Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

je me souviens

  • Je me souviens du rock (30 ans d'addiction) - N°2

    Je me souviens avoir fantasmé sur Chrissie Hynde et son look cuir, mitaines en dentelle noire, frange et eyeliner. Je me souviens avoir été très ému à l'écoute de son vibrato sur Brass in Pocket!

    Je me souviens avoir entendu totalement par hasard Conrad Veidt de Marquis de Sade sur Europe 1, pendant le Hit parade... Entendu une fois, pas deux...

    Je me souviens de Martha and the Muffins découvert en regardant Chorus. Echo Beach demeure une de mes madeleines de Proust.

    Je me souviens avoir trouvé Pat Benatar diablement sexy, toujours dans Chorus! et avoir brâmé Treat Me Right par la suite!

    Je me souviens des grimaces de Jacky pendant qu'Antoine de Caunes présentait Chorus.

    Je me souviens avoir détesté ZZ Top la première fois que je les ai entendus dans Chorus encore...

    Je me souviens être tombé sur ZZ Top en 1990 à l'aéroport de Los Angeles, lors de mon premier voyage aux Etats-Unis et en avoir été frappé de quasi-catalepsie.

    Je me souviens de Michael Stipe et Mike Mills croisés à l'aéroport de Milan à la fin des années 90. je me souviens avoir vainement cherché la phrase que j'allais dire au chanteur d'un groupe dont j'étais fan. Je me souviens être resté comme un con.

    Je me souviens du premier album que j'ai acheté avec mes propres deniers, Animals de Pink Floyd. Je me souviens l'avoir écouté en boucle, à donf' pendant un weekend entier.

    Je me souviens de ma première chaîne stéréo, offerte par mes grand-parents en fin de troisième. Je me souviens de mon père tentant de m'initier au jazz. Je me souviens des 25cm de Jacques Brel qu'il m'avait prêté. Je me souviens avoir aimé.

    Je me souviens de ma première cassette d'ACDC, une C90 BASF verte. Il y avait Highway to Hell. Il y avait aussi sur l'autre face, Téléphone, Crache ton Venin.

    Je me souviens avoir eu 15 ans en 79 et m'être passionné pour la new wave, tout en écoutant Pink Floyd.

    Je me souviens avoir lu la biographie des Pistols écrite par Liliane et Fred Vermorel, dans laquelle il était raconté que Johnny Rotten portait un tshirt "I hate Pink Floyd".

    Je me souviens de mon pote Denis F qui m'a fait découvrir Never Mind The Bollocks.

    Je me souviens être passé du Floyd au Pistols sans transition.

    Je me souviens que Denis F m'a aussi fait découvrir Public Image Ltd et Marquis de Sade.

    Je me souviens ne pas avoir aimé l'écoute de Metal Box, un album que j'ai mis 28 ans à apprécier!

    Je me souviens avoir lu que le chanteur de Marquis de Sade avait déclaré que les nazis avaient un super look.  Je me souviens n'avoir pas été très à l'aise avec ce type de déclaration...

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 2 commentaires
  • Je me souviens du rock (30 ans d'addiction) - N°1

    Je me souviens de 1978 et de ma toute première cassette de rock, empruntée à un pote de classe Olivier T... The Beatles. A Hard day's Night. Et avoir flashé sur deux morceaux, Things We said Today et I'll Cry Instead. Pas les plus connues.

    Je me souviens de mon magnétophone à cassettes initialement reçu en cadeau pour écouter mes cassettes de cours d'anglais en classe de cinquième.

    Je me souviens du numéro de septembre 79 de Rock & Folk, le premier que j'ai jamais acheté, un peu en loucedé. Il y avait Blondie en couverture et une méga interview de Véronique Sanson. Je me souviens avoir appris à ce moment-là qu'elle avait été mariée à Steve Stills. Je me souviens du compte-rendu d'un des derniers grands concerts de Led Zeppelin, au Festival de Knebworth, je crois. Je me souviens avoir eu la sensation de mettre un pied dans un monde inconnu.

    Je me souviens être tombé sur un article sur les punks alors que j'étais scout tardif... Et avoir entendu parler des Sex Pistols à ce moment.

    Je me souviens que ma première expérience de la pop music fut écrite et pas sonore... à la lecture d'un dossier d'Okapi consacré au phénomène et paru en 73! Je me souviens avoir découvert dans le même dosssier Alice Cooper, ses boas et sa guillotine, et Jimi Hendrix, "mort à cause de la drogue"...

    Je me souviens avoir eu des potes de classe qui écoutaient les Stones en 73. Ils avaient des grands frères. Moi j'étais l'aîné.

    Je me souviens des disques de rock que mon père empruntait à la discothèque de sa boîte, Bill Haley and the Comets, la bande-son d'American Graffiti, l'album rouge des Beatles, mais aussi Meddle de Pink Floyd et le Concert for Bengladesh.

    Je me souviens de Ravi Shankar qui ouvre le Concert for Bengladesh... Je me souviens ne avoir pas éprouvé de passion pour le sitar!

    Je me souviens avoir entendu sur RTL les pubs pour le concert des Stones à Bruxelles. J'ai découvert après qu'ils étaient un peu interdits de séjour sur le territoire...

    Je me souviens avoir entendu mes cousins avec qui on a dix ans de différence, parler du dernier tube des Beatles, sur la plage à Cabourg, avec leurs copains... Ca devait être à la fin des sixties...

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • Je me souviens du rock (30 ans d'addiction)

    pérec.jpgRendons hommage une fois pour toutes à l'inventeur de la formule... Georges Pérec. Je me souviens. Je me souviens avoir vu Samy Frey au théâtre, sur une bicyclette, incarner ce texte merveilleux de Pérec, compilation de tranches de vie. Je me souviens avoir aimé ce texte.

    Je me souviens aussi quelques années plus tard avoir découvert chez Acte Sud (excellente maison au demeurant), un verlant.jpglivre de Gilles Verlant, Je me souviens du rock... Une expérience littéraire. Une expérience de travail mémoriel. 500 souvenirs livrés bruts de fonderie sans réécriture, dixit Verlant lui-même. Ce livre est une des bases de ma rockothèque. Je m'y replonge de temps à autres. Nos souvenirs sont différents. Il est né en 57. Moi en 64. 7 années dans l'histoire initiale du rock, c'est beaucoup.

    Ici démarre une nouvelle série. Mon propre "Je me souviens du rock" à la sauce 30 ans d'addiction. Une passion dévorante qui démarre musicalement vers 1978. Un virus qui ne m'a jamais quitté.

    Hey Ho, let's go!

    Lien permanent 2 commentaires