Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

gilles verlant

  • Bloc-note express N°192

    Le bloc-note du lundi a rippé au vendredi... Pas eu le temps de bloguer. Le temps de tweeter, le temps de pinner (y'a pas un autre mot? Bernard Pivot, qu'en pensez-vous?), le temps de timeliner... Bref, le smartphone greffé dans la main gauche, le temps d'alimenter les résosocio...

    Dans les choses lues, sur je ne sais plus quel site geek américain, j'ai aimé découvrir que le contraire du smartphone était le dumbphone... Pour les non-anglophones, smartphone=téléphone intelligent, dumbphone=téléphone crétin... J'adore!

    Mercredi soir, pestacle! Enfin, soyons sérieux, débat sur "politique et communication" entre NKM et Pierre Moscovici, animé par Laurent Joffrin et Franz-Olivier Giesbert. Salle en sous-sol, pas de réseau, pas de wifi, nada! Frustration du twittos qui espérait pouvoir poster quelques verbatim. Que nenni. En plus, les positions étant clivées à mort, de débat il n'y eut point sinon, une sorte d'étrange délire de FOG à propos du halal et de la souffrance des animaux... A part ça, Mme la Ministre porte admirablement les talons hauts, et la nuque dégagée magnifie son port de tête... J'ai vraiment la conscience politique au plus haut...

    Jeudi soir, premier Salon du Livre, en tant qu'auteur. Claquage de bises avec éditeur, directeur de collection, responsable presse. Champagne.

    A part ça, formations, cours, stand-up. Affinage de projets littéraires, de projets audio-visuels.

    A part ça lecture hallucinante d'une version manga de la Recherche du Temps Perdu de Proust. Il y a la madeleine, les émois érotiques des jeunes filles en fleurs, de la sodome et de la gomorrhe... Marcel le sensible avec une tronche de manga, c'est 100% priceless! Drôle!

    Lecture tout aussi hallucinante d'un roman noir de Donald Westlake, Le Contrat. Une sombre histoire de romanciers, de manque d'inspiration, de nègres (ghostwriters), de meurtre par procuration. Magistral et fascinant!!!

    J'ai écouté en boucle le dernier album des Black Keys pour me remettre de l'émollient Springsteen... Et Agnes Obel, parce que c'est beau. Et des podcasts de la Scandaleuse Histoire du Rock de l'éminent Gilles Verlant.

    Voila quoi.

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Je me souviens du rock (30 ans d'addiction)

    pérec.jpgRendons hommage une fois pour toutes à l'inventeur de la formule... Georges Pérec. Je me souviens. Je me souviens avoir vu Samy Frey au théâtre, sur une bicyclette, incarner ce texte merveilleux de Pérec, compilation de tranches de vie. Je me souviens avoir aimé ce texte.

    Je me souviens aussi quelques années plus tard avoir découvert chez Acte Sud (excellente maison au demeurant), un verlant.jpglivre de Gilles Verlant, Je me souviens du rock... Une expérience littéraire. Une expérience de travail mémoriel. 500 souvenirs livrés bruts de fonderie sans réécriture, dixit Verlant lui-même. Ce livre est une des bases de ma rockothèque. Je m'y replonge de temps à autres. Nos souvenirs sont différents. Il est né en 57. Moi en 64. 7 années dans l'histoire initiale du rock, c'est beaucoup.

    Ici démarre une nouvelle série. Mon propre "Je me souviens du rock" à la sauce 30 ans d'addiction. Une passion dévorante qui démarre musicalement vers 1978. Un virus qui ne m'a jamais quitté.

    Hey Ho, let's go!

    Lien permanent 2 commentaires