Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

punk

  • Gimme Danger, Oncle Iggy raconte la geste stoogienne

    Certes parfois un peu verbeux, mais réellement passionnant le documentaire de Jim Jarmusch consacré à la chaotique histoire des Stooges. Racontée par ses protagonistes. Last man standing, Jim Osterberg aka Iggy. Une pure histoire rock, pleine de bruits, de fureur, avec le moins de glam possible. Une histoire de crasse, de dope, d'excès, une tension permanente, des hauts, des plus bas que bas. Une histoire où tout le monde meurt à la fin, ou presque. Mais une histoire où chacun est reconnu à sa juste valeur, pour son apport indéniable à la geste rocknrollienne.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Ciné, Musiques 0 commentaire
  • Le punk, vu par TF1 en 1977

    Document étonnant. Choc des cultures avec les Stranglers en fond sonore.


    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • Dans mon iPod ce weekend... The Vaccines

    Festival des Inrocks hier soir... La Cigale. Quelques groupes sans trop d'intérêt, ou du moins sans suffisamment d'innovations ou de surprises dans le son pour susciter l'enthousiasme. Le public a l'air d'apprécier. Le bar est ouvert. La bière est fraîche. Rock'n'roll attitude quoi. Puis arrivent sur scène, après un soundcheck tonitruant laissant supposer que la tonalité de la soirée va changer, The Vaccines. Guitares, basse, batterie. Pas de machines. Et très gros son. Pas de quartier, pas de chichis, du bon vieux gros punk rock. On est du côté des Ramones. Potards sur 11. Le public pogote presque timidement. Les oreilles saignent. Le chanteur a la coupe cheveux de Johnny Ramone, les yeux de Johnny Rotten, et ressemble un peu à une version mince de Jack Black. LE concert qui réveille les Inrocks. Energie pure. C'est bon. J'ai la tête dans les enceintes. Comme disait Ted Nugent: "If it's too loud, you're too old". (Merci @HeleneTweets pour la citation).

    Merci The Vaccines, grâce à vous, j'ai eu ma cure de jouvence!

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • Dans mon iPod ce weekend... Sexy Sushi vs La Horde

    Cette semaine, Mr Dubuc donne dans le classieux. J'ai loupé le concert de Sexy Sushi à Rock en Seine. Fatal error, le concert des Artic Monkeys n'ayant été qu'un laborieux enfilage de tubes entre britpop et stoner. Exploration a posteriori de l'univers punk de Sexy Sushi et découverte fondamentale! Oui, il existe un lien entre le punk français des années 80 et la scène actuelle. Sexy Sushi reprend le célèbre "J'encule" de Gogol 1er et La Horde! Fin, léger, délicat. Punk, craspec. Que du bonheur. Et je ne plaisante pas. Certes vous objecterez avec raison que côté musicalité... Qu'importe. Mise en parallèle, Sexy sushi vs La Horde!

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • All that I love: punk, Pologne et Solidarnosc

    all that I love, jacek borcuk, punk, solidarnoscUn film polonais étonnant, "All that I love" de Jacek Borcuch. 1981, montée en puissance du syndicat libre Solidanosc à Gdansk, pui dans toute la Pologne. Un contre-pouvoir se met en place, clivant la société. Les jeunes choisissent le punk rock pour exprimer leur rage contre un  système bloqué. 13 décembre 1981, le Général Jaruzelski prend le pouvoir, donnant des gages à Moscou. Raidissement du régime. Suspiscion. 

    Un film plus léger que La Vie des Autres, vu du point de vue d'une jeunesse ayant trouvé dans le No Future des punks un cri de ralliement. Avec les moyens du bord. Non sans efficacité. Un film sur l'adolescence derrière le Rideau de Fer, sur les émois amoureux, un film politique, pas un film punk. Le punk n'est que le symbole de l'expression de la jeunesse contre l'absence de liberté. Un film à voir parce qu'il nous replonge avec une certaine tendresse mêlée à de la gravité dans une époque oublié, un monde simple partagé entre Est et Ouest. 

    "All that I love", un film qui sur la même thématique que les films de Wajda (L'Homme de Fer, L'Homme de Marbre) avec 30 ans de recul. Un regard un peu plus distancié, moins d'urgence. Un teen movie à propos d'une période révolue. Une époque où l'on croyait encore que la musique pouvait changer le monde. 

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Dans mon iPod ce weekend... Radio Birdman

    Pas jeune ça... Mais découverte toute récente pour moi. Les fonds de la discothèque de Môssieur Resse sont inépuisables! Radio Birdman, groupe punk australien ayant sévi à la fin des 70s. Pas appréciés par les punks de Londres à cause de leurs cheveux longs, parait-il. Et pourtant, une zik qui n'a pas vieilli. Speed, violente, avec ici dans Aloha Steve & Danno, une citation du thème d'Hawaii Five-O, Hawaii Police d'Etat.

    Energétique à souhait! Radio Birdman - Aloha Steve & Danno

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 1 commentaire
  • RIP Ari Up

    slits.jpgDes Slits, l'ado que je fus en 1980 retiendra la pochette trash de leur album Cut. A oilpé, couvertes de boue. Un coup d'oeil au dictionnaire pour comprendre que Slits signifiait fentes. Tout un programme. La vraie esthétique punk. Loin des canons de l'industrie du prog rock, toute en pochettes léchées. Des girls next door, ni glam, ni bien coiffées. Leur musique, un reggae mêlé aux hululements d'Ari Up, chanteuse. Ari Up, égérie punk, morte d'un cancer le 20 octobre à 48 ans. Ari, Arianna, belle-fille de John Lydon (aka Johny Rotten).

     

     

     

     

     

    In Memoriam: The Slits - I Heard It Through The Grapevine

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • #11 - Les Madeleines de Mr Dubuc: The Clash

    Sandinista! Triple album attendu comme le retour du Messie, 6 faces, pleines de punk rock, de jazz, de rockabilly, de funk, de dub... The Clash au top de sa forme. Police on my back, furieux, speedé, filmé ici en 1983. Topper Headon a été viré. Terry Chimes s'est réinstallé derrière les futs. Mick, Joe et Paul ont gardé la furia initiale. The Clash, la grande claque de ma sage adolescence.

     

     

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Les Madeleines de Mr Dubuc, Musiques 0 commentaire
  • RIP Malcolm McLaren

     

    album-the-great-rock-n-roll-swindle.jpg

    Hommage à l'escroc du siècle, Malcolm Mc Laren, arraché à l'affection de ses détracteurs nombreux. Coupable d'avoir eu le génie de lancer les Sex Pistols. Alchimiste du buzz à qui, nous, les gens qui fréquentons, désossons et alimentons les médias sociaux, devons à peu près tout. Provocation, flirt avec les limites du bon goût, détecteur de tendances, recycleur acharné, provocateur, emmerdeur, catalyseur. Ce qui ne retire rien au talent de John Lydon/Johnny Rotten. Le seul qui n'ait rien compris est ce brave Sid Vicious, le loser dans l'affaire, un con qui a scié la branche sur laquelle McLaren l'avait assis.

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire