Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Mon libraire est un génie

    5af450c5fd199ffdc5d0bba1eec57c00.jpgA l'heure d'Amazon, pourquoi se focaliser sur le talent d'un libraire de quartier? Parce qu'il a une fonction qu'Amazon ne peut encore remplir. Face à l'abondance de l'offre de produits culturels, comment s'y retrouver, faire les bons choix?

    Première possibilité, la presse. Les classements des meilleures ventes. Effets de mode, vessies pour lanternes, hype... Au final on zappe de Michel Onfray à Dan Brown en passant par Anna Gavalda. On peut alimenter les conversations à l'heure du dîner avec ses congénères. Eux aussi peu exigeants. C'est le plaisir mainstream de la lecture. A quoi bon se ruer sur le dernier Goncourt, le dernier Medicis, le dernier je-ne-sais-pas-quoi? C'est juste le reflet d'un conformisme social, et du travail efficace des attachées de presse des grandes maisons d'édition. 

    Deuxième possibilité, pour les flemmards, las d'affronter la foule du samedi à la FNAC, l'achat en ligne. Amazon propose, ce que le grand Chris Anderson a appelé les filtres de recommandation, le fameux "les acheteurs de l'item x. ont aussi acheté l'item y". Intéressant. On peut en déduire des typologies de consommation. Des familles d'acheteurs. Des groupes de consommateurs aux centres d'intérêts convergents. C'est un progrès. Cela peut faire émerger des références oubliées, des titres inconnus.

    1225cb653585c10b30671292b3acf60f.jpgTroisième possiblité, qui a ma connaissance n'a pas encore trouvé de pendant digital... mon libraire de quartier. Un amoureux des livres. Qui connait ce qu'il vend. Qui ne marche pas dans la combine des maisons d'éditions qui, rentrée littéraire et flux de production obligent, chassent un livre des linéaires pour le remplacer par la nouveauté... Au mépris des cycles de vente des produits littéraires. Mon libraire, la seule personne que je peux aller voir quand je ne sais pas quoi lire. Je lui donne 3-4 critères, un aperçu de mes centres d'intérêts, lui rappelle ce qe j'ai lu auparavant. Il a toujours une solution pertinente. je souhaite offrir un livre. Même topo. Une brève description de ma cible, de ses goûts. Une solution. Plusieurs titres. En général, pas du tout venant. De l'inédit. Du surprenant.

    Amateurs de livres, curieux... allez à sa rencontre! Vous ne le regretterez pas! Le Livre écarlate (13 rue du Moulin Vert Paris 14ème)

    Et vous, connaissez-vous un libraire qui vous donne envie de lire autre chose? Les commentaires sont ouverts!!! Vos bons tuyaux sont les bienvenus!!!

    Enjoy!

    (Photos: Gadl - Flickr.com)

    Lien permanent 6 commentaires
  • Mercredi kitsch N°18

    Richard Sanderson... Dreams are my Reality... Météore, hallucination... Le slow de La Boum... Film culte? Juste cul-culte... Pour amateurs de vierges nubiles, émois adolescents expurgés, on est un peu pompette après un doigt de Champomy, on écoute de la musique de djeunz proprets de l'époque, sans drogue, ni sexe, ni rock'n'roll... Certains en ont conçu un culte pour Sophie Marceau. D'autres pour Denise Grey. Brigitte Fossey avait pas mal vieilli depuis Jeux Interdits (mais plutôt bien)... A part ça, l'histoire... Euh? Elle était belle la France de Giscard...

     



    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques 6 commentaires
  • Nouvelles du Monde... (le retour)

    "Fotto" élu, appelle à l'apaisement des esprits. Pas gagné pour l'instant, si on décrypte chez Rue89 une mise au point de Jean-Michel Dumay, ex-Président de la SRM... Saignante. A lire aussi une synthèse de la situation sur le site de Plantu. Le dessinateur, probablement le meilleur chroniqueur du Monde, un type d'une extrême gentillesse quand on le croise dans les couloirs, fait preuve d'une extrême férocité... Pour preuve ce dessin en Une de Plantu.net...

    Enjoy!
     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Bloc-note express - N°25

    176098be973f38689c5cc21f9d9c72ce.jpgDes nouvelles du Monde, suite... Fin? Entrée dans une nouvelle ère, plus calme? Espérons-le. "Fotto" élu. Au prix de l'engagement de Jean-Michel Dumay, Président de la Société des Rédacteurs, à ne pas se représenter à l'issue de son mandat. Coup de chapeau à celui qui a allumé l'étincelle, qui remettra le journal dans les voies d'une saine gouvernance... Coup de chapeau à "Fotto" pour son courage. Affaire à suivre.

    Dès samedi prochain, si tout va bien, j'entre dans une nouvelle dimension. Installation à domicile du TRES haut débit. Raccordement à la fibre optique. Promesse: 100 Mega. Je quitte donc Club-Internet à qui j'ai été fidèle pendant 10 ans, passant successivement du modem 56 kbps à l'adsl... Apparemment Neuf, qui vient d'acquérir Club-Internet n'a pas pour sa récente acquisition d'objectif d'évolution technologique majeure... 100 Mega... Le geek se régale d'avance. Affaire à suivre.

    8e298349693059c5b72d41b6086b2079.gifUn coup de coeur ce weekend... Une BD, fine et drôle. "De Gaulle à la plage". Son auteur, Jean-Yves Ferri se moque gentiment du Grand Charles, profitant de sa traversée du désert pour partir au bord de la mer... De Gaulle en tongs, avec le chien de Tante Yvonne, Wehrmacht, rejeton du chien-loup du Führer. Avec Le Cornec, son aide de camp nain et dévoué... De Gaulle qui lance des appels, tombe amoureux... Drôle et fin.

    Testé le régime Protal du Docteur Dukan... Voila le type de ligne qu'on pourrait lire sur un blog de fille. Sauf que... je ne suis pas une fille. Etonnant, en plus sur un blog dédié aux nouvelles techno, aux médias, aux voyages, au rock. L'info n'apporte rien. Je n'en dirais pas plus. Pourquoi en parlé-je d'ailleurs?

    Jérome Kerviel... Argh! Très bon post de Jacques Froissant sur le sujet. Un nom livré en pâture aux médias, à l'opprobre, au lynchage. Je ne connais rien aux mécanismes financiers mais ai du mal à croire qu'un individu, seul, puisse échapper à tout contrôle et engager son employeur sur des milliards d'€. 5 milliards d'€ de pertes soit plus de 30 millards de Francs... Astronomique, vertigineux. Voudrait-on nous faire croire qu'une banque, c'est grosso-modo un joueur de casino qui sur le tapis vert est entraîné dans une spirale infernale de mauvaises mises? J'ai comme un gros doute...

    Place nette. Je retire le module Google Adsense de ce blog. Ca ne rapporte rien de sonnant ni de trébuchant. Et puis, côté annonces ciblées... Laissez-moi rire... Tout et n'importe quoi... Et le fin du fin, des annonces gay. Je cherche le contenu caché de mes posts afin de comprendre comment l'algorithme Google a trouvé une trame crypto-homo dans mes lignes... Etonnant. Il y a eut aussi des liens pour de l'ameublement... Je ne parle guère de déco... Bizarre, bizarre... 

    PS: (post scriptum et non Parti Socialiste...) le 28 janvier, c'est aussi l'anniversaire de Nicolas 1er, monarque de Sarkozie... Pourquoi ce jour n'a-t-il pas encore été décrété férié?

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires
  • dans mon iPod ce weekend...

    Steve Earle... John Walker's Blues. Vous rappelez-vous de John Walker Lindh... Un américain chez les Talibans. Steve Earle raconte le parcours de ce gamin, en quête d'un idéal, élevé au biberon de MTV et qu'on a retrouvé barbu dans les ruines de Mazari Sharif. Claque pour l'Amérique qui ne s'attendait pas à cette mauvaise surprise. Un MTV baby en plein coeur de l'Axe du Mal. En plein Afghanistan, deux mois après le 11 septembre... Lyrics, icitte.

    Enjoy! 
    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 2 commentaires
  • Caviar

    Pour parler sans ambiguïté, ce dîner... Non? Vous y avez cru une nanoseconde?  Que je vous ferais le coup de la parodie de la Dictée de Mérimée, pensum du XIXème pour maniaques de la chose écrite... Noooon... Trop commun pour narrer les agapes de mardi soir, le dîner chez Petrossian.

    001c147e8f134a94010aea8819dceb8b.jpgCaviar. Blogueurs. Petrossian. Cherchez l'intrus...

    Une dizaine de blogueurs/euses. Triés sur le volet. Happy few. Bien élevés. De ceux qui ne mettent pas leurs doigts dans leur nez, ne s'essuient pas les mains avec la nappe et ne partent pas avec l'argenterie. Et moi.

    Des blogueurs. Du caviar. Margaritas ante porcos, ricanent les jaloux qui ont des lettres. Ben, y s'font pas chier, ricanent les autres...

    Des blogueurs participant à une cérémonie païenne. Des hédonistes. Des gens qui aiment les bonnes choses, ou qui2e447567c337c3d292c87ffe802171d2.jpg découvrent aimer les bonnes choses. Il est de révélations quasi mystiques. Car il existe une mystique du caviar. Comme il existe une mystique du luxe. Quand on y a goûté, on ne peut s'en passer. Hélas! Le maître de cérémonie, Armen Petrossian, est l'initiateur, le chaman. Les blogueurs-disciples dégustent. Ceci est juste et bon! Glory Hallelujah! Il en est du caviar comme il en est du vin. Des caviars... Des vins, devrais-je dire. On les hume, on ferme les yeux, on se laisse envahir des senteurs d'iode. Beluga, sevruga, osciètre, d'élevage ou sauvage... Longueur en bouche.

    Des blogueurs. Des aventuriers du goût, délaissant pour un soir leurs obsessions de geek, de filles, de trafic, de trolls. 4be1686bd2e921d9722535a1f2ef7bcb.jpgPour le plaisir, la communion à la sainte table. Saumons, nature, mariné, à l'aneth, saupoudré de poivre... Les Petrossian ne font qu'un avec le caviar. Ils vendent du rêve. Ils vendent du plaisir amoureusement préparé. Depuis deux générations. Ils sont l'histoire du centre de l'Europe. Russie, Iran, Arménie.

    Les blogueurs se prosternent mentalement devant Saint Esturgeon. La vodka réchauffe les corps. Emery sussure à l'oreille de Violette, sa voisine. Cath me pique du saumon dans l'assiette. Môssieur Resse, aérien, picore son caviar jusqu'au dernier grain.

    La soirée s'achève. Les bonnes choses ont hélas toujours une fin. Les premières fois sont 6a1eb285da3f96d7f2965f7d8472eac0.jpgles plus belles, les plus porteuses de sens, d'émotions fortes. Caviar et orgasme? Un produit naturel, dont parait-il certaines coquettes s'enduisent le visage, pour réparer des ans l'irréparrable outrage... Un produit, qui disons-le, ne supporte pas la médiocrité, l'à-peu-près. Pour le blogueur esthète, une découverte, aussi fondamentale que l'oeuf de Colomb...

    Convaincus? Tentés? Faites-vous plaisir... Trente petits grammes, juste pour commencer... Pour débuter une addiction...

    Joyeux convives:

    Cath: http://planetargonautes.typepad.fr/

    MRY: http://mry.blogs.com/

    Môssieur Resse: http://bog-hrc.typepad.com/ressepire

    Violette: http://soisbelleetparle.fr/

    Pascale: http://scally.typepad.com

    David Leibovitz: http://www.davidlebovitz.com/

    Ron: http://ron.infirmier.free.fr/

    Gonzague Dambicourt: http://blog.gonzaguedambricourt.com/

    Matthieu: http://www.blographic.com/

    Matthias: http://bourgeoispunk.blogspot.com/

    Sandrine: http://www.i-love-my-shoes.com/

    Manou: http://www.menageredemoinsde50ans.com/

    Marie-Hélène: http://cestpasmafaute.hautetfort.com/

    Denis: http:www.blast-blog.fr

    Un grand merci à Sylvain Tavenot de Tribeca pour son invitation à cette divine soirée, ainsi qu'à M. Armen Petrossian, pour nous avoir fait partager sa passion des bonnes choses.

    Enjoy!

    Lien permanent 8 commentaires
  • Nouvelles du Monde... (encore et encore)

    ff11351f7fa476cc3897a9d9012b8271.jpgDemain... le vote des actionnaires, internes et externes afin de déterminer si oui ou non, Eric Fottorino sera le nouveau Président du Directoire du Monde, l'homme qui gèrera sortie de crise et redressement.

    Ce matin, AG des personnels. "Fotto" va donner des explications sur son projet, peut-être dévoiler qui est le gestionnaire sur lequel il va s'appuyer pour mener à bien ses plans. A lire, son interview dans Les Echos, icitte. Selon Les Echos, toujours, il aurait de bonnes chances d'obtenir les 16 voix sur 20 nécessaires à son élection. A voir icitte, too.

    A suivre...

    0513b6c1158356d8b68e418c5e52fbd0.jpgMise à jour 15h00: "Fotto" a parlé. Ce qui prend aux tripes chez lui c'est cette volonté d'aller de l'avant et d'expliquer. Pas de langue de bois. De la clarté dans les intentions. Un nom s'ajoute aux gestionnaires potentiels qui l'assisteront dans sa démarche, David Guiraud, récent (hier soir) ex patron des Echos. Le plan est clair, bordé: réduction des dépenses, construction du Groupe, pas de cessions d'actifs, redéfinition des rôles des sociétés de personnel, dont la SRM, dialogue avec les actionnaires, et à terme recapitalisation raisonnée.

    Verdict des urnes, demain.

     

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Mercredi kitsch N°17

    Camillo... "Sag Warum"... Lyrics icitte... Je vous la fais courte... Tu es bartie et che nezais bas bourguoi... Ach Fräulein, Gross Malheur... On peut aimer cette mise en abyme germanique... On peut aussi ne pas apprécier... Comme disait Woody Allen... "C'est marrant à chaque fois que j'écoute Wagner, j'ai envie d'envahir la Pologne" (citation approximative)... En écoutant Camillo, on augmente plutôt ses doses de Lexomil...

     



    Viel Spass!
     

    Lien permanent Catégories : Musiques 2 commentaires
  • Crises

    Pan sur le bec des boursicoteurs petits et gros... Fallait vendre plus tôt. Lundi noir, paraît-il. Depuis l'éclatement, enfin,7f1ebbfe272d2b6e7840c28b0179bd97.jpg la dépréciation brutale de la bulle financière de 2001, et quelques déconvenues mineures suite à l'investissement (?) sur des valeurs technologiques, mon portefeuille boursier a minci et mon intérêt pour la chose bousière avec. Les traders ne se jettent pas encore du toit de leurs buildings de verre et d'acier. Mais il va falloir faire gaffe à ce qui tombe des immeubles dans les quartiers d'affaires... Et il y aura des Porsche sur le marché de l'occasion... Une bonne nouvelle? 
     
    dba3322f540160936be4c422ee41de83.jpgFaut-il comme Christopher McCandless, héros malheureux d'Into The Wild, le dernier opus de Sean Penn, brûler papier, argent, ponts et traces de notre attachement à la civilisation et partir au bout du monde? Le score final du match est sans appel: Nature: 1 / Homme: 0. Moche. Au pays des winners, Into The Wild est le récit détaillé d'un échec. C'est la loose finaaaale! Le retour à l'état de nature n'est pas gagné d'avance. Une mauvaise racine. Et crac, tout s'effondre et votre frêle organisme de citadin élevé aux antibiotiques et au lait écrémé, s'inscrit aux abonnés absents. Tragédie. Quand on décrypte le film de Penn, on est presque déçu par le fond. La quête existentielle d'Alexander Supertramp n'est qu'une banale crise d'adolescence. Illustration des méfaits de la littérature sur les esprits fragilisés par un contexte - ici, familial - délétère. Gavé de London, Thoreau, notre héros nous donne tout de même envie d'y croire. Au gré des rencontres. Le road movie est époustouflant. L'Amérique est un terrain de jeu immense, grandiose, démesuré, où l'individu peut se faire oublier, disparaître. Mais où la nature se révèle aussi cruelle que la société à laquelle notre routard, clochard céleste, à essayé d'échapper.  Into The Wild est le récit d'uneb82cfec407a83ff89bea1315b18b9955.jpg impasse. Qui esbaudit au premier abord, mais apporte trop de réponses. Sortant de la salle obscure, les traders déchus ne brûleront pas leurs derniers dollars pour partir à la conquète du Yukon, seulement armés d'un Buck Knife et d'une tente Quechua...
     
    Quoi qu'il en soit, une ode à la déconsommation est toujours bonne à prendre en période post-festive, post-OD de dinde/chapon/foie gras...
     
    En plus, fin du fin, Eddie Vedder, dont les mélopées hantent le film, chante sublimement mieux que... vous savez... son nom m'échappe... aidez-moi... un ex-mannequin... Ma mémoire défaille... ;-)
     
    Enjoy! 
     

    Lien permanent 8 commentaires
  • Paris blogue-t-il? / XII

    C'est reparti!!! Rendez-vous à L'Entrepôt le 29 janvier à partir de 19h30!!!

    Hive O Clock - Paris blogue-t-il ?

    Enjoy!

    technorati tags:
    del.icio.us tags:
    icerocket tags:
    keotag tags:
    Lien permanent 2 commentaires