Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 5

  • Charité chrétienne au point mort...

    Pierre Desproges a écrit un jour: "Le jour de la mort de Georges Brassens, j'ai pleuré; alors que le jour de la mort de Tino Rossi, j'ai repris deux fois des moules"...

    Ce soir Augusto Pinochet est mort... Vous reprendrez bien un peu de champagne?

     

    Lien permanent
  • Minimoys vs Happy Feet...

    ...and the winner is: Happy Feet!!!

    Ce qu'il y a de bien quand vous avez des enfants, c'est que vous pouvez aller voir sans complexe les films qui leurs sont destinés...

    Donc, vu Arthur et les Minimoys, dimanche dernier. Les enfants ont adoré. Comme souvent chez Luc Besson, la performance visuelle et ici, technique, camoufle un vide intersidéral. Emotion: zéro. Lecture au premier degré uniquement. Pas le type de film avec plusieurs niveaux d'interprétation, façon Shrek. Non, du pur Besson. Léché, produit de luxe. Pas de message. Juste de la virtuosité et des moyens financiers imposants. Côté bande-son, comme d'hab', la soupe d'Eric Serra, et le recyclage de la bande-son de Pulp Fiction, avec un clin d'oeil appuyé façon gros sabots au concours de danse du Jack Rabbit  (feat. Uma Thurmann & John Travolta), sur fond de Chuck Berry... Ne manque que Misirlou... Mais Besson l'a déjà recyclé en ouverture de Taxi... 

    Ce matin, Happy Feet. Gros moyens, et résultat impressionnant; une bande-son rap-R&B-groove qui vous propulse sur vos pieds et vous donne envie de danser debout sur votre siège de velours rouge. Lecture, premier, deuxième degré. En cerise sur le gateau, un message écolo-environnemental dans la grande ligne d'An Inconvenient Truth... C'est de l'entertainement pur, qui véhicule de l'émotion sans tomber dans la niaiserie guimauve de Disney. On pourra objecter que le truc écolo, c'est de l'opportunisme pur, la Warner n'étant pas a priori une ONG... Cela dit, sensibiliser les enfants aux risques qui pèsent sur l'équilibre de la chaîne alimentaire au travers d'un divertissement de grand qualité, n'est pas une perte de temps.

     


     
    Un grand moment de plaisir!!!
     
     Enjoy!
     
     
    PS: Déjà, dans les années 80-quelquechose, j'avais détesté le Grand Bleu...
     
     
    Lien permanent
  • Les dessous chics de la publicité?

    Vu chez eMeRY, qui l'avait vu chez Xavz et Greg... La partie audio circule sur le web depuis un certain temps, mais la mise en image est sympa...

    Petit moment de plaisir... 

    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:
    Lien permanent
  • Dans mon iPod ce weekend...

    medium_ray_lamontagne.jpgUne découverte... un peu par hasard au cours d'une conversation new-yorkaise: Ray Lamontagne. Je l'écoute en boucle depuis ce matin: "Till the sun turns black", un album de pop délicate mais pas soporifique, mélodique mais pas complexe. Ballades aux arrangements somptueux, guitare sèche, cordes. Voix feutrée. Belles compositions. Et si c'était l'album de l'année? J'ai rarement eu ce choc, à la première écoute d'un album. Non seulement de ne pas sentir le temps passer le long des 11 morceaux, mais surtout d'avoir envie de rejouer l'album, immédiatement la première écoute achevée. La dernière fois que j'ai éprouvé cette sensation, c'était à l'écoute de "Funeral" des immenses Arcade Fire. Deux univers qui par ailleurs n'ont rien à voir.
    Un conseil, écoutez, ici, et jetez vous à l'eau! Ou faites-moi confiance les yeux fermés, et faites l'acquisition de cet album presque déjà essentiel.
     
     
     Enjoy!  
     
     

    Catégories : Playlists Lien permanent
  • Brèves en vrac

    • Mercredi soir, de retour de Londres, à peine sorti de l'Eurostar, direction L'Entrepot pour la rencontre de blogueurs parisiens "Paris blogue-t-il?". Ma première participation. L'occasion de mettre des visages sur les pseudos et de rencontrer en chair et en os mes camarades de la blogosphère. Très sympa. I'll be back!
    • Youvox... Vous connaissez le projet ambitieux de magazine en ligne collaboratif initié par Laurent Esposito et Christian Jégourel? J'adhère à cette idée qui va à la fois promouvoir et s'appuyer sur de l'UGC, mais aussi démontrer que du contenu de qualité peut émerger s'il est fédéré sous une marque ombrelle. Bref, un projet très Long Tail, richesse de l'offre et filtre de recommandation. Une affaire à suivre.
    • Et pour finir quelques aphorismes de Pierre Desproges, dont les "Réquisitoires du Tribunal des Flagrants Délires"medium_Pierre_Desproges.jpg viennent d'être ré-édité (Editions du Seuil - Collection Points): "La guerre ne l'oublions pas, la guerre est faite par des gens qui ne se connaissent pas et qui s'entre-tuent , pour le compte de gens qui se connaissent mais qui ne s'entre-tuent pas"... Applicable aussi bien au business qu'à la politique... "S'il est vrai que l'humour est la politesse du désespoir, s'il est vrai que le rire peu parfois désacraliser la bêtise, exorciser les chagrins véritables, alors, oui, on peut rire de tout, on doit rire de tout". A méditer sérieusement à l'heure du politiquement correct et de l'auto-censure.
     
     Enjoy!  
     
     
     

    Lien permanent