Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

blondie

  • Coeff 119, la marée monte... Blondie, "The Tide is High"

    Bah oui... Quand la mer monte... on écoute Blondie, plus fun que Raoul Van Godewarsvelde... A plus, si la mer ne monte pas trop haut et que le tsunami ne balaye point l'île sur laquelle, en bon adepte de Hunter S Thompson, je suis allé en mode gonzo au plus près des choses, de la nature, etc. etc.


    Catégories : Musiques Lien permanent
  • Dernière note de l'année

    Pour les bonnes résolutions on verra demain...

    En attendant, megateuf ("Party on!")! Blondie vs The Doors

    Et le must des must pour prendre la route: Wayne's World - Bohemian Rhapsody

    Enjoy!

    Catégories : Musiques Lien permanent
  • Bloc-note express N°82

    ponyo.jpgRien à dire sinon... un bon gag vu chez Jérome Bouteiller... icitte...

    Rien à dire sinon avouer l'immense plaisir que procure le dernier film d'Hayao Miyazaki, "Ponyo sur la falaise"... Un régal... Une variation sur le thème de la Petite Sirène... Avec ce délicieux animisme si japonais du Maître de Mitaka.... Mère-Nature  nous a confié les océans, nous les avons détruits... La Nature reprend ses droits... L'enfant et sa pureté peut-il inverser ce processus de destruction? Magnifique bande-son de Joe Hisaishi, avec des variations sur Wagner...

    Rien à dire sinon apprécier les explorations musicales de The Rhythm... icitte... Mr Patrick, le DJ poursuit l'aventure... Sélection, exploration... Si une certaine conception de l'industrie musicale se meurt, torpillée par sa propre cupidité et sa cécité face au progrès technologique, la création se porte à merveille... Création, pas monétisation et merchandisation à outrance... The Rhythm, c'est toujours cette volonté d'aller sur des territoires neufs pour créer la bande-son de l'époque en sortant des sentiers battus...

    volume.jpgRien à dire sinon regretter l'arrêt de Volume par les Inrocks... Le mensuel, pendant francophone de Mojo, aura vécu l'espace de 9 numéros... la crise a eu raison d'un titre de niche réservé aux passionnés de rock, à ceux qui aiment avoir une vision globale de la musique, les héritages, les filiations, mais aussi les redécouvertes... Sans Volume, qu aurait réécouté, voire écouté Rodriguez, artiste oublié des 70s? Qui aurait prêté une oreille à la réédition du superbe "Pacific Ocean Blue" de Dennis Wilson? Il restera toujours Rock & Folk...

    Rien à dire sinon relire Rock & Folk... Tomber en arrêt aux Puces de Saint Ouen sur le premier numéro de R&F acheté par l'auteur de ces lignes, en septembre 79... Relire un magazine 30 ans plus tard et se rendre compte sans nostalgie aucune que sur Blondie, sur les Pretenders, sur Marquis de Sade, ils ne s'étaient pas plantés... A l'époque Manoeuvre était gamin, style inimitable. Racontant l'un des derniers concerts de Led Zep au festival de Knebworth. Le mois de la sortie de leur avant-dernier album, avant la déconfiture finale, la mort de Bonzo... Relire les brèves, apprendre que The Clash préparait un troisième album, successeur attendu de l'incroyable "London Calling"... Connaitre déjà la fin de l'histoire...blondie.jpg

    Rien à dire sinon préparer son intervention de jeudi prochain aux Assises du Jeu Vidéo, poster des infos sur la pub in-game sur Twitter, sur le blog, beta-tester des MMOG, aller au contact, évangéliser, éviter la grippe porcine, zigzaguer entre les gouttes de pluie, regarder la Nouvelle Star, apprécier les délires de Rémy Gaillard, rester jeune...

    Enjoy!

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Dans mon iPod ce weekend...

    ...une vieillerie retrouvée un peu par hasard. Un disque d'il y a 20 ans, réédité en CD en 2001, quasi-introuvable etmedium_shop_assistants.jpg finalement disponible sur iTunes (Long Tail! Long Tail!!!)...Un groupe d'indie rock écossais, à la carrière éphémère: The Shop Assistants. Guitares ultra-saturées, voix féminine très douce, rythmique de plomb. Un clip d'époque sur Youtube, à découvrir ici. J'ai toujours eu un faible pour les grrrrls groups, trouvant que le rock, machin séminal, macho et bourré de testostérone, dès ses origines, avait gagné en finesse dès l'apparition sur scène de ses plus fines interprètes... Qui n'a pas été saisi de frissons en écoutant Chrissie Hynde, Pat Benatar (J'assume... ce qui peut être pris pour une faute de goût...) ou Joan Jett... Qui n'a pas eu quelques émois érotiques en feuilletant Rock'n'Folk et s'extasiant sur Debbie Harry, voire les choristes de Prince (Sheila E...)... Mais je réalise que je vous parle d'un temps que les moins de vingt ans... Bref, limite vieux con de la quarantaine... Nostalgie de l'adolescence? Allez, on se calme, time is on my side!
     
     Enjoy! 
     

    Et comme c'est bientôt Noël, les cadeaux:

     

     

     

     

     

     

     

     

    Et j'avais oublié, le must: le blog de Monsieur Zegut... L'homme a bon goût (pour ceux qui aiment le gros rock qui tache et fait saigner les oreilles! ;-) ). Sa dernière trouvaille: un live des Who, dans leur lineup original diffusé sur Youtube: "Won't get fooled again"! Un monument... A visiter d'urgence!!!

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent