Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Mon libraire est un génie

5af450c5fd199ffdc5d0bba1eec57c00.jpgA l'heure d'Amazon, pourquoi se focaliser sur le talent d'un libraire de quartier? Parce qu'il a une fonction qu'Amazon ne peut encore remplir. Face à l'abondance de l'offre de produits culturels, comment s'y retrouver, faire les bons choix?

Première possibilité, la presse. Les classements des meilleures ventes. Effets de mode, vessies pour lanternes, hype... Au final on zappe de Michel Onfray à Dan Brown en passant par Anna Gavalda. On peut alimenter les conversations à l'heure du dîner avec ses congénères. Eux aussi peu exigeants. C'est le plaisir mainstream de la lecture. A quoi bon se ruer sur le dernier Goncourt, le dernier Medicis, le dernier je-ne-sais-pas-quoi? C'est juste le reflet d'un conformisme social, et du travail efficace des attachées de presse des grandes maisons d'édition. 

Deuxième possibilité, pour les flemmards, las d'affronter la foule du samedi à la FNAC, l'achat en ligne. Amazon propose, ce que le grand Chris Anderson a appelé les filtres de recommandation, le fameux "les acheteurs de l'item x. ont aussi acheté l'item y". Intéressant. On peut en déduire des typologies de consommation. Des familles d'acheteurs. Des groupes de consommateurs aux centres d'intérêts convergents. C'est un progrès. Cela peut faire émerger des références oubliées, des titres inconnus.

1225cb653585c10b30671292b3acf60f.jpgTroisième possiblité, qui a ma connaissance n'a pas encore trouvé de pendant digital... mon libraire de quartier. Un amoureux des livres. Qui connait ce qu'il vend. Qui ne marche pas dans la combine des maisons d'éditions qui, rentrée littéraire et flux de production obligent, chassent un livre des linéaires pour le remplacer par la nouveauté... Au mépris des cycles de vente des produits littéraires. Mon libraire, la seule personne que je peux aller voir quand je ne sais pas quoi lire. Je lui donne 3-4 critères, un aperçu de mes centres d'intérêts, lui rappelle ce qe j'ai lu auparavant. Il a toujours une solution pertinente. je souhaite offrir un livre. Même topo. Une brève description de ma cible, de ses goûts. Une solution. Plusieurs titres. En général, pas du tout venant. De l'inédit. Du surprenant.

Amateurs de livres, curieux... allez à sa rencontre! Vous ne le regretterez pas! Le Livre écarlate (13 rue du Moulin Vert Paris 14ème)

Et vous, connaissez-vous un libraire qui vous donne envie de lire autre chose? Les commentaires sont ouverts!!! Vos bons tuyaux sont les bienvenus!!!

Enjoy!

(Photos: Gadl - Flickr.com)

Lien permanent 6 commentaires

Commentaires

  • Votre libraire sera un génie le jour où il publiera ma petite protégée, Laure Duval.

    Sinon, sachez que je suis scandalisée de vous voir vous trémousser sur le net pour être élu le plus beau gosse du web!!!!

    Mais où va-t-on???

    Il faut attendre d'avoir 94 ans pour voir cela!

    Grotesque.

    Violaine de

    PS : Je profite que ma belle-fille soit sortie de la pièce un instant pour vous dire que j'ai, évidemment, voté pour vous... Mon Dubuq. :-)

  • Le PBGduW c'est juste de la galéjade... D'ailleurs, j'ai viré la bannière... ;-)
    N'en parlez à personne chère Violaine!!!!

  • Le libraire de mon enfance rue dupont des loges a malheureusement fermé il y a longtemps... j'ai des souvenirs émus de mes 12 ans à escalader sa petite échelle en bois pour attrapper des livres. Parfois, il se plantait un peu en me donnant du Troyat (je n'étais pas aussi sage que Viou) mais parfois il voyait clair et grand en osant conseiller la princesse de Clèves. Ca sentait le bois et le vieux tabac, et je n'ai plus jamais retrouvé ça, même à la librairie des abesses.
    Ma libraire de quartier, DOM TOM, est maintenant rue de Grenelle, et a beaucoup de succès. Elle fait les choses bien en mettant des petits commentaires sur tous les livres. Moi, elle ne me connaît pas assez pour bien me conseiller et elle est un peu trop débordée pour qu'on discute de bouquins. Mais elle connaît parfaitement les goûts de ma grand-mère...

    Dans mon top3 des petites librairies parisiennes
    1) l'arbre à lettres rue mouffetard
    2) les cahiers de colette dans le marais
    3) Village voice rue princesse

    Et pour la philo l'irremplaçable compagnie (vrin est trop collet monté!)

    La prochaine fois que je me ballade dans le 14e , juré je file au livre écarlate!

    Merci Dubuc'

    Yaël

  • Vous plaisantez? J'ai demandé à toutes mes copines de voter pour vous. Ce que je re-viens de faire à l'instant... C'est l'heure de ma récréation.

    Sinon, quand même, j'adore les libraires (où sont-ils?), et l'Arbre à Lettres rue Mouffetard est un must, je suis d'accord avec Yaël. L'Astrée en son temps, rue de Lévis, était pas mal. A L'Ile d'Yeu aussi il y a une grande maison de la presse au fond de laquelle il y a une montagne de livres.

    En ce qui me concerne, le top c'est d'avoir proche de chez soi, un excellent libraire et un bon fleuriste. Après, si Franprix est un peu loin c'est casse pied mais bcp moins grave...

    V2du75

  • Attention à votre col du fémur, chère Violaine... L'Arbre à lettres est sis au bas d'un escalier...

  • Mais il est en or massif depuis vingt-trois ans mon cher ami, que croyez-vous? Un col de famille, que nous nous passons de génération en génération!

    ;-)

Les commentaires sont fermés.