Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Interview Express : Electric Pyramid

Il n'y a pas si longtemps j'ai revu Almost Famous, l'histoire d'un jeune rock critic, qui après avoir rencontré Lester Bangs, se lance dans la carrière, collant des angoisses à sa digne mère, en partant sur la route avec un groupe de rock, chevelu, barbu. Les années 70, une ère bénie, avec l'essor du rock business, des années d'exploration, de découverte. Les standards du rock'n'roll way of life. Je suis retombé sur les notes de pochette signées Cameron Crowe (c'est lui le jeune rock critic) sur un double live de Lynyrd Skynyrd, quintessence d'un rock débridé. Puissant. Du rock devenu aujourd'hui une musique de niche. Grosse niche certes, mais qui tremble sous les coups de boutoir d'une pop surproduite, surlookée, mondialisée, standardisée et surmédiatisée. Je n'irais pas jusqu'à dire que c'était mieux avant. C'était différent. C'était autre chose. Et le goût, au risque assumé de me répéter et de tourner en boucle, c'est une affaire personnelle. L'essentiel étant que l'on puisse se retrouver entre gens civilisés pour communier un verre de bière à la main dans un déluge de décibels. En hochant la tête à s'en dévisser les cervicales.

electric pyramid, rock

Bon, ça c'est dit. Et ça nous amène à parler d'Electric Pyramid. Du rock avec du gros son, des guitares hurlantes, des solos de guitare, une batterie bien lourde, un chant un peu rugueux et mélodique. Des compositions puissantes, et quelques balades pour ajouter un peu de douceur au moment. Un album resserré, 39 minutes de pur plaisir. Deux faces de vinyle, comme lors de l'âge d'or du rock. On avait fini, à l'ère du CD par oublier qu'un album bien fait devait conserver un niveau de tension pour être efficace. Les CD ont été bourrés à bloc de délayages surproduits. Pas pour le meilleur.

Les années 2000 et la digitalisation de la musique ont réhabilité le single, le titre qui émerge, qui accroche l'oreille, et qu'on va jouer en boucle. Pas de déchet dans l'album d'Electric Pyramid. 10 titres à l'os. Lone Runner au riff entêtant. One Go, power ballad avec beau solo de guitare. Rob The Man, grosses guitares down tempo. Wild World et sa rythmique de plomb. Looking for Love, quasi slow pour emballer sur le dancefloor. Silver Screens, gros rock qu'on pourrait entendre chez Lynyrd Skynyrd ou les Stones. Moon Riding, riff façon Foo Fighters. Kihim Rising, groovy à souhait. River et ses guitares incisives. Tower, pour clore l'album, épique. Bref, un album dont l'écoute fait du bien. Et si c'est trop fort, c'est que vous êtes trop vieux!!! (comme disait Ted Nugent, avant de devenir un vieux con, à l'époque où il dégainait les riffs avec le volume sur 11).

J'ai soumis chaque membre du groupe à l'interview express. Joli moment de déconne pure!!!

Enjoy!!

Crédit photo ©️ Andy Willsher

Si tu ne devais ne garder qu’un seul album de toute ta discothèque ?

Ol Beach (Chant/Guitares): Best of Bob Marley.

Linus Taylor (Guitares): Pink Floyd - Dark Side of the Moon.

Luigi Casanova (Basse): Doobie Brothers - Minute by Minute.

Chris Brice (Batterie): Probablement un album de photos de famille...

Christian Mendoza (Guitares): Quelle question cruelle. C'est comme demander quel membre de ta famille tu choisirais pour mourir.

Si tu ne devais garder qu’une seule chanson ?

OB: Hotel California.

LT: Santo & Johnny - "Sleepwalk".

LC: Don Blackman - "Hearts Desire".

CB: Je finirai probablement par détester cette chanson!!!!!

CM: Voir réponse à la question précédente!

Le truc le plus inavouable caché dans ton iPod, iPad, collection de CDs, K7, vinyles, favoris de ta plateforme de streaming, etc ?

OB: Abba.

LT: Limp Bizkit.

CB: Electric Pyramid...

CM: Chris Brown.

Le truc le plus triste - celui qui te plonge dans un abime insondable de tristesse ?

OB: La vie...

LT: "Man of the World" - Fleetwood Mac (Peter Green).

LC: "Only You" - Portishead.

CB: "Lone Runner" - Electric Pyramid.

CM: "Postcard" - Steven Wilson.

Le truc le plus joyeux - qui te donne la patate et que tu écoutes systématiquement pour te rebooster ?

OB: L'autre côté de la vie...

LT: "Star" - Earth, Wind & Fire.

LC: "Getaway" - Earth, Wind & Fire.

CB: "Lone Runner" - Electric Pyramid.

CM: "Tumbao Africano" - Ray Barretto.

Le morceau que tu ne peux plus écouter ?

OB: Certaines chansons d'Abba.

LT: La dernière démo sur laquelle j'ai travaillé!

LC: "Superstition" - Stevie Wonder.

CB: "Lone Runner" - Electric Pyramid...

CM: "Superstition" - Stevie Wonder.

Le morceau ou l’artiste que tu zappes systématiquement ?

OB: JJ Cale.

LT: "Sweet Child O' Mine". Je n'ai rien contre la chanson elle-même, je l'ai juste entendue trop souvent.

LC: N'importe quel morceau de trap.

CB: Electric Pyramid!

CM: Ed Sheeran (Ce n'est pas que je le déteste. Mais sa musique ne parle pas du tout).

Idole absolue - s’il n’en reste qu’une ?

OB: Freddie Mercury.

LT: Jeff Beck.

CB: Ol Beach.

CM: John Scofield.

Kim Jong-un ou Kim Kardashian (ou Kim Wilde, Kim Basinger, Kim Deal, Kim Dotcom, Kim Fowley, etc.) ?

OB: En termes de mauvais goût vestimentaire?

LT: Kim Thayil.

CB: J'aurais besoin d'un peu de contexte pour répondre à cette question...

CM: Kim Thayil.

Ton objet-culte, ton doudou ?

OB: Je l'ai perdu il y a bien longtemps.

LT: Un saxophoniste fait à partir de vieilles canettes. Mais je ne dors pas avec...

CB: Si c'est comme ça que tu l'appelles...

CM: Mon oreiller!

Drogue préférée ?

OB: La drogue?

LT: Ketamine.

LC: Weed.

CB: Ne prenez pas de drogue, les enfants!

CM: Je ne peux pas te dire.

Alcool préféré ?

OB: Tequila.

LT: Guinness.

LC: Le vin.

CB: Tous les alcools!

CM: Mezcal.

Tes premiers mots en tant que Miss France /Miss Univers?

OB: Bienvenue dans mon monde!

LT: Merci! Maintenant quelqu'un peut me filer à boire!!!

CB: Je voudrais remercier mon manager, Thomas, pour m'avoir fait répondre à cette interview!

CM: Je suis une bonne salope!

Fuir mais où ?

OB: En mer!

LT: Thailande!

LC: N'importe où, tant qu'il y a des vagues!

CB: Les gens ne gardent-ils pas normalement le secret quand ils s'enfuient, n'est-ce pas le but de la fuite ? 

CM: À l'intérieur.

Si tu ne devais faire qu’une seule émission de télé ou de radio ?

OB: Desert Island Discs (NDT : BBC - Radio 4)

LT: The Chase.

LC: The Tonight Show avec Jimmy Fallon.

CB: Takeshi's Castle.

CM: Seinfeld.

Film culte de chez culte ?

OB: Usual Suspects.

LT: Star Wars - L'Empire contre-attaque.

LC: Indiana Jones.

CB: Backdoor Burglars 3.

CM: Fight Club.

Livre culte de chez culte ?

OB: The Dharma Bums, de Kerouac (NDT : Les Clochards célestes)

LT: Le Seigneur des Anneaux, Tolkien.

LC: Ecstasy, Irvine Welsh.

CB: L'Histoire des sectes.

CM: A Confederacy of Dunces, John Kennedy Toole (NDT : La Conjuration des Imbéciles).

Marc Lévy ou Guillaume Musso ? JK. Rowlings ou E.L. James?

OB: Trop près pour le dire.

LT: E.L. James haut la main.

CB: Je ne savais pas qu'il y avait plus d'une JK Rowling (NDT : j'ai mis un S en trop à l'auteur d'Harry Potter, désolé JK).

CM: John Steinbeck.

La fin justifiant les moyens, jusqu'où es-tu prêt(e) à aller pour faire partie des 50 personnalités préférées des français (ou de ton pays d'origine) ?

OB: Par tous les moyens, mec!

LT: J'espère participer à un jeu télévisé britannique bien connu et laisser mon équipe de relations publiques faire sa magie.

CB: Vraiment pas très loin, probablement au point de ne même pas essayer. 

CM: Je ne veux pas être une "personnalité", je suis un artiste!

Un dernier mot ?

OB: Love!

LT: Dites à ma famille que je les aime!!!

LC: Rock 'n' roll!

CB: Pour être honnête, je suis surpris d'être allé jusque là!!!

CM: Ce fut émouvant!

Sur ces bonnes paroles, on se quitte en écoutant l'album d'Electric Pyramid!!!

Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel