Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Je me souviens du rock (30 ans d'addiction) - N°4

    Je me souviens de mon tout premier CD... gagné en participant à un concours sur Skyrock, bien avant que cette radio ne se spécialise dans le rap... Strong Persuader de Robert Cray. Je n'avais même pas de lecteur de CD...

    Je me souviens des Enfants du Rock, de Manoeuvre et Dionnet qui n'arrivaient jamais à entrer au Sex Machine.

    Je me souviens du videur, Big Phiphi.

    Je me souviens avoir découvert The Pogues et la dentition hallucinante du chanteur, Shane McGowan, dans les Enfants du Rock. Je me souviens qu'Elvis Costello avait produit leur album. Je me souviens avoir fredonné immédiatement Dirty Old Town.

    Je me souviens d'un concert des Pogues à Genève en 86. C'était la première fois que je voyais un chanteur servir du vin blanc aux premiers rangs du public.

    Je me souviens d'un autre concert des Pogues à l'Elysée Montmartre, avec Joe Strummer au chant... Ca devait être en 91. Spider Stacy, le joueur de fifre, était complètement bourré et ne tenait pas debout!

    Je me souviens avoir été au bord de l'orgasme en entendant Joe Strummer terminer ce même concert par un London Calling enflammé.

    Je me souviens avoir loupé The Clash à Mogador, étant trop jeune et trop banlieusard, et le regretter encore aujourd'hui.

    Je me souviens avoir vu David Byrne sur scène sans me souvenir de l'année précise, et avoir été complètement ébloui par sa version de Psycho Killer... Fa-fa-fa-fa-fa-fa-fa-far better... Run, run, run, run, run awaaaaay!

    Je me souviens d'une photo de Lita Ford, ex-Runaways, qui portait un pantalon de cuir tellement serré que son entrejambe était très évocatrice...

    Je me souviens avoir eu une faiblesse pour les filles du rock... et avoir acheté certains albums d'abord pour leur pochette...

    Je me souviens avoir été ému par la pochette de Cut, le premier album des Slits, où elles posaient seins nus et couvertes de boue... Je me souviens aussi ne pas avoir été bluffé par leur musique quand, bien des années plus tard j'ai enfin écouté l'album...

    Je me souviens avoir entendu Nothing Compares 2 U par Sinead O'Connor sur la route entre Mount Rushmore et Rapid City (South Dakota)... La nuit tombait, il y avait des travaux, pas d'asphalte, mais quasiment de la piste, j'étais au coeur de l'Amérique profonde.

    Je me souviens avoir acheté deux albums de Public Enemy en arrivant à New York, en 1990. J'étais encore sous le coup du générique de Do The Right Thing de Spike Lee, où on entendait Fight The Power.

    Je me souviens de Billy Joel et du clip de We didn't start the fire, où il racontait quarante années d'histoire des Etats-Unis en 3 minutes.

    Je me souviens avoir complètement occulté The Smith. Et n'avoir acheté leur premier album qu'après le split du groupe.  Je me souviens n'avoir pas vraiement compris la hype autour de Morrissey et Johnny Marr...

    Je me souviens avoir arrêté d'acheter Rock & Folk dans les années 80, et avoir repris en 1992, un jour où Manoeuvre avait fait une interview de Polnareff qui sortait son Live at the Roxy.

    Je me souviens avoir toujours préféré R&F à Best.

    Je me souviens avoir acheté les Inrocks en 94 et n'avoir pas tout compris à ce qu'ils écrivaient...

    Je me souviens avoir acheté dans la foulée le premier album de Miossec et un cd de Dominique A et n'avoir pas été fondamentalement bouleversé contrairement aux journalistes des Inrocks...

    Je me souviens avoir entendu chez Bernard Lenoir, Smells Like Teen Spirit par Tori Amos, piano et voix, et avoir été bluffé par les qualités mélodiques du morceau.

    Je me souviens du générique de Feedback sur Inter, Eruption par Van Halen. Je me souviens avoir utilisé ce morceau comme sonnerie sur un de mes téléphones portables...

    Je me souviens avoir quitté une fois une salle de concert... Burning Spear... La sono était pourrie, on n'entendait que la basse...

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 4 commentaires
  • Bloc-note express N°66

    Emery réhabilite le goûter. Le bon vieux goûter des familles. Celui qui fait grossir. Le pas light. Le truc des enfants. Emery est un grand enfant! ;-)

    kooks.jpgDubuc se souvient du rock... il parle de lui à la troisième personne. Ca devient grave... ;-) Il y a un groupe sur Facebook, pour que chacun puisse contribuer à cette oeuvre collective. Chacun a des souvenirs. Mutualisons-les camarades. Ecrivons l'histoire, la petite histoire. Il y aura du backstage, des anecdotes de devant de scène, du fond de la fosse, des histoires de fouilles chez les disquaires, des émotions brutes à l'écoute de soli interminables, des rêves humides sur des pochettes transgressives... 

    L'année 2008 se termine sur fond de crise de confiance. Les gestionnaires de fonds se tranchent les veines. Les financiers touchent le fond. Le fond de l'air est glauque. Les fondations du monde occidental sont-elles ébranlées? 

    Voeux2008_small.3.jpgFin d'année et heure des bilans... Bilan perso. Le mantra de l'année était "Move forward"... Celui de 2007 était "Re-imagine your life"... Objectifs atteints professionnellement parlant. "What else?" dirait ce bon George en surveillant son ultime capsule de Nespresso... "Fight for your rights to paaaarty!" répondraient les Beastie Boys. "Don't believe the hype" faudrait-il rappeler aux traders et financiers de tous poils en écho à Public Enemy. 2009 pue... la déprime, la crise, la mort de trucs auxquels on a cru pendant des années. Les experts en tout estampillés "vus à la télé", prévisionnistes et oracles à deux balles vont se succéder sur les écrans, dans les pages des journaux pour se répandre en perspectives aussi fiables que les élucubrations d'Elisabeth Teissier... L'univers est devenu instable, la logique économique est floue, ni la finance ni la géopolitique ne sont des sciences exactes... 

    A part ça? Garder le cap, le moral. Aimer la vie, revenir aux choses simples. Les potes, l'amitié. La discussion, les rires d'enfants. S'en prendre plein la gueule devant un Rothko. Pleurer quand la fille de Reth et Scarlett tombe de poney, quand Stewball tombe après la rivière, quand Joe Strummer chante Redemption Song ou Bette Midler, The Rose... Hiberner. Attendre le printemps. Admettre que les ours ont raison... Qu'il en faut peu pour être heureux... 

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Dans mon iPod ce weekend...

    Ellen Foley en 1979... Elle a été la petite amie de Mick Jones de Clash, a chanté en duo avec Meat Loaf (Paradise by the dashboard light) et Joe Jackson (Happy ending)... On n'a plus tellement de nouvelles... Alors on réécoute We belong to the night.

    Enjoy!

     

    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:
    keotag tags:
    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • dans mon iPod ce weekend...

    Une vieillerie d'il y a plus de 25 ans... Garland Jeffreys... Matador...

     

    Et Eurythmics chantant Tous les Garçons...

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • Je me souviens du rock (30 ans d'addiction) - N°3

    Je me souviens de Double Fantasy de John Lennon, de la cassette que mon cousin m'avait donnée. Il n'y avait que les chansons de Lennon, pas celles de Yoko Ono. Je me souviens de Just Like Starting Over. Our life, together, is so special, together, etc, etc...

    Je me souviens de mes réveils matinaux en seconde, pour finir des devoirs de math en écoutant RFM. Je me souviens avoir découvert Bohemian Rhapsody, Tommy, et plein de pierres angulaires du rock!

    Je me souviens de RFM, première formule, sur 103,5 Mhz en FM. Je me souviens qu'ils passaient du country rock, Linda Rondstadt, John Fogerty...

    Je me souviens n'avoir jamais écouté NRJ, parce que c'était trop commercial.

    Je me souviens des pubs dans Rock & Folk pour le rock des années 80. Joe Jackson, Nina Hagen...

    Je me souviens avoir demandé à mes parents de me rapporter d'Allemagne, Unbehagen de Nina Hagen Band... Et en avoir imposé l'écoute à la famille médusée!

    Je me souviens avoir vainement essayé de décoller d'un mur l'affiche d'un concert de Trust. En plein jour.

    Je me souviens avoir acheté le premier album de Trust et ne l'avoir à l'époque pas totalement assumé...

    Je me souviens qu'à un moment, si on était new wave, on ne pouvait pas aimer le hard rock.

    Je me souviens de mon premier concert, Octobre Rouge dans une salle proche de la fac de Reims, fin 82.

    Je me souviens avoir piqué l'affiche du concert.

    Je me souviens des punks à crête qui pogotaient devant la scène et à qui Theo Hakola, le chanteur, avait demandé de se calmer parce que lui faisait du feeling...

    Je me souviens être allé à un concert de Barclay James Harvest, toujours à Reims, avec des copains de prépa... Je me souviens avoir assumé...

    Je me souviens cette même année avoir acheté Ziggy Stardust en cassette. Et avoir trouvé ça génial. Surtout Rock'n'Roll Suicide...

    Je me souviens avoir découvert la version de Ziggy Stardust par Bauhaus en écoutant Bernard Lenoir sur France Inter.

    Je me souviens d'un concert d'Eurythmics diffusé en direct sur France Inter. Annie Lennox avait chanté Tous les Garçons de Françoise Hardy... Je me souviens avoir toujours voulu avoir une trace de cette version et à ce jour ne jamais l'avoir trouvé, même en mp3.

    Je me souviens de Sign of Times des BelleStars, et de Private Investigations de Dire Straits, diffusés par Bernard Lenoir en 83.

    Je me souviens d'un gusse qui s'appelait Joe Lala et qui chantait Jolie Fille d'Alger...

    Je me souviens de Bijou et de son Rock à la radio.

    Je me souviens de Bruno R qui nous faisait écouter en boucle Stepping Out de Joe Jackson...

    Je me souviens des soirées avec Christian A à écouter The Wall en buvant de la crème de cassis...

    Je me souviens des soirées en boîte au Sunshine à Reims à danser sur JJ Goldman (Il suffira d'un signe), Imagination (Just an Illusion) et The Doobie Brothers (Long Train Runnin')...

    Je me souviens du concert de Dire Straits en 83 au Palais des Sports de Paris... en rentrant de mes oraux pour intégrer l'ESC Rouen. Je me souviens de leur nouveau batteur qui n'avait pas la frappe sèche de Pick Withers, le batteur des premiers albums.

    Je me souviens du concert de Rod Stewart au Stade Montbauron à Versailles. Je me souviens que Gary Glitter faisait la première partie. Je me souviens que les riverains avaient moyennement apprécié le déluge de décibels.

    Je me souviens d'Absolutely Live de Rod Stewart et des versions hallucinantes de Sailing et I don't Wanna Talk About It, reprises en choeur par un stade entier...

    Je me souviens de Joan Jett. Je me souviens avoir eu une copine en prépa qui lui ressemblait, et avoir trouvé ça troublant.

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire