Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

fnac

  • Mon libraire est un génie

    5af450c5fd199ffdc5d0bba1eec57c00.jpgA l'heure d'Amazon, pourquoi se focaliser sur le talent d'un libraire de quartier? Parce qu'il a une fonction qu'Amazon ne peut encore remplir. Face à l'abondance de l'offre de produits culturels, comment s'y retrouver, faire les bons choix?

    Première possibilité, la presse. Les classements des meilleures ventes. Effets de mode, vessies pour lanternes, hype... Au final on zappe de Michel Onfray à Dan Brown en passant par Anna Gavalda. On peut alimenter les conversations à l'heure du dîner avec ses congénères. Eux aussi peu exigeants. C'est le plaisir mainstream de la lecture. A quoi bon se ruer sur le dernier Goncourt, le dernier Medicis, le dernier je-ne-sais-pas-quoi? C'est juste le reflet d'un conformisme social, et du travail efficace des attachées de presse des grandes maisons d'édition. 

    Deuxième possibilité, pour les flemmards, las d'affronter la foule du samedi à la FNAC, l'achat en ligne. Amazon propose, ce que le grand Chris Anderson a appelé les filtres de recommandation, le fameux "les acheteurs de l'item x. ont aussi acheté l'item y". Intéressant. On peut en déduire des typologies de consommation. Des familles d'acheteurs. Des groupes de consommateurs aux centres d'intérêts convergents. C'est un progrès. Cela peut faire émerger des références oubliées, des titres inconnus.

    1225cb653585c10b30671292b3acf60f.jpgTroisième possiblité, qui a ma connaissance n'a pas encore trouvé de pendant digital... mon libraire de quartier. Un amoureux des livres. Qui connait ce qu'il vend. Qui ne marche pas dans la combine des maisons d'éditions qui, rentrée littéraire et flux de production obligent, chassent un livre des linéaires pour le remplacer par la nouveauté... Au mépris des cycles de vente des produits littéraires. Mon libraire, la seule personne que je peux aller voir quand je ne sais pas quoi lire. Je lui donne 3-4 critères, un aperçu de mes centres d'intérêts, lui rappelle ce qe j'ai lu auparavant. Il a toujours une solution pertinente. je souhaite offrir un livre. Même topo. Une brève description de ma cible, de ses goûts. Une solution. Plusieurs titres. En général, pas du tout venant. De l'inédit. Du surprenant.

    Amateurs de livres, curieux... allez à sa rencontre! Vous ne le regretterez pas! Le Livre écarlate (13 rue du Moulin Vert Paris 14ème)

    Et vous, connaissez-vous un libraire qui vous donne envie de lire autre chose? Les commentaires sont ouverts!!! Vos bons tuyaux sont les bienvenus!!!

    Enjoy!

    (Photos: Gadl - Flickr.com)

    Lien permanent 6 commentaires
  • Musiques

    medium_logo_fnacWithPub.gifLa FNAC innove. Une offre de téléchargement sans DRM, sur 150 000 morceaux. Et une plateforme d'écoute illimitée de l'ensemble de son catalogue sur 3 ordinateurs par utilisateur moyennant une contribution mensuelle de 9.99 Euro. Pas mal.
     
    Mais qui ne résoud pas l'équation fondamentale:
    Que choisir entre l'écoute illimitée et statique et la musique mobile...
     
    Pour l'utilisateur, être scotché à l'ordinateur pose problème. Quid de la convergence réelle entre son PC/Mac et son ampli? Combien de foyers sont équipés? Et dès qu'on sort de chez soi? Que fait-on en voiture, dans les transports en commun? L'offre d'écoute illimitée ne prendra son essor qu'à partir du moment où elle sera accessible aussi via les appareils mobiles, smartphones en particulier. Ce qui signifie une nécessité d'amélioration du débit  des réseau de télécommunications mobile, et une généralisation des accès data. Et dans ce cas, un partenariat avec les opérateurs de téléphonie, car on voit mal l'utilisateur, payer deux fois, et pour son accès data et pour son compte de musique en ligne.
    Pour ce qui est du téléchargement légal, l'offre de la FNAC en termes de fichiers utilisables sur n'importe quel lecteur mp3 est relativement faible... 150 000 fichiers téléchargeables vs plus d'un million en écoute illimitée. Autant dire, une parcelle du catalogue. Pas de quoi séduire l'amateur exigeant aux goûts très pointus.
     
    On peut saluer l'effort de la FNAC, mais considérer qu'il n'est qu'une réponse partielle à la problématique de la musique en ligne et qu'il ne résoudra pas la question épineuse des échanges P2P.
    Côté écoute illimitée, les webradios à la demande comme Pandora ou Last FM (avec toujours une préférence très personnelle pour Pandora) représentent toujours une offre séduisante du fait de leur gratuité, du fait de la richesse de leur inventaire et du fait de leur capacité à faire émerger des artistes inconnu ou méconnus. Certes, l'utilisateur ne maîtrise pas la programmation, mais il peut se porter acquéreur sur iTunes des titres ou artistes qu'il aura découvert via la webradio.
     
    A observer de près, en partant du principe qu'il doit s'agir d'une première étape en attendant mieux...
     

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • Des nouvelles des Fleets!

    Quentin, bassiste et chanteur des Fleets m'envoie des nouvelles fraîches du groupe (voir "dans mon iPod ce weekend" de la semaine dernière):   "La nouvelle a été confirmée !!!
    LES FLEETS SONT EN VENTE ET EN ECOUTE "COUP DE COEUR" A LA FNAC DES TERNES
    (PARIS 17, M° Ternes). C'EST L'EVENEMENT LE PLUS IMPORTANT QUI SOIT ARRIVE AU GROUPE DEPUIS SA FORMATION.
    LE CD EST AU PRIX MODIQUE DE 7,01 euros (...)
    AIMEZ-NOUS COMME ON VOUS AIME, FONCEZ A LA FNAC !!!"
     
    Dont acte pour les Parisiens! Pour ceux qui ont le bonheur de vivre hors de la capitale... envoyez moi un mail pour vous procurer l'objet!!!
     
     Enjoy!  
     
    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire