Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

télévision - Page 2

  • Politik

    Alors qu'une chape de plomb s'est abattue sur les candidats à la Présidentielle avec l'annonce du plan de restructuration d'Airbus, et que personne n'a encore repris la parole pour bercer de belles promesses intenables les 4 300 reclassés-retirés-licenciés... profitons-en pour suivre les temps de parole accordés aux candidats sur les chaînes de télévision telles que les recensent le CSA. A consulter, ici.
    (Un grand merci à HH pour cette information) 
     

    Lien permanent
  • Over There

     
    Over There est une série diffusée aux Etats-Unis sur la chaîne FX entre juillet et octobre 2005. Une seule saison, douze épisodes. Pas de seconde saison, malgré une audience relativement décente. Une série racontant le quotidien de soldats américains en Irak. Ni film de propagande, ni film anti-militariste, Over There se contente de raconter pour tenter de faire comprendre la réalité de la situation sur place. Pas d'héroïsme. La guerre c'est sale, c'est fait par de gens ordinaires, capables du meilleur et du pire. Une série imaginée et produite pas Steven Bochco, Mr Hill Street Blues et NYPD Blue. Pour les fans, la même écriture, sans fioriture, la même réalité sale. Les petits bleds irakiens remplacent les rues de New York. Insécurité, incompréhension des situations, barrière de la langue, motivation - pourquoi on s'engage dans l'armée, pourquoi on se retrouve sur le front en Irak... Les femmes dans l'armée... C'est de la vie quotidienne, avec ses interrogations - qu'est-ce qui se passe là-bas? Que devient-on quand à moins de trente ans on est blessé et amputé d'un membre? Que font les maris civils restés aux US quand leur femme est en Irak dans l'armée? Frôlant parfois le soap, parfois violent, Over There est une vraie réussite. Une démonstration une fois de plus de la capacité de l'industrie de l'entertainement américaine de rebondir sur l'actualité et d'en faire une fiction passionnante.
     
     
     La bande-son:
     
     
     
     
     

    Lien permanent
  • France 24, premières images...

    Vu sur Nuesblog, cette petite vidéo incitant à aller au delà de l'info brute, mise en ligne par la chaîne d'information internationale, France 24:

     
     
     Enjoy!
     
    D'autres images de la chaîne postées sur Dailymotion
     
     
     

    Lien permanent
  • France 24 autorisée à diffuser de la publicité

    medium_FRANCE24.jpegLa France se dote d'une chaîne internationale, France 24, diffusée 24/24, 7/7. Formidable, non? Un challenger aux CNN, BBC, Al Jazeera, CNBC
    L'objectif: couvrir l'actualité internationale avec un regard français. Pourquoi pas? Après tout, CNN véhicule un angle de vue américain, BBC World, un oeil anglo-saxon, Al-Jazeera, une vision pan-arabe... 
    L'intérêt de cette chaîne numérique est d'une part d'avoir fait le choix d'une plateforme de diffusion multi-supports, cabsat et internet. S'accordant d'emblée une couverture globale.  D'autre part, d'avoir fait le choix du multi-linguisme. En gros, France 24 a réussi, du moins sur le papier pour l'instant, à s'affranchir d'un postulat idéologique qui voudrait qu'un média français à vocation internationale soit obligatoirement francophone. Il y aura certainement des grincheux, mais il faut applaudir cette initiative qui donne d'emblée une dimension réellement internationale à cette chaîne.
    Dernier point, et non des moindres, la DGCCRF vient d'autoriser France 24 à diffuser de la publicité transnationale. En clair des campagnes de pub internationales. La possibilité de partir à la conquète d'annonceurs internationaux en leur offrant une alternative aux sempiternelles CNN, BBC, etc...
     
    Affaire à suivre! 
     
     

    Lien permanent
  • Bern en berne...

    Je ne sais pas si vous avez regardé la nouvelle émission de Stéphane Bern, avant-hier soir, l'Arène De France, concept totalement batard qui hésite entre le débat de fond et l'entertainment. Un mélange de Ciel mon Mardi et des Guignols de l'Info période De Caunes-Gildas-Vandel:
    Ciel mon Mardi pour les débats hystériques avec leur panel de people ringards (Geneviève de Fontenay, Jean-Pierre Mocky) et de freaks (Docteur Henri Amoroso, neuropsychiatre...) venus chercher leur dose d'humiliation télévisuelle et regonfler leur célébrité.
    Guignols de l'info, avec les "vrais gens" (beaufs, provinciaux) piégés par la caméra et un standardiste qui joue les Jacky Berroyer, l'humour en moins...
     
    Bref, le mix improbable du service public et de l'esprit Canal Plus (première décennie)... Pour un résultat ouvertement mauvais...
     
    Le débat "Une Femme peut-elle gouverner la France?" tourne immédiatement au "Ségolène peut-elle gouverner la France?"... Avec un tel déchaînement anti-Royal qu'on se demanderait presque si Fabius, DSK, Lang ou Jospin ne sont pas co-producteurs de l'émission... Je ne fais pas partie des supporters aveugles de Ségolène Royal, mais un tel acharnement parait immédiatement suspect...
     
    A moins que Bern ne roule pour Nicolas Sarkozy et l'UMP, rejoignant Johnny et Doc Gynéco (autre pilier de plateaux-télé). A moins encore qu'il ne participe à une stratégie beaucoup plus complexe qui consiste à faire une charge caricaturale tellement lourde que la victime en ressort immédiatement sympathique... Dans ce dernier cas de figure, pourvu qu'il n'invite pas immédiatement la famille Le Pen dans un débat "Un candidat d'extrême-droite peut-il gouverner la France?"...
     
    Pas vu les chiffres d'audience. Si quelqu'un à la bonne idée de me les communiquer, qu'il en soit remercié!
     
     
    Technorati tags:  

    Lien permanent