Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Interview Express : Dimitri von Büren

Panoramix : C’est une bonne situation, ça, scribe ? Otis : Mais, vous savez, moi je ne crois pas qu’il y ait de bonne ou de mauvaise situation. Moi, si je devais résumer ma vie aujourd’hui avec vous, je dirais que c’est d’abord des rencontres... etc. etc. Des rencontres. Un peu au hasard des découvertes musicales. Des rencontres avec des passionnés aux multiples talents. Et des vies multiples. Dimitri von Büren est ce genre de profil multi-casquettes, qui a le bon goût de faire de la pop chic et mélodique (j'aime bien cette idée de "pop chic", souvent j'ajoute "classieuse"... C'est ça la pop. Élégante, reposante, à la musicalité délicate, celle qui t'accroche immédiatement et ne te lâche pas. Du pur velours pour les esgourdes). Donc, le camarade Von Büren, dans une de ses vies, distille tranquillement de jolies mélodies pop. Prenez et goûtez en tous, ceci est juste et bon, comme disait le fils unique du Grand Barbu. Il avance avec précaution dans l'univers impitoyable de la pop. Pas de voix autotunée, pas d'effets ostentatoires et/ou putassiers. Quelque chose de très authentique. D'ailleurs, un type qui cite The Doors dans ses références musicales ne peut pas être totalement, mauvais. Interview express de l'artiste à lire illico. 

Si tu ne devais ne garder qu’un seul album de toute ta discothèque ?

The Doors, premier album éponyme de 1967. <3 J’ai littéralement été fasciné et passionné par ce groupe un certain nombre d’années. Ils resteront à jamais mes favoris.

Si tu ne devais garder qu’une seule chanson ?

When The Music’s Over des Doors. Je ne m’en lasse pas.

Le truc le plus inavouable caché dans ton iPod (iPad, collection de CDs, K7, vinyles, favoris de ta plateforme de streaming, etc.) ?

Les plus grands tube de Sean Paul que je connais quasiment par cœur ? Well I man a true born Jamaican! Ready fi the girls them inna every situation!

Le truc le plus triste - celui qui te plonge dans un abime insondable de tristesse ?

Je dois avouer que je refoule au maximum les émotions liées à la tristesse. Mais le titre Flirting in Space de Brad Stank est quand même assez fort en émotion.

Le truc le plus joyeux - qui te donne la patate et que tu écoutes systématiquement pour te rebooster ?

En ce moment, LAXX de Tim Ayre ou encore Disco Yes de Tom Misch (un géant ce gars).

Le morceau que tu ne peux plus écouter ?

J’ai déjà dû le rayer de ma mémoire, j’essaie de me protéger contre ça.

Le morceau ou l’artiste que tu zappes systématiquement ?

Globalement, tout ce qui fait partie du top 50 français.

Idole absolue - s’il n’en reste qu’un ?

Musicalement, Jim Morrison. Même si j’ai depuis bien longtemps renoncé à l’idée de m’identifier à lui !

Kim Jong-un ou Kim Kardashian (ou Kim Wilde, Kim Basinger, Kim Deal, Kim Dotcom, Kim Fowley, etc.) ?

KIMi Räikkönen bien sûr ! :D

Ton objet-culte, ton doudou ?

Ma Fender Stratocaster ainsi qu’un collier/grigri africain !

Drogue préférée ?

Celle qui te laisse te perdre dans un océan de musicalité en quelques occasions. : )

Alcool préféré ?

Le rhum blanc, qui mélangé à un peu de sucre de canne et de citron vert, se transforme en un fabuleux Ti Punch !

Tes premiers mots en tant que Miss France ?

« Pardonnez-les, ils ne savent pas ce qu’ils font. »

Fuir mais où ?

Près des vagues en Aquitaine ou au cœur de la nature en Touraine du Sud ou en Dordogne ? Le confinement a fait réfléchir pas mal de monde à la question. Le problème reste d’y trouver un emploi. Donc please, streamez mes chansons ! :’D

Si tu ne devais faire qu’une seule émission de télé ou de radio ?

Tiny Desk : NPR

Film culte de chez culte ?

Dead Man, de Jim Jarmusch, avec Johnny Depp et l’incroyable bande originale de Neil Young. Peut-être pas le film que je me repasse en boucle, mais l’un de ceux qui m’a le plus marqué.

Livre culte de chez culte ?

Forcément un de Nietzsche. J’hésite entre La Généalogie de la Morale et Ainsi parlait Zarathoustra.

Marc Lévy ou Guillaume Musso ?

Je vais prendre le 50/50, Jean-Pierre.

La fin justifiant les moyens, jusqu'où es-tu prêt à aller pour faire partie des 50 personnalités préférées des français ?

À faire la danse du Limousin !

Un dernier mot ?

Un grand merci Antoine de ton soutien envers les musiciens indé en France, j’ai pris un grand plaisir à répondre à tes questions. Big up à ceux qui me lisent. <3 Restez informés, de nouveaux titres arrivent bientôt. ;)

Au plaisir d’en discuter avec vous sur les réseaux sociaux !

 

On retrouve Dimitri Von Büren sur les réseaux sociaux et plateformes : Instagram, Facebook et Twitter.

Et on écoute son dernier titre, Eternal Love.


Catégories : Interview express, Musiques Lien permanent

Écrire un commentaire

Optionnel