Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

ségolène royal - Page 2

  • J-1

    medium_a_dubuquoy_us_D-1.JPG Finalement les choses bougent... Les ex-sandinistes retrouvent le pouvoir au Nicaragua; les Démocrates, la majorité à la Chambre des Représentants... Ségo n'a pas perdu pied lors du débat d'hier soir. D'accord, DSK a été plus pédagogue. Et Ségo devrait travailler sa voix dans les graves.
     
    A part ça, combien de temps va-t-il me falloir demain matin pour passer les contrôles de sécurité à l'aéroport? 
     
     
     
     
     
     
     

    Lien permanent
  • Un anglais point de vue à propos des prochaines présidentielles élections

    Plutôt que lire et relire les analyses de la presse française sur les primaires au PS et les dernières embuscades au sein de l'UMP, jetez-vous sur le numéro que The Economist consacre cette semaine à la France...

    medium_Maggie_thatcher.jpgEn couv', une douce provocation de nos amis d'outre-Manche: sous le titre, "What France needs", une photo en pied de Lady Thatcher... Le message est clair.

    Les rédacteurs de The Economist donnent une vision positive de la France, de son potentiel et de son urgent besoin de réformes radicales qui lui permettront de rebondir. Ils comparent l'état de la France de 2006 à celui de l'Angleterre de la fin des années 70. Maggie donna un grand coup de balai et la britannique économie repartit d'un pied fort et ferme.

    Pour The Economist, les élections de 2007 offrent à la France une chance de rebond. Certes, mais s'interroge-t-il, pour qui voter? Tout comme le FT il y a quelques semaines, il revient sur ce magnifique exercice d'illusionnisme qui permet à deux candidats présents sur le devant de la scène politique depuis plus de 20 ans d'apparaître comme des personnalités neuves (voir post sur le sujet, ici)... Il fait un benchmark rapide du potentiel de chacun. Pour l'Economist, le discours de réforme radicale de Nicolas Sarkozy ne passera pas forcément l'épreuve de la rue, une fois élu. Et les candidats socialistes, après un discours de campagne marqué à gauche pourraient droitiser leur action, une fois au pouvoir, pragmatisme oblige, ça s'est déjà vu...

    The Economist conclut son édito par une phrase optimiste: " If the next French president can push through the reforms needed to restore the country's competitiveness, France could rebound far more quickly than the déclinologues assert ".

    Si c'est pas de la positive attitude, ça!!!!

     

    technorati tags:

    Lien permanent
  • Bern en berne...

    Je ne sais pas si vous avez regardé la nouvelle émission de Stéphane Bern, avant-hier soir, l'Arène De France, concept totalement batard qui hésite entre le débat de fond et l'entertainment. Un mélange de Ciel mon Mardi et des Guignols de l'Info période De Caunes-Gildas-Vandel:
    Ciel mon Mardi pour les débats hystériques avec leur panel de people ringards (Geneviève de Fontenay, Jean-Pierre Mocky) et de freaks (Docteur Henri Amoroso, neuropsychiatre...) venus chercher leur dose d'humiliation télévisuelle et regonfler leur célébrité.
    Guignols de l'info, avec les "vrais gens" (beaufs, provinciaux) piégés par la caméra et un standardiste qui joue les Jacky Berroyer, l'humour en moins...
     
    Bref, le mix improbable du service public et de l'esprit Canal Plus (première décennie)... Pour un résultat ouvertement mauvais...
     
    Le débat "Une Femme peut-elle gouverner la France?" tourne immédiatement au "Ségolène peut-elle gouverner la France?"... Avec un tel déchaînement anti-Royal qu'on se demanderait presque si Fabius, DSK, Lang ou Jospin ne sont pas co-producteurs de l'émission... Je ne fais pas partie des supporters aveugles de Ségolène Royal, mais un tel acharnement parait immédiatement suspect...
     
    A moins que Bern ne roule pour Nicolas Sarkozy et l'UMP, rejoignant Johnny et Doc Gynéco (autre pilier de plateaux-télé). A moins encore qu'il ne participe à une stratégie beaucoup plus complexe qui consiste à faire une charge caricaturale tellement lourde que la victime en ressort immédiatement sympathique... Dans ce dernier cas de figure, pourvu qu'il n'invite pas immédiatement la famille Le Pen dans un débat "Un candidat d'extrême-droite peut-il gouverner la France?"...
     
    Pas vu les chiffres d'audience. Si quelqu'un à la bonne idée de me les communiquer, qu'il en soit remercié!
     
     
    Technorati tags:  

    Lien permanent
  • Ségo et Sarko dans le même bateau?

    Le Financial Times observe de près la scène politique française. Dans un article publié par le vendredi 28 juillet le FT propose une analyse en parallèle des candidatures à la Présidentielle de Nicolas Sarkozy et Ségolène Royal. Décrites avec un soupçon d'ironie comme démonstration de l’américanisation de la vie politique française. Ou, quand la forme l’emporte sur le fond ("Style over substance")...

    medium_FT_Sego_Sarko_title.jpg

    Lire la suite

    Lien permanent