Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

royal

  • Bloc-note express N°61

    Aaaah, le PS... A ma gauche, Martine, la Droopy du Nord. A ma droite, Ségolène, l'allumée du Poitou... Il y a comme des relents de Floride 2000 dans le recompte des voix entamé au PS, pour savoir qui de la nordiste ou de la poitevine va prendre en main le destin d'un parti en décomposition... Spectacle un tantinet pitoyable... D'un côté la branche archéo-gauchiste, aussi décontractée que les lecteurs des Cahiers du ken kesey.jpgCinéma à la sortie d'un Festival Ingmar Bergman à l'Action Christine. De l'autre, la branche moderniste-capitalo-centriste, aussi allumée que les fans du Grateful Dead à la sortie d'un acid-test... Il y a un côté Ken Kesey & the bergman.jpgMerry Prankster chez Ma'ame Royal qui est finalement plus marrant que la rhétorique -Chers camarade, bla, bla, bla, bla...- traditionnelle de la gôche... Une dimension christique-madonnesque (plus Lourdes ou Fatima que Ciccone) pas plus déjantée que les interventions permanentes de l'hyper-Président intervenant sur tous les fronts, de la crise mondiale au cancer et aux groupuscules d'ultra-gauche... L'heure est aux prêcheurs, aux démiurges... Regardez Obama... I have a dream... Fais tourner le shilom, man! Une certitude avec Martine Aubry... C'est le retour de la ligne austère... Pas vraiment "Bienvenue chez les Ch'tis"...

    Famille de geeks et jeux vidéos... Je ne connaissais pas Panfu.com, une plateforme de jeux flash gratuits, un vrai univers destiné aux nains de jardin... Ma fille N°3 en est fan hardcore! Elle peut y passer des heures à ballader son avatar dans un univers où elle retrouve ses copines IRL via leurs avatars respectifs... Cela étant, merci  de Numéricable (tiens, je dis du bien de ma bête noire... c'est dimanche, j'ai été touché par la grâce... Sancta Segolena, Ora pro nobis!) et le forfait voix illimité...Car les sessions de jeu de la douce enfant se passent devant l'écran et le clavier, certes, mais aussi au téléphone avec les copines-avatar... "T'es où? J'te trouve pas, etc, etc..." Fierté et amusement du père qui oeuvre dans le monde du jeu vidéo!!!

    photo.jpgLundi dernier, Festival des Inrocks... Zenith avec potes et mes girlz N°1 et N°2. Au programme CSS et Kooks... CSS,photo(2).jpg énorme son. Un vrai esprit punk, une rythmique monstrueuse, une basse ronde et puissante. Lovefoxxx la chanteuse, déchaînée dans ses combinaisons bigarrées... Un set d'une heure d'éléctro-punk euphorisante. Kooks, des gamins. Doués. Très pros. Une pop puissante et le charisme incroyable du leader, Luke Pritchard. Un début de concert un peu raté, voire brouillon, une montée en puissance et un final sublîme en solo à la Rickenbaker 12 cordes. A part ça, pas de taxi à la sortie et retour en métro...

    photo(3).jpgDigiWorld Summit 08 à Montpellier mercredi dernier. Un séminaire consacré au jeu vidéo, organiié par l'IDATE. Etat des lieux, prospective... Les modèles économiques coexistent, le try and buy, le pay and play... MMOG gratuits financés par la pub, comme le superbe TrackMania. MMORPG comme World of Warcraft où la pub n'est pas bienvenue... Un challenge pour l'industrie: la dématérialisation... Des acteurs comme Metaboli, qui vient de racheter l'américain Game Tap proposent un modèle basé sur l'abonnement mensuel. On paye l'acccès à la plateforme pour une utilisation illimitée... Le jeu vidéo a compris, mieux que la musique ou le cinéma, le principe de la dématérialisation. Il est clair que les consoliers vont de voir, et ont déjà commencé à s'adapter. XBox Live, Playstation Home... La console devient le device "universel" du foyer, adapté à toutes les dimensions du divertissement... Cinéma, internet, jeu, communication... Pour l'anecdote, Sony a vendu 1 million de PS3 depuis 2007 en France.

    renouard.jpgUn costume rayé d'enfer... Un ouvrage court de Jean-Pierre Renouard retraçant son expérience concentrationnaire... Sur un ton léger, à coup de courts chapîtres, d'anecdotes relatant l'irracontable avec une forme de distance et une immense humanité. A lire impérativement.

    The Rhythm... Patrick the DJ découvre les joies et frustration du blogging... Cette impression parfois de prêcher dans le désert... Is there anybody outta there? Y'a quelqu'un? Mais il produit des notes, il trie, sélectionne... Electro, rock, funk... The Rhythm continue!!! Petit rappel, The Rhythm ça se consomme sur le blog, icitte, ou sur le portail, icitte. Une nouvelle playlist à découvrir icitte aussi...

    Enjoy!

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 1 commentaire
  • Arrêt sur image

    Au delà des questions d'obédiences politiques, si l'on s'arrête uniquement sur la photo de famille, la constitution du gouvernement Fillon 2, est un coup de maître... Sarko et Ségo se rejoignent au moins sur un point: prendre leurs adversaires par surprise en allant sur des terrains où on ne les attend pas... Jugeons plutôt: une black, des beurs, des femmes, des jeunes loups, des vieux crocodiles, des mecs de droite, des socialistes, des centristes... On attendait un machin formaté 200% UMP. On a un patchwork qui paralyse le camp adverse et va l'obliger à revoir ses stratégies... Côté PS, ça n'a pas l'air gagné d'avance... Evidemment, l'image est belle. Bienvenue dans la société du spectacle! Bienvenue dans le signe... Je ne suis pas expert de Barthes, mais vais aller un jeter un coup d'oeil (soupir!)

    Et pour les amateurs, le roi du décryptage de discours politique: Jean Veronis! A déguster séance tenante (un peu intello mais très profond!!!)

    Enjoy!

      << Vous avez aimé cet article? Votez!

    Lien permanent 2 commentaires
  • Message à caractère politique

    En fouillant ma discothèque, je suis tombé sur ce morceau de Philippe Katerine résumant ma pensée politique du jour, et ma mauvaise humeur du matin... Le message s'adresse donc à droite comme à gauche. La campagne est terminée, enfin. ENFIN. Pas trop tôt! La perspective d'avoir un pays enfin gouverné. La perspective d'une activité économique qui reprend, enfin... Parce que franchement entre vacances de Printemps, RTT, ponts, élections... les investissements publicitaires dans les médias en général et dans la presse en particulier ont été mous du genou, comme on dit familièrement.

    La quarantaine sonnée, je vous adresse, chers candidats, un message chanté! Vous ne m'avez séduits ni l'un, ni l'autre. J'irai quand même voter dimanche. Comme en 2002. Résigné. Parce que l'abstention n'est pas une option.



    Rendez-vous dans l'isoloir le 10 juin. Pour le match retour. Avec, souhaitons-le, une perspective plus claire pour le Mouvement Démocrate.

     

     

    Lien permanent 1 commentaire
  • A chaud...

    De vraies lignes de fracture. Deux visions du pays irréconciliables. Un débat de faible niveau qui donne envie de revoir en rediffusion les débats du passé, un peu comme on regarde de vieux matches de foot "vintage"...

    Bref, le syrah était bon, les amis chaleureux, l'ennui latent, le vocabulaire pauvre, les formules maladroites, l'expression laborieuse. La prochaine fois, je regarde la Nouvelle Star.

    Lien permanent 2 commentaires
  • Vous l'avez trouvé comment, Bayrou?

    Personnellement, je suis convaincu qu'il ne pouvait prendre d'autre position que celle qu'il a choisie. En l'occurence, pas de consigne de vote. D'abord, parce que je ne suis pas certain que lesdites consignes soient respectées. Mais surtout parce qu'il aurait dilapidé d'un coup le capital de confiance que lui ont accordé ses électeurs. Posture confortable direz-vous? Cohérence, surtout. On ne peut pas prôner une troisième voie et la refondation du paysage politique un jour et le lendemain appeler à un rallliement de circonstance. Malgré les appels du pied, plus ou moins dégoutés de Ségo et Sarko. Evidemment, on pense aux législatives. Un nouveau parti, pourquoi pas. Avec une vision morale, transcendant le clivage gauche-droite pourtant très fort. Tentant, séduisant. Idéaliste? Un peu. Mais un peu d'idéalisme ne peut pas nuire en cette fin de campagne, entre surenchère et coups bas.

    En attendant, et en pensant à un futur très proche, ça va être compliqué dans l'isoloir, dimanche 6 mai. Le vote blanc, s'il est tentant et cohérent, ne peut être une solution. A moins de parier sur les législatives et une forte percée du centre. Pas à exclure, la poussée du centre. Mais le vote blanc... Moralement difficile à assumer. Ca manque de couilles, pour faire court. Après, entre la peste et le choléra, que choisir? Voter contre? Voter contre l'un, dans un système binaire, revient à voter pour l'autre. Le moindre mal? L'économique ou le social? L'Etat omnipotent ou l'Etat omniprésent? Le libre entreprise ou l'économie acompagnée? Quel bordel! Le Père Fouettard ou la Mère Tapedur? Bande de salauds! Nous faire ça à nous! On attendra jusqu'au dernier moment. Avec notre noire conscience, comme Milou face à la bouteille de whisky du Capitaine Haddock. Avec le petit ange et le diablotin qui flottent et nous sussurent à l'oreille les pires conseils d'amis... Il y aura le débat du 2 mai. Avec, on l'espère tous, du sang sur les murs, de la tripaille, des bons mots, des vacheries, des saloperies, une perte totale de dignité... Bref, Gladiator... Alien vs. Predator... On verra.  (Cela dit, il se pourrait que ça soit étonnamment calme, posé, limite chiant... Mais le public serait déçu... Et puis le face à face, projet contre projet, en "live", sera un bon benchmark, comme on dit dans le marketing)... medium_donkey2.gif

    En tout cas, François, le Parti Démocrate, ça peut avoir de la gueule! Et puis à la différence des américains, tu pourras (tu permets que je te tutoies?) prendre comme symbole un cheval au lieu d'un âne. Là aussi ça sera cohérent!

    Lien permanent 3 commentaires