Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Interview Express : Helluvah

Camille W. aka Helluvah aime la Britpop. Et les ambiances sombres post-punk. Son coeur balance entre Blur et Oasis. Et elle a été capable de reprendre A Forest de Cure. On sent dans sa musique ces influences dark. Et je ne saurais que recommander son album, Lonely Riots, 9 titres aux guitares puissantes, aux grooves moelleux et hypnotiques. Un album composé sur fond de rupture et de combats solitaires, combat contre soi-même et révolte intérieure. On y trouve le meilleur du post-punk, l'urgence des Slits, la noirceur d'Anne Clark.

Par pur hasard, nous partageons une passion commune pour Le Maître des Illusions, chef d'oeuvre de Donna Tartt. Rien à voir avec la musique, me direz-vous. Certes, mais simple invitation à vous plonger dans ce livre initiatique. 

Place à l'interview...

Crédit photo : ©️ Didier Cluzeau

Si tu ne devais ne garder qu’un seul album de toute ta discothèque ?

Probablement « Blur » de Blur. Parce qu’ai adoré ce disque, que je l’ai écouté des milliers de fois, et que c’est pour ce disque que j’ai vu Blur en concert pour la première fois de ma vie. C’était en 1997, à Nice, et j’avais 15 ans. Ça m’a retourné le cerveau.

Si tu ne devais garder qu’une seule chanson ?

Supersonic d’Oasis. Déjà, pour contrebalancer Blur ! Ensuite parce qu’on peut faire plein d’harmonies sur le refrain.

Le truc le plus inavouable caché dans ton iPod, iPad, collection de CDs, K7, vinyles, favoris de ta plateforme de streaming, etc ?

Je dois pas les avoir dans ma bibliothèque, mais en soirée avec mes copines on adore faire le duo Vitaa & Diam’s sur « Confessions nocturnes, chanter Pour que tu m’aimes encore de Céline Dion, dont je connais les paroles par cœur, et bien évidemment clore le tout avec un petit Tu m’oublieras de Larusso ou Djadja d’Aya Nakamura.

Sinon j’ai le 45 tours de la danse des canards, qui appartenait à ma grand-mère. 

Le truc le plus triste - celui qui te plonge dans un abime insondable de tristesse ?

Les albums de The National. Je les adore mais alors faut pas les écouter quand on est déprimé. 

Le truc le plus joyeux - qui te donne la patate et que tu écoutes systématiquement pour te rebooster ?

Les demoiselles de province de Vladimir Cosma. 

Le morceau que tu ne peux plus écouter ?

Les morceaux de Julien Doré sur la radio publique. S’il vous plaît, arrêtez. 

Le morceau ou l’artiste que tu zappes systématiquement ?

Bob Dylan. Désolée hein, ça va faire hurler, mais je trouve ça chiant. 

Idole absolue - s’il n’en reste qu’une ?

Kurt Cobain. Car outre sa musique, il ressort de ses carnets qu’il était féministe et gay-friendly. Sinon Simone Veil, évidemment. Et je me rends compte que je ne cite que des gens morts.

Kim Jong-un ou Kim Kardashian (ou Kim Wilde, Kim Basinger, Kim Deal, Kim Dotcom, Kim Fowley, etc.) ?

Kim Deal bien sûr !!!!!

Mais si j’étais vraiment obligée de choisir entre Kim Jong-un et Kim Kardashian je prendrais Kim Kardashian, par amour pour mes ami.e.s arménien.ne.s et aussi parce qu’elle n’a tué personne. Et puis je préfèrerais voir sa sex-tape à elle plutôt que celle de Kim-Jong Un.

Ton objet-culte, ton doudou ?

J’ai toujours la carte de ma chambre d’hôtel du Madonna Inn à San Luis Obispo en Californie. C’est un hôtel incroyable avec des chambres à thèmes, genre « Guillaume Tell » ou « Yahoo ». On y a dormi avec Bob pendant notre tournée américaine. On a eu la chambre « Swiss Belle ». Ça me rappelle cette tournée génialissime et cet hôtel absolument incroyable. 

Drogue préférée ?

Le chocolat noir à la pointe de sel.. 

Alcool préféré ?

J’aime bien le gin tonic et le Moscow Mule pour les cocktails. Sinon la bière, de préférence blonde et légère, et le bourgogne pour le vin rouge.

Tes premiers mots en tant que Miss France ?

Je vais vendre ma couronne au profit du planning familial.

Fuir mais où ?

Sur la Côte d’Azur ou sur la Côte Ouest américaine.  

Si tu ne devais faire qu’une seule émission de télé ou de radio ?

Le 7-9 de France Inter. J’aime beaucoup la politique, les médias, les revues de presse, ce genre de choses. 

Film culte de chez culte ?

Mullholland Drive de David Lynch.

Livre culte de chez culte ? 

Le Maître des illusions de Donna Tartt.

Marc Lévy ou Guillaume Musso ?

Ni l’un ni l’autre. Je n’ai lu aucun livre de Guillaume Musso, et probablement aucun de Marc Lévy non plus……   

La fin justifiant les moyens, jusqu'où es-tu prêt(e) à aller pour faire partie des 50 personnalités préférées des français ? 

A écrire l’hymne des Bleus et des Bleues pour la prochaine coupe du monde. En espérant qu’ils et elles iront loin. Le seul hymne dont je me souvienne, c’est Allez les Bleus par Johnny Hallyday avec Catherine Lara au violon. C’était horrible, et les Bleus ont foiré leur mondial. 

Un dernier mot ?

Merci pour ce moment.

A la découverte de Lonely Riots, l'album d'Helluvah (Dead Bees Records / Jarane), dans les bacs depuis le 16 octobre.

Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel