Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ump

  • Beurk! Lipdub UMP, le degré zéro de la com' politique...

    Comme disait le Commandant Cousteau, expert es-plongée en eaux profondes, une fois que tu as touché le fond, un coup de talon et hop, direction la surface... Pour le monde politique, ce n'est pas gagné côté coup de talon salvateur... En revanche pour ce qui est de toucher le fond... Tout en privilégiant la forme sur le fond... Va comprendre... On pourrait bien rameuter l'ami Audiard, "les cons ça ose tout...", ce serait réducteur, quoique... En l'occurence, le lipdub des jeunes UMP est un modèle du genre, qui nous plonge dans les mystères insondables de la vacuité... Le fond du fond s'éloigne de plus en plus. On peu descendre encore plus bas!  Allez, toi le jeune bien coiffé! Toi aussi va changer le monde, un pull en cachemire sur les épaules! Fais le fou sur le dancefloor avec ta bande de joyeux compères, Patrick Devedjian, Nadine Morano, Frédéric Lefebvre et Xavier Darcos... Yeeee-aaah! Youkaïdi!

    Quoi de plus con qu'un militant, deux militants! (Quel que soit le parti, soyons de bonne foi!) Quand il y en a un, comme dirait l'ami Brice, ça va mais c'est quand il y en a plusieurs que ça se complique... lol

    Les pros de la communication politique peuvent s'arracher les cheveux, un à un... Des années de boulot pour en arriver à ça... On en aurait presque de l'empathie pour Jacques Séguéla... A l'aune de ce type de production, le web est une belle saloperie!!! ;)
    En résumé, c'est cheap, médiocre, voire nul. Contre-productif, certainement. Nico, Mister President, recadre-moi tout ça, c'est le bordel!!! Une chance que dans le camp d'en face... lol

    Au fait, on me dirait que ce lipdub est un fake réalisé par de malveillants opposants, ça me rassurerait... Mais jusqu'à preuve du contraire...

    Enjoy!

    Lien permanent
  • Bloc-note express N°71

    Mercredi soir, Boulogne-Billancourt, du côté de la Porte d'Auteuil. Bordeaux-PSG au Parc des Princes. Les supporters se dirigent vers le stade. Les CRS veillent. "Parisiens, parisiens!" braillent quelques abrutis, la bière à la main, le bras tendu... Bras tendu... Fachos? Provocateurs? Simples cons? Un panachage des trois? Les cons, ça ose tout, c'est même à ça qu'on les reconnait, disait Audiard, philosophe moderne. Consternant spectacle.

    Samedi soir... Fin d'enchères sur eBay... La spéculation va bon train dans le business des places de concerts complets... Le cours moyen est en gros le prix d'achat x 2,5... Etre à l'affut, être vigilant, se fixer des limites... La chasse est excitante. Les enchères affolantes... Les fans sont prêts à tout pour acquérir le sésame... Mr Dubuc a acquis ses places pour aller brâmer Highway to Hell avec quelques comparses quinquagénaires... Bonne affaire malgré tout! ;-) Et tout ça pour aller voir un hurleur sexagénaire à casquette, et un guitar hero quinqua en culottes courtes...

    Samedi soir, étripages entre blogueurs. Escarmouches et embuscades entre membres du MoDem, sur fond de "Tu quoque mi fili c'est çui qui l'dit,qui l'est, j'en ai une plus longue que toi, tu me fends le coeur, François mon Dieu, Marielle mon amour...". Il faut prévenir la Miviludes, avant que la secte n'envoie ses adeptes faire le grand voyage vers Pau Sirius... Où ne se barre à Pau Guyana, pour un grand trip cosmique... J'ai déposé mon t-shirt orange dans un container à fripes... Fin symbolique de l'intérêt pour la chose publique... On a les Obamas qu'on peut... Faire de la politique autrement? Comment? Le NPA? Une dangereuse plaisanterie... A lire dans Challenges, le décortiquage d'un programme d'un irréalisme même plus sympathique... Le PS? Une triste plaisanterie... Une pétaudière intégrale où les vieux ne veulent pas lâcher prise. Et où l'invective remplace les idées... Quant à l'alternative Ségo... Du Sarko sous oestrogènes... L'UMP? Les jeunes y sont vieux... Les démagos porte-flingues, les notaires de province, les bourgeois empâtés à 40 piges...

    Bonne semaine!!!

    Enjoy!

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Arrêt sur image

    Au delà des questions d'obédiences politiques, si l'on s'arrête uniquement sur la photo de famille, la constitution du gouvernement Fillon 2, est un coup de maître... Sarko et Ségo se rejoignent au moins sur un point: prendre leurs adversaires par surprise en allant sur des terrains où on ne les attend pas... Jugeons plutôt: une black, des beurs, des femmes, des jeunes loups, des vieux crocodiles, des mecs de droite, des socialistes, des centristes... On attendait un machin formaté 200% UMP. On a un patchwork qui paralyse le camp adverse et va l'obliger à revoir ses stratégies... Côté PS, ça n'a pas l'air gagné d'avance... Evidemment, l'image est belle. Bienvenue dans la société du spectacle! Bienvenue dans le signe... Je ne suis pas expert de Barthes, mais vais aller un jeter un coup d'oeil (soupir!)

    Et pour les amateurs, le roi du décryptage de discours politique: Jean Veronis! A déguster séance tenante (un peu intello mais très profond!!!)

    Enjoy!

      << Vous avez aimé cet article? Votez!

    Lien permanent
  • Vous l'avez trouvé comment, Bayrou?

    Personnellement, je suis convaincu qu'il ne pouvait prendre d'autre position que celle qu'il a choisie. En l'occurence, pas de consigne de vote. D'abord, parce que je ne suis pas certain que lesdites consignes soient respectées. Mais surtout parce qu'il aurait dilapidé d'un coup le capital de confiance que lui ont accordé ses électeurs. Posture confortable direz-vous? Cohérence, surtout. On ne peut pas prôner une troisième voie et la refondation du paysage politique un jour et le lendemain appeler à un rallliement de circonstance. Malgré les appels du pied, plus ou moins dégoutés de Ségo et Sarko. Evidemment, on pense aux législatives. Un nouveau parti, pourquoi pas. Avec une vision morale, transcendant le clivage gauche-droite pourtant très fort. Tentant, séduisant. Idéaliste? Un peu. Mais un peu d'idéalisme ne peut pas nuire en cette fin de campagne, entre surenchère et coups bas.

    En attendant, et en pensant à un futur très proche, ça va être compliqué dans l'isoloir, dimanche 6 mai. Le vote blanc, s'il est tentant et cohérent, ne peut être une solution. A moins de parier sur les législatives et une forte percée du centre. Pas à exclure, la poussée du centre. Mais le vote blanc... Moralement difficile à assumer. Ca manque de couilles, pour faire court. Après, entre la peste et le choléra, que choisir? Voter contre? Voter contre l'un, dans un système binaire, revient à voter pour l'autre. Le moindre mal? L'économique ou le social? L'Etat omnipotent ou l'Etat omniprésent? Le libre entreprise ou l'économie acompagnée? Quel bordel! Le Père Fouettard ou la Mère Tapedur? Bande de salauds! Nous faire ça à nous! On attendra jusqu'au dernier moment. Avec notre noire conscience, comme Milou face à la bouteille de whisky du Capitaine Haddock. Avec le petit ange et le diablotin qui flottent et nous sussurent à l'oreille les pires conseils d'amis... Il y aura le débat du 2 mai. Avec, on l'espère tous, du sang sur les murs, de la tripaille, des bons mots, des vacheries, des saloperies, une perte totale de dignité... Bref, Gladiator... Alien vs. Predator... On verra.  (Cela dit, il se pourrait que ça soit étonnamment calme, posé, limite chiant... Mais le public serait déçu... Et puis le face à face, projet contre projet, en "live", sera un bon benchmark, comme on dit dans le marketing)... medium_donkey2.gif

    En tout cas, François, le Parti Démocrate, ça peut avoir de la gueule! Et puis à la différence des américains, tu pourras (tu permets que je te tutoies?) prendre comme symbole un cheval au lieu d'un âne. Là aussi ça sera cohérent!

    Lien permanent
  • Un anglais point de vue à propos des prochaines présidentielles élections

    Plutôt que lire et relire les analyses de la presse française sur les primaires au PS et les dernières embuscades au sein de l'UMP, jetez-vous sur le numéro que The Economist consacre cette semaine à la France...

    medium_Maggie_thatcher.jpgEn couv', une douce provocation de nos amis d'outre-Manche: sous le titre, "What France needs", une photo en pied de Lady Thatcher... Le message est clair.

    Les rédacteurs de The Economist donnent une vision positive de la France, de son potentiel et de son urgent besoin de réformes radicales qui lui permettront de rebondir. Ils comparent l'état de la France de 2006 à celui de l'Angleterre de la fin des années 70. Maggie donna un grand coup de balai et la britannique économie repartit d'un pied fort et ferme.

    Pour The Economist, les élections de 2007 offrent à la France une chance de rebond. Certes, mais s'interroge-t-il, pour qui voter? Tout comme le FT il y a quelques semaines, il revient sur ce magnifique exercice d'illusionnisme qui permet à deux candidats présents sur le devant de la scène politique depuis plus de 20 ans d'apparaître comme des personnalités neuves (voir post sur le sujet, ici)... Il fait un benchmark rapide du potentiel de chacun. Pour l'Economist, le discours de réforme radicale de Nicolas Sarkozy ne passera pas forcément l'épreuve de la rue, une fois élu. Et les candidats socialistes, après un discours de campagne marqué à gauche pourraient droitiser leur action, une fois au pouvoir, pragmatisme oblige, ça s'est déjà vu...

    The Economist conclut son édito par une phrase optimiste: " If the next French president can push through the reforms needed to restore the country's competitiveness, France could rebound far more quickly than the déclinologues assert ".

    Si c'est pas de la positive attitude, ça!!!!

     

    technorati tags:

    Lien permanent