Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Un ado chez soi... un challenge permanent!

Semaine de boulot intense. Déplacements et pas vraiment de temps pour prendre le recul nécessaire à la production de notes pertinentes...
Cela étant, un événement, en fin de semaine, les 15 ans de ma fille aînée. 15 ans. Age intéressant. On parle beaucoup de multitasking. De cette capacité qu'a la génération des natifs du numérique à faire de tout en même temps. Causant des sueurs froids aux pros du marketing. "Bon, ben si y font tout en même temps, comment va-t-on s'y prendre pour leur parler?" Bonne question. Pour beaucoup, le multitasking est un modèle théorique. Avoir un ado chez soi est clairement la meilleure façon d'observer in vivo le comportement de la nouvelle génération. Capable de regarder la télévision d'un oeil, de suivre 50 conversations sur MSN Messenger de l'autre, tout en envoyant des sms (en aparté, il y a de quoi être fasciné par la dextérité des ados avec un clavier, qu'il soit d'ordinateur ou de téléphone), en recopiant un devoir de maths, tout en répondant vaguement à vos questions d'adulte, et fin du fin en se coiffant devant la webcam de son ordinateur...
medium_plasticines.gifLes ados ont adopté la presse gratuite, lisent assez peu, écoutent Radio.Blog.Club (à éviter quand vous avez plusieurs ordinateurs en réseau... Ca consomme de la bande-passante!), communiquent entre eux de façons codée, détestent les Plasticines (même si côté look, ce groupes de vieilles ados parisiennes de 19 ans sont les clones de toute la génération...), vont chez Starbucks Coffee (non fumeur, éthique et toc, et cher), sont fous de jeans slim, et vous considèrent, vaguement, mais sans haine, comme un vieux con, malgré vos efforts et votre naturel pour vous comporter et vous considérer comme vous aussi un vieil ado... Sauf que dans "vieil ado"... il y a "vieil"... Et ça, ça ne pardonne pas.
Venant de la presse et ayant émigré vers le numérique, je reste au niveau, mais comprends les angoisses des médias traditionnels et des publicitaires... Comment on les toucher, les djeunz? Comment bâtir un mix média qui tient la route? La télé? Dans la masse des français qui la regardent encore 3h24 par jour, il y aura bien toujours des ados... Bon, soit, mais quand mon autre fille, 7 ans au compteur, ayant raté un rendez-vous télévisuel sur Canal J, reste très zen car elle sait qu'on peut regarder l'émission en différé sur le web... Gloups. La délinéarisation intégrée par les moins de 10 ans...
Et demain? Demain je vous réserve une découverte très récente... Je n'en dis pas plus... Disons que ma rubrique hebdomadaire "dans mon iPod ce weekend" sera différente... L'iPod sera là. Qu'on se rassure... Mais son tulisation utilisation sera pour le moins originale... Je n'en dis pas plus... Stay tuned!!! 
 
 

Lien permanent 3 commentaires

Commentaires

  • I can't wait!
    Une utilisation inédite de l'Ipod!!! Même avec le shuffle, je crains le pire!

    Tu écris très bien mon Dubuc, bien que montrant des signes de fatigue i.e. "Mais son tulisation"... ;-)
    Tu bosses trop.

    Là où tu n'es pas super honnête c lorsque tu omets (ma tuer) de dire que tes filles sont à moitié surdouées sinon très vives, en tous cas, au dessus de la moyenne. Cela étant dit, tes propos tiennent tjrs la route...

    Ben, oui, je te tutoies et chuis un brin relachée aujourd'hui mais moi aussi, en ce moment, je travaille trop. Et à mon âge, c pas sérieux.

    ;-)

    Vio93du75

  • Ouh la ... quel post : j'aime les plasticines heureusement sinon je me retrouve chez les ados dont tu parles :-))

    Pour l'ipod j'ai une idèe : tu va nous parler de video qui se trouven de ssus.

  • Ah Antoine, cette merveilleuse traversée de vie qu'est l'adolescence de nos chères têtes blondes au autres!
    Pleines d'imprévus et de surprises d'adapatations et de portes qui claquent parfois ...( chez moi, il y en a eu )
    de discussions où ton enfant te considère comme " une vielle "

    J'ai beaucoup appris, deux enfants, et naturellement deux adolescences différentes .

    Et aujourd'hui, plaisir de discuter avec eux, dans le fou rire, de cette période dont eux-mêmes, parents de bambins, disent :
    " Pourvu que A.. ou L...ne me fasse pas vivre la même chsoe que je t'ai fait vivre, Mmaman ! "

    Super et Stupeur :
    J'ai l'impression qu'ils ont peur de l'adolescence à venir dans 10 ans seulement et s'en inquiètent déjà !!

Les commentaires sont fermés.