Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

bobos

  • Bono, Shut The F*** Up!

    C'était il y a 5 ans... Bono nous faisait larmoyer pour l'Afrique. Make Poverty History. Belle posture. Bono, prêcheur. Bono, le saint homme. Bono, la rock star proche des gens.

    Aujourd'hui, tout va tellement mieux en Afrique, surtout quand il n'y a pas d'Africains dans le paysage... L'Afrique c'est tellement sympa pour les bobos avec leurs jolis bagages Vuitton, qui vont jouer les Karen Blixen et Denys Finch-Hatton. Peut-être chanteront-ils quelque ballade, seuls dans la savane. Peut-être Bono chantera-t-il Party Girl à Ali au coin du feu... Espérons qu'ils ne seront pas dérangé par ces salauds de pauvres, qui font tâche dans l'étendue du berceau de l'humanité.

    Louis_Vuitton_Bono_Ali_Hewson.jpgSacré Bono...

    [Edit 22/09/2010: Une blogueuse m'a fait remarquer que j'avais négligé la dimension Edun de la campagne de Louis Vuiton. Dont acte, en effet. Je fais un mini mea culpa. Mini, mini comme le corps de caractère utilisé pour rassurer le lecteur sur les intentions pures de la famille Hewson. Effectivement, les bobos Bono beaux partent en weekend en Afrique avec des sacs dont la fabrication est équitable et africaine. Louis Vuitton détient depuis mai 2009 une participation minoritaire dans l'entreprise éthique créée en 2005 par Ali et Bono Hewson. Un beau deal win-win entre les jetsetters et la firme de luxe. Même si, j'ai plus de tendresse pour Keith Richards posant sur des pages de pub, dans sa chambre d'hôtel avec son étui à guitare en toile monogrammé. Pour en revenir au post ci-dessus, le premier message qui se dégage de cette annonce est celui de bobos en weekend dans la savane africaine avec leurs jolis sacs de marque...] 

    Enjoy!

    Lien permanent 1 commentaire
  • Bloc-note express N°139

    Semaine passée pleine de rebondissements, surprises et belles opportunités, tristesse et moments de grâce.

    A l'instar de Damdam, qui a lancé les hostilités en s'affichant sur Places, je bidouille un VPN, et accède aussi au service de géolocalisation de Facebook. Le récit et la méthode sont à lire sur le site de ROSE, ici. Il paraîtrait que le service serait opérationnel le mois prochain en Angleterre. La France, ou le reste de l'Europe suivra, au bon vouloir de Mr Zuckerberg. Intéressant car, si des applis de géolocalisation existent déjà (sur Twitter, mais aussi FoursquareGowallaPlyce), leur usage est marginal. Alors que Facebook offre d'emblée l'accès à une masse critique d'audience qui va réjouir les marketeurs de tous poils! 

    Sans transition, dans le même temps, je suis engagé par une école de commerce pour donner un semestre de cours. A propos de com et de digital. Juste quelques centaines de slides à produire, et des guest stars à inviter. Et ça commence vendredi! Au taf'! Parce que mardi et mercredi c'est ad:tech à Londres. Pour les insights, la nouveauté, le zeitgeist.

     

    Lire la suite

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires