Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bloc-note express - Page 4

  • Bloc-note express N°149

    Le grand recueil des "Pourquoi?", ce matin...

    Pourquoi mon scooter ne démarre-t-il pas après une seule journée de grand froid?

    Pourquoi Ségolène Royal?

    Pourquoi mon éditeur met-il autant de temps pour finaliser la finalisation de la version finale du manuscrit définitif?

    Pourquoi n'ai-je pas encore écrit ma chronique sur le retour éphémère de Champs Elysées?

    Pourquoi ne supporté-je pas Zazie?

    Pourquoi ne suis-je pas bouleversé par la fin probable de Noir Désir?

    Pourquoi n'ai-je pas été gêné par le spectacle de la violence brut du dernier Kitano?

    Pourquoi suis-je de mauvais poil certains matins?

    Pourquoi, pourquoi, pourquoi...

    Et vous? Pourquoi ne partageriez pas vos interrogations existentielles matinales?

    Enjoy!

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Bloc-note express N°148

    Damn'it! Déjà mardi! Et une fois de plus un bloc-note du lundi paraissant avec une journée de retard. Une journée de lundi intense, professionnellement parlant. Prise de brief, début de rédaction de recos, finitions apportées à un blog pour lancement imminent, interview par une étudiante en journalisme, sur fond de ciel gris et d'hiver naissant. Et pas d'inspiration particulière après une journée le nez sur l'écran. 

    La semaine passée fut nomade. Besançon, Rouen. Tourcoing cette semaine. Il fut un temps où j'alignais Tokyo, Hong Kong et San Francisco. Autres temps, autre métier, autres choses. Mais je repense aux paroles de Bashung: Les grands voyageurs, laissent dans les coeurs des ardoises, les grands voyageurs, laissent des tuites aux tuileries, etc...

    Les grands voyageurs sédentarisés, qui prennent le TGV, font des allers et retours dans la journée, n'envisagent qu'avec un pincement de coeur la nuit d'hôtel en province. Quand tu as connu l'Okura (Tokyo), le W (Los Angeles), le Hyatt  (Taipei), le Conrad (Hong Kong), la moquette épaisse des espaces business... Sur fond de Lost in translation, de décalage horaire, de nuits sans sommeil, de réveils à des horaires impossibles et d'assoupissements dans les taxis... 

    rockmelt.jpgMais revenons aux geekeries diverses... Plongée dans le code html pour optimisation de blogs, un sujet passionnant et vrai défi intellectuel. Test de RockMelt, pour voir. Très partagé je suis. A la fois RockMelt, le navigateur qui fit le buzz il y a deux semaines est simple d'accès pour qui utilise déjà Chrome, autant l'ajout de fonctionnalités sociales permettant une connection permatent à votre écosystème personnel est quelque peu intrusif. Soit on laisse les messages de Twitter défiler en permanence, et l'attention est distraite elle-aussi en permence. Soit on désactive ces fonctionnalités et on se retrouve avec un navigateur finalement assez classique. A moins que je n'aie pas tout compris... Un point très positif, un bouton "share" qui permet de partager tout contenu et l'envoyer sur le réseau social de son choix. A suivre, faut voir.

    A part ça, bande-son de la semaine: The Black Keys et La Maison Tellier.

     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Bloc-note express N°141

    Finir une semaine sur des perspectives nouvelles, une ouverture d'esprit, la confrontation des idées, la mise en perspective, fait un bien fou. Ce doit être ça aussi, le well-being

    deleuze1.jpg

    Entendre parler des médias sociaux avec une mise en perspective historique et géographiquefocalisée sur la notion de vie privée. Passionnant. Qu'est-ce que la vie privée d'un point de vue historique? Une construction récente issue de l'avènement de la bourgeoisie, et de la séparation des sphères professionnelles et personnelles. Sujet brillamment exposé par Henri Isaac, Directeur de Recherche à Rouen Business School. Revenir aux fondamentaux, à Deleuze et sa théorisation de la société du contrôle, où l'individu génère sa propre surveillance. Point besoin de Big Brother. Juste Facebook Places... 

    Entendre Frédéric Martel défendre son approche des courants dominants,frederic martel.jpg le mainstream. Présenté comme une chance pour les industries créatives, plus que comme une menace. Ayant lu son opus cet été, il n'y a pas eu de surprises dans l'argumentation, ni d'information supplémentaire, sinon l'annonce le lancement d'inaglobal.fr, espace de réflexion sur les industries créatives lundi 11 octobre. A suivre.


    neil young.jpgQuoi de neuf? Neil Young
    . Légende vivante, il vient de sortir son... que sais-je... 40ème album: Le Noise. D'ores et déjà programmé pour mon prochain "dans mon iPod ce weekend". Que peut donc avoir encore à raconter le Loner? L'album est d'une fraîcheur incroyable pour un type de 65 ans. Capable de saisir sa Gibson Les Paul et de livrer quelques perles, album électrique dépouillé. Quelques redites, un peu d'auto-citation. Intéressant, au moment où je lis sa bio, Shakey de Jimmy McDonough. Pour comprendre le personnage et sa longévité.

    A part ça... Bonne semaine!

    Enjoy

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Bloc-note express N°139

    Semaine passée pleine de rebondissements, surprises et belles opportunités, tristesse et moments de grâce.

    A l'instar de Damdam, qui a lancé les hostilités en s'affichant sur Places, je bidouille un VPN, et accède aussi au service de géolocalisation de Facebook. Le récit et la méthode sont à lire sur le site de ROSE, ici. Il paraîtrait que le service serait opérationnel le mois prochain en Angleterre. La France, ou le reste de l'Europe suivra, au bon vouloir de Mr Zuckerberg. Intéressant car, si des applis de géolocalisation existent déjà (sur Twitter, mais aussi FoursquareGowallaPlyce), leur usage est marginal. Alors que Facebook offre d'emblée l'accès à une masse critique d'audience qui va réjouir les marketeurs de tous poils! 

    Sans transition, dans le même temps, je suis engagé par une école de commerce pour donner un semestre de cours. A propos de com et de digital. Juste quelques centaines de slides à produire, et des guest stars à inviter. Et ça commence vendredi! Au taf'! Parce que mardi et mercredi c'est ad:tech à Londres. Pour les insights, la nouveauté, le zeitgeist.

     

    Lire la suite

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Bloc-note express N°128

    Etat des lieux.

    bacqué.jpgInsomnie. Lecture. Le dernier mort de Mitterrand de Raphaëlle Bacqué. Un véritable roman noir. Une histoire de Cour. Trahisons, amours secrètes, folle passion, grâces et disgrâces, balle de 357 Magnum dans la tête. Le destin contrarié de François de Groussouvre, figure secrète de la Mitterrandie. Raphaëlle Bacqué écrit avec élégance cette saga tragique, petite tranche d'histoire récente. Rien de neuf sous les ors de la République. Sinon, aujourd'hui, moins de culture, plus d'esbrouffe et de vulgarité, pour un résultat similaire. Les arrières-cuisines du royaume ne sont pas reluisantes.

     

    Insomnie toujours et visionnage de quelques épisodes de l'ultime saison de Deadwood, cette série américainedeadwood3.jpgracontant crûment la conquête de l'Ouest. Violence, jeux de pouvoirs. Jamais un duel. Les joutes sont verbales. Les rapports humains sont âpres. Il faut conquérir le pouvoir, asseoir son autorité, par le jeu, la prostitution, l'élimination physique des rivaux, leur ruine matérielle. Un portrait brutal d'une Amérique en pleine constitution.

     

    coltrane blue train.jpgUn fond de jazz avec Coltrane. Blue Train à fond. Solos imprévisibles de sax, de trombone, de trompette. Une musique pour l'âme et pour c'esprit.

     

    Weekend de campagne. Avec un soleil inespéré. Le temps de faire des parties de tennis pour dérouiller des muscles engourdis par une longue hibernation. Les joies du déjeuner en plein air. Accessoirement, relecture du manuscrit de mon livre. C'est une étape importante. Une phase de réécriture, de réorganisation. Remise de cette version révisée à l'éditeur fin mai.

     

    Enjoy!

    Catégories : Bloc-note Lien permanent