix que s'ouvre The Rhythm.

    The Rhythm, un site issue de l'association d'un geek et d'un deejay, tous deux passionnés d'exploration musicale. La musique est un écosytème vaste. Un passé richissime et parfois oublié. Les majors du disque disposent de fonds de catalogue inexploités, enterrés. Aujourd'hui, certaines raretés ne sont disponibles que sur le web, à condition de savoir où chercher. La musique, c'est une production exponentielle. Un ordinateur, quelques logiciels, quelques talents de composition... La musique se bricole autant chez soi que sur les moquettes feutrées des grands studios. La production est pléthorique. Comment émerger? Quant au futur de la musique, il est à inventer. Le modèle économique traditionnel de l'industrie musicale a volé en éclat. Anihilé. La profession tente d'apporter des réponses.

    The Rhythm est une réponse. Une application pratique de la théorie de la Longue Traîne. Chris Anderson l'explique longuement. Dans un univers où règne l'abondance, dans une masse protéiforme de contenus pléthoriques, émerger nécessite l'interaction de filtres de recommandation. The Rhythm est un de ces filtres. Certains ont fait le choix de la machine, de l'algorithme, pour trier, filtrer, recommander. Pandora et son Music Genome Project. Pertinent et efficace. The Rhythm fait le choix du facteur humain. Seul encore capable, du fait de sa sensibilité, de son irrationalité de déterminer la cohérence entre deux morceaux de musique au moment de l'élaboration de la playlist..

    The Rhythm va trouver sa vitesse de croisère. Le site est ouvert depuis ce matin, le contenu sera mis en ligne progressivement, au fil du temps.

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire