Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

coldplay

  • Coldplay au Parc

    005.JPGColdplay au Parc des Princes un soir de septembre où il fait beau. Un soir où le quartier de la Porte de saint-Cloud est encombré comme jamais, par un public plus calme que celui du PSG... Le fan de Coldplay n'est pas un hooligan. On va voir Coldplay en famille, un pull jeté négligemment sur les épaules. On sait qu'il n'y aura pas de baston. Que la fosse sera calme. Que l'on boira de l'eau et un doigt de bière. Que le spectacle sera rodé, lissé, posé, chaque note à sa place, chaque cheveu de Chris Martin bien coiffé.  Qu'il ne dira pas "Goodnight Motherf*ckers"! Qu'on n'aura pas d'acouphènes en sortant. Bonnes perspectives.

    Qu'attendre? Un happening? "A la suite d'une altercation en coulisse entre Chris Martin et son épouse, le groupe est dissout, le concert est annulé, la tournée aussi"... Que nenni. Qu'il pète un cable et se montre cul nu sur scène, fouetté par des danseuses en tenue S&M? Pas le genre de la maison. Chez les Martin, on a de la tenue.

    Contingence... C'est le mot qui vient à l'esprit de l'analyste quand il évoque Coldplay. Coldplay012.JPG a connu le succès. Sans faire de vagues. Keane aurait pû être encore plus gros. Muse aussi. Une belle pop de luxe. Bien produite, parfois accrocheuse, parfois molle, parfois fade. Une pop dont on se demande ce qu'elle peut donner sur scène. Impros? Le groupe peut-il, sait-il sortir des rails? Assurer autre chose que le service après-vente de Viva la Vida? Contingence. Ils ont connu le succès dès le début. Impossible de l'expliquer rationnellement. A l'écoute des précédents opus ou de leurs extraits connus? Succès, pur fruit du hasard. Le groupe rassurant. Comme ces bordeaux suffisamment boisés pour ressembler à des grands crus. Que trahit une dégustation approfondie. Coldplay, ça se déguste sur le pouce. Comme une joie simple.

    coldplay.jpg

    Réécoute ce matin de Viva La Vida. Apprécié en son temps par le chroniqueur  (la preuve icitte). Réécoute agréable. Diversité des climats. Belle production de Brian Eno qui a donné une âme au groupe. Rien à dire. Comment se fait-il que cette production léchée passe mal en live? La faute à une acoustique approximative. Les tribunes du Parc des Princes ne sont pas l'arène idéale. Est-ce la structure en béton? Est-ce la configuration des lieux. La basse gronde, énorme, brouillée. Ronflement qui couvre clavier et voix. Perturbé uniquement par les beat, très synthétique. Chris Martin court, se déchaîne. Parle trois mots de français. La voix est courte, à la limite de la justesse. Manque d'ampleur. Coldplay occupe l'espace avec le lightshow, lasers, écrans géants, ballons et confettis jusqu'au feu d'artifice final. Un moment de proximité avant les rappels. Une séquence acoustique sur une petite scène en fond de stade. Au milieu de la foule. Reprise de Billie Jean, hommage à MJ... Ola de fans le portable à la main... A propos de ola... Etonnant phénomène... Tu mets des mecs dans une arène sportive... Au bout d'un quart d'heure, ils font la ola... Spontanément. Autre moment bref... Chris Martin joue du Satie, un extrait des Gymnopédies. Fait une fausse note. Dit "F*ck!". Il devient humain. Reprend son morceau. Il s'est lâché, l'espace d'un instant.

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire
  • Rock, pop et mort...

    rock.jpgLecture d'été... Les derniers Jours du Rock'n'Roll de Pierre Achard... Les derniers jours, dernières heures et derniers soupirs des icônes de la pop et du rock... Eddie Cochran et son taxi, Janis et sa dernière OD, la dernière nuit de Jimi... Tous jeunes, très jeunes... Il est clair qu'il n'y a à ce jour pas grand chose à écrire sur Chris Martin ou Bono... La rebellion est devenue un business, la rock'n'roll attitude est ultra-calibrée... Rien qui ne soit racontable sur Twitter ou Facebook... Alors imaginez des pratiques sexuelles limites avec des poissons (ça c'est la légende de Led Zeppelin...), du partage de seringues et de coups de couteau au Chelsea Hotel... Pas bien propre pour l'époque... Rock et mort... Musique de vie qui défie le temps. Forever Young. Qui défie Dieu. Highway to Hell. A coups de décibels, de murs d'amplis Marshall. De lignes dans le nez, pour tenir le choc. De bitures sévères, parce qu'il faut avoir la force de monter sur scène, d'atteindre la transe vaudoue qui permettra envouter les dizaines de milliers de fidèles venus comme à la messe, pour leur communion extatique.

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Musiques 1 commentaire
  • Bloc-note express N°49

    Il y a comme un air de vacances... Bureaux vides. Avenues vides ou presque...

    marianne.jpgDévoré le dossier que Marianne consacre cette semaine à l'argent, au fric, à la thune, au flouze, au pèze, au blé, à la fraîche, aux brouzoufs... Mammon, le Dieu-fric. Le Veau d'or de la République sarkozienne. Enrichissez-vous disent les apprentis-Guizot... 5% des ménages français détiennent les 3/4 des actions, 1% en détiennent 50%, nous apprend l'hebdomadaire. Rien à objecter, il n'est pas bon de lorgner dans l'assiette du voisin. Mais quand les inégalités s'accroissent, quand le pouvoir d'achat est en berne. Quand il faut choisir entre bouffer ou conduire... Y'a comme un malaise... Et la majorité des français n'est pas constituée uniquement de glandeurs-collecteurs de subventions publiques obsédés par la semaine de 35 heures... Idéologie de merde cynique d'une droite décomplexée, tellement décomplexée, qu'elle en perd le sens commun... et les valeurs de la République s'étiolent...

    colplay.jpgEcouté le dernier album de Coldplay... Et surprise... l'ai trouvé plaisant, intéressant. Belles mélodies... On compare Colplay à Radiohead. Tacherons de la musique populaire vs dépressifs-intellos-chercheurs... Objectivement, Radiohead m'ennuie. Quand la recherche prend à contrepied le plaisir de l'auditeur... y'a comme un malaise... Bien évidemment, des gars qui font attention à la trace carbone de leur tournée méritent le respect... Mais n'est-ce pas qu'un gimmick commercial de plus? Au même titre que la mise à disposition gratuite de la musique... Initiative sans lendemain si j'ai bien lu les dernières déclarations du groupe... Côté Coldplay, pop clean... Pensez! Des mecs qui ne se droguent pas. Qui font de la pub pour les céréales bio... Un chanteur même pas dépressif avec une tête de gendre idéal, marié à une somptueuse icône glamour... Viva la Vida est un bon album pop qui accompagnera agréablement votre été... Plus intéressant que l'album survendu de...

    carla.jpg... Carla B... Parlons-en en toute indépendance... Casse-tête pour les médias. Casse-tête inédit... Ne pas en parler... Ca frise le parti-pris idéologique. En parler... Et entrer dans le storytelling présidentiel... En parler en mal... Ca sent le biais idéologique. En parler en bien... Le Figaro l'a fait. Elle aussi. Le jour où ces gens seront catalogués gens de goût n'est pas encore arrivé... Et le lectorat de vieillards chenus du quotidien de la maison Dassault s'y connait autant en musique que Philippe Manoeuvre en point de croix... L'album de Carla, écouté jusqu'à la troisième toune, est comme ces vins prétentieux... Attaque puissante, prometteuse. Voix un peu rauque. Jolie guitare... On y croit... Jusqu'à que se révèle le vide. L'absence totale de longueur en bouche. Pas nul, mais sans intérêt. Exit.

    Blogging light dans les jours qui viennent. Rythme estival... 

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire