Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

propagande

  • Mensonges et demi-vérités en politique...

    Dans le post d'hier consacré à la société du spectacle, je faisais référence à une fameuse citation d'un sinistre personnage, spin doctor avant l'heure et expert en manipulation de l'opinion publique, Josef G. Une lectrice-contributrice (qu'elle en soit chaleureusement remerciée!) a comblé ma curiosité en me donnant le texte exact de la citation à laquelle on fait référence pour évoquer les fondamentaux de la propagande. Qu'on s'entende bien sur le terme "comblé". Les oeuvres complètes de Josef G. ne sont pas mon livre de chevet. Pas plus que celles de ses homologues soviétiques de la même période. Cela dit, l'idée de fond véhiculée par le personnage est proprement monstrueuse.

    Je cite: "Wenn Sie eine Lüge groß genug erzählen und fortsetzen, es zu wiederholen, Leute schließlich kommen werden, um es zu glauben... Das wird so lebenswichtig wichtig für den Staat, alle seine Mächte zu verwenden, Meinungsverschiedenheit zu unterdrücken, weil die Wahrheit der Erzfeind der Lüge, und so durch die Verlängerung ist, ist die Wahrheit der größte Feind des Staates."

    La traduction est édifiante: "Si vous racontez suffisamment bien un mensonge et que vous continuez à le répéter, les gens vont finir par y croire. Il est vital pour l'état de consacrer toutes ses forces à réprimer toute différence d'opinion, parce que la vérité est l'ennemi juré du mensonge, et donc par extension la vérité est le plus grand ennemi de l'Etat."

    Trop fort, non? Quand d'aucuns déclarent que "la vérité d'hier, n'est peut-être pas celle d'aujourd'hui", la phrase prend une saveur toute particulière... ^^

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Démocratie

    N'en déplaise aux manifestants qui protestent contre l'élection de Nicolas Sarkozy, leur démarche est contestable et fort peu démocratique. Qu'on ait voté pour lui ou non, il a été désigné pour prendre la responsabilité de l'Etat, au suffrage universel. Il n'y a pas eu de coup d'état, ni de bourrage des urnes, ni de fraude. Pas besoin d'observateurs de l'ONU pour faire respecter les processus démocratiques. La France reste une démocratie. Quoiqu'en pensent certains. A ce compte, est-il bien raisonnable de brûler des voitures, déterrer des pavés, aller au combat contre les forces de l'ordre? Dans quel but? Mireille Matthieu et Bigard à la Concorde le soir du 6 mai ne justifient pas une telle haine... Je suggère aux casseurs du dimanche et du lundi soir d'aller faire un tour dans les pays où la police tire à balles réelles sur les émeutiers... Histoire de prendre un peu de recul... Facile de jouer aux durs quand le risque est absent...

    Aux Etats-Unis, les donateurs au Parti Démocrate et soutiens de Bill Clinton portaient le label F.O.B., Friends Of Bill. En France s'il existait un club des amis de Nicolas Sarkozy, ça donnerait A.D.N., Amis De Nicolas... ADN... Le sarkozisme est il inné ou acquis? On verra aux législatives.

    Il était temps que la campagne s'achève. J'en avais marre de la propagande basique des deux camps. Un peu marre de recevoir des mails non sollicités, reroutés par des amis et des proches. Des inquiets tentant de me convaincre de faire le bon choix. Des sympathiques bien intentionnés tentant de me ramener dans la voie de la raison. Des propagandistes aveugles culpabilisants. Des prophètes apocalyptiques... La fin du monde est proche, repentez-vous, pêcheurs bayrouistes...

    Lu dans Matin Plus, page 16, sous le titre "Nicolas Sarkozy se repose à Malte": "..En villégiature avec quelques proches, sur un bateau prêté par l'industriel Vincent Bolloré (actionnaire majoritaire de Matin Plus), le nouveau président de la république reste en contact téléphonique permanent, etc... etc...". Saluons cet effort de transparence. (Add-on 18h25: Effort de transparence tardif quand même...)

    Et pour finir, une rediffusion des Guignols de l'Info du 6 mai 2007... (Add-on 18h25: qui ont détendu l'atmosphère, rendu la soirée agréable et permis malgré tout d'ouvrir le champagne... ;-) )

    Enjoy! 

    Lien permanent 4 commentaires
  • Les Inrocks votent Ségo

    medium_inrocks-sego.jpgMon ami et fidèle lecteur Arnolux s'est déjà énervé sur ce thème. J'apporte ma contribution... Les Inrocks de cette semaine consacrent leur Une à Ségolène. Ségolène, l'affranchie. Carrément. Affranchie de quoi? A franchi quoi? La ligne jaune? Quoi? Pourquoi? Bon, Les Inrocks se définissent comme Le News Culturel. Dont acte. On suppose que Ségo va parler de culture. Dont acte. Elle en parle. Comme Jack Lang il y a 25 ans, avec un zeste d'intermittents du spectacle pour coller à l'air du temps. Mais pour le reste, rendre la culture au peuple, etc, etc... La routine. Pôvre peuple. Lui qui s'évertue à consacrer 3h24 de ses journées à soutenir l'effort de guerre de TF1, voila qu'on veut lui coller Pascale Ferran en "prime" (prononcer "praïme")... Pas de bol.

    Ségo s'exprime sur la culture. Soit. N'étant pas expert des problématiques culturelles, enfin, précisons, des problématiques administratives de la culture, je ne me prononcerais pas sur le fond.

    Les Inrocks décrivent en ouverture de l'article une Ségolène rêvée. Une Ségolène de novembre 2006, fraîchement investie par le PS. "On peut ensuite noter qu'elle même et son équipe incarnent un profond renouvellement générationnel." Sylvain Bourmeau et Christian Févret, signataires de l'article ont dû être cryogénisés, soit entre 1981 et 1997, soit entre novembre et mars 2007. DSK, Fabius, Jospin, Lang... Renouvellement générationnel? Ah oui, DSK a un blog. C'est générationnel. Lang a passé un pacte faustien qui lui garantit l'éternelle jeunesse. C'est le renouvellement! ;-)

    Lire la suite

    Lien permanent 6 commentaires