Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • Bloc-note express N°161

    libye, tunisie, mam, pom, kadhafi, bloc-note expressVacances finies. Que dire, sinon, neige, soleil, neige, soleil, neige, soleil... presque la routine au bout d'une semaine. Et pendant ce temps-là à Paname, aventures passionnantes de MAM et POM, sur le ton de "j'y suis, j'y reste, c'est pô ma faute". WTF? A croire que le mot dignité n'existe pas en politique. En realpolitik on le savait déjà. Mais on préservait les apparences. Et ces manants qui réclament des têtes... Que le peuple est con, se gausse-t-on dans les salons, sous les ors de la République. Ca a toujours été dégueu la politique et on s'est toujours torché avec le sens de l'Etat avec la morale et le sens du devoir. Mouais... On n'avait que le Canard pour le savoir. On a toujours ledit Canard et des amplificateurs plus puissants. La dignité voudrait de temps à autres qu'on se mette en réserve de la République, genre mise au vert volontaire. Ca aurait de la gueule. Genre sortie par le haut. Le même jour que MAM, le premier ministre tunisien démissionne. Ils vont pouvoir prendre un café ensemble, gloser sur l'ingratitude des gueux, et se rendre au chevet de Ben Ali en Arabie Saoudite. Le compassionnel ça paye toujours...

    Libye... Allez, Mouammar, un bon geste, dégage! Qu'on puisse s'intéresser à un nouveau pays arabe. Deux semaines de Libye, les audiences commencent à se lasser. Et plus ça dure, plus il faudra donner dans la surenchère pour décrocher un 20h00. Mussolini a fini pendu par les pieds. Ceaucescu et madame ont été liquidés comme ça, à la va-vite...

    2012... L'argument qui tue de mes amis de droite, toujours ravis du bilan de Sarko: "D'accooord, mais kesk'elle aurait fait à la place de Sarko, TA Ségolène?" Probablement déclenché une ou deux guerres, demandé pardon à la terre entière, institué le Chabichou Day, inventé de nouveaux concepts du niveau de la bravitude, etc, etc. Certes. Mais, bon, elle n'est pas aux affaires. Et 2012... Pas vraiment envie d'en entendre parler pour l'instant.

    A part ça, vu Black Swan, bien. Et ce soir, j'écoute l'album à venir de Brigitte Fontaine. Et je rencontre icelle. 

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Playlist de vacances d'hiver

    Hola jeunes gens, rien que pour vous, une playlist à base de ce qui traîne dans mon iPod et qui me fait vibrer actuellement! Un peu de tout, du neuf, du vieux, du beau, du bon.

    Découvrez la playlist En passant avec The Phoenix Foundation

    Enjoy!

    Découvrez la playlist En passant avec The Phoenix Foundation
    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • Sur Le Mouv' hier soir

    J'ai causé dans le poste hier soir à l'invitation de Nico Prat, dans la rubrique CritiquesZik de Laura Leishman sur Le Mouv'. Autre comparse, Kanthos, de FTW.

    C'était bien. On a balancé sur Lady Gaga, encensé The Phoenix Foundation, été déçus par la nouvelle livraison de Dr Dre. Point de désaccord majeur sur James Blake. Je vous fais écouter ça immédiatement, mais avant tout, je vous propose le visionnage d'une vidéo de Coke Bust. Découverte de ce combo punk hardcore capable de pondre des morceaux de moins d'une minute qui vous font pousser une crête sur le crâne en quelques dixièmes de seconde, ressortir les Doc Marten's et vous démonter les vertèbre cervicales à coup de headbanging furieux. Dire que j'écouerais ça chaque jour en boucle serait peut être exagéré... Mais bon, j'assume.

     

    Parlons de James Blake, coup de coeur perso. Là aussi, excès d'enthousiasme peut-être, mais quelle voix. Et quel minimalisme. Aux antipodes de Coke Bust, le gars n'est pas du genre énervé. On aurait envie de le booster, de lui faire prendre sa vitamine C, de le mettre au soleil pour lui redonner le moral. Certes. Mais, quelle voix. Je redonde, je me répète, et vous laisse seuls juges.

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques 2 commentaires
  • Largo Winch vs Inside Job

    largo winch, inside jobA ma droite, Largo Winch, milliardaire en baskets. Une presque vingtaine d'aventures au compteur. Le monde des affaires internationales et de la finance à la sauce Van Hamme, scénariste de talent. On s'y bat à coup de couteau, les balles fusent, les filles ont de gros seins et ne sont pas farouches. On dirait du Gérard de Villiers, c'est du roman de gare à la sauce jet set. Deux films au compteur, adaptations plus ou moins fidèles d'une approche éthérée du monde du business. Un monde clivé, les méchants businessmen, hommes en gris, et vieux vs les jeunes loups qui comprennent tout aux subtilités des montage financiers sans pour autant avoir perdu leur temps à Harvard à faire de coûteux MBA... Réalisme proche du zéro absolu, beaux effets pyrotechniques, et même, nous dit-on, casting hollywodien. Sharon Stone, qui ne fait plus rêver grand monde, et qui n'incarne plus qu'elle même, version MILF de Paris Hilton.

    largo winch, inside jobA ma gauche, Inside Job, déjà chroniqué icitte. Le capitalisme, le vrai. Pas besoin de rafales d'Uzi, de combats au corps à corps, de tueurs à gage, de méchants façon James Bond. Des banquiers, des experts en notation, des concepteurs de produits financiers complexes, quelques secrétaires d'Etat au Trésor, une pute de luxe quand même et quelques saladiers de coke. Et de vrais dommages collatéraux, des pays qui s'effondrent sous le poids de leur dette, des milliers de primo-accédants à la propriété expulsés de chez eux. Et des gouvernements à la ramasse qui font tourner la planche à billet et réinjectent des milliards de brouzoufs dans le système pour le maintenr en vie. 

    Je n'irai pas voir Largo Winch 2. Déjà le visionnage de l'épisode 1 m'avais soulevé le coeur, avec cette vision grotesque du monde du business. Dans les années 80, Paul-Loup Sulitzer avait initié ce sous-genre littéraire. Dont le seul antidote qu'aient trouvé les lecteurs traumatisés, fut de se plonger dans les délires new age de Paulo Coelho. 

    Cela étant, la réalité rattrape parfois la fiction. Digne des aventures de Largo, les aventures de MAM... Destination exotique, manipulations, désinformation, conflits d'intérêt, ministre à temps partiel comme Largo est pédégé à temps partiel, affaires de famille, fréquentations sujettes à caution, et art de se trouver là où il ne faut pas être... LOL

    Enjoy!

    Lien permanent 0 commentaire
  • Bloc-note express N°160

    france-brésil, les bleus, stade de franceLa semaine passée fut sportive. J'en entends qui rient sous cape. Aller au Stade de France supporter l'équipe éponyme, n'est point sport pratiquer. Certes. Mais la FFF avait bien fait les choses. Un joli drapeau bleu-blanc-rouge sur chaque siège, à agiter à l'injonction du chauffeur de stade. La Marseillaise bramée en choeur. Qu'il est doux de brâmer en choeur. Encore un truc qui me colle des frissons le long de l'échine. C'est viril, martial. Et on les a eus les Brésiliens. D'ailleurs les quatre baltringues surexcités du rang de devant l'ont moins ramené, une fois que leur équipe eût encaissé le but de Benzema. Non, mais. Imaginez la scène, notre héros, ci-devant auteur de ses lignes et ses deux potos (Merci à mon camarade S. pour son invitation à cette grand messe!), coincés entre une rangée de Brésiliens sous speed, et une classe de gamines de 6ème fort en voix... Bref, nous en ressortîmes plus sourds qu'après un concert de Motörhead la tête dans les baffles... A part ça, nous pratiquâmes la Ola avec grâce.

    Sport toujours, affutage en règle pour affronter les descentes alpines. Séances de Power Plate spéciales "préparation des pattes postérieures". On ne rigole pas. 

    Sport encore, rugby, option allongé dans le canapé, une Corona au bout de la patte antérieure droite. Supériorité de l'humain sur le singe et le chat: le pouce opposable, qui permet de manipuler la télécommande, tenir un drapeau et  boire une mousse en commentant d'un ton docte les choix stratégiques de Marc Lièvremont. On a gagné sur le fil. Les Irlandais sont renvoyés dans les champs de trèfles de la verte Eirin. Va falloir être un peu plus précis face aux sournois Rosbifs dans deux semaines, les gars.

    Tout ce sport... true grit, joel & ethan coen, jeff bridges

    A part ça, vu True Grit, le nouveau film des Coen Brothers. Western très classique, qui n'a pas le charme pervers de No Country For Old Men, ou l'humour noirissime de Fargo. Ma fille N°3, 11 ans a aimé. C'est dire si le film n'est pas gore... Aimable divertissement old school.

    Bande-son: Anna Calvi, toujours. 

    Enjoy!

     

     

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire
  • Saint Valentin avec Elvis Costello

     

    She - Elvis Costello

    Une chanson d'Aznavour, reprise par Elvis Costello. Un monument que le digne époux de Diana Krall porte sur ses épaules de binoclard talentueux, enregistré pour la bande original de Coup de Foudre à Notting Hill. Costello-Aznavour, une rencontre un peu improbable, prouvant qu'Aznavour est au niveau des plus grands et que Costello, en sortant du costard étriqué du rocker anglais est un grand lui aussi. 

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • Dans mon iPod ce weekend... Egyptian Reggae

    "Brave Sélim! Notre Raïs à nous, le Président René Coty, félicite le peuple Egyptien pour sa détermination et son courage" - Hubert Bonnisseur de la Bath. 

    "Who's next?" - Pete Townshend

    Les paris sont ouverts... Bouteflika? El Assad? Ali Abdullah Saleh? L'effet papillon de la théorie des dominos fait tache d'huille (gag)...

    En attendant, et pour fêter ça, l'incroyable Egyptian Reggae du formidable Jonathan Richman!

     

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 0 commentaire
  • Redemption Song, pour commencer la journée

    Dernière livraison du projet Playing For Change, une version chorale du magnifique Redemption Song de Bob Marley. Pas jun mot supplémentaire qui gâcherait l'ambiance, laissez vous bercer et reprenez en choeur: Redemption Song, Redemption Song...

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • Bloc-note express N°159

    Je tiens à préciser en préambule de ce 159ème bloc-note que je n'ai jamais passé mes vacances en Tunisie. Pas plus qu'à Cuba, d'ailleurs. J'essaie de me remémorer les dictatures dans lesquelles j'ai pu séjourner, et n'en trouve guère. La RDA, on ne peut pas parler d'un séjour, une journée. Mais du temps d'Erich Honecker, quand même. Il ne m'a pas offert de rentrer chez moi dans son Tupolev privé... La Pologne de Jaruzelski? Pareil, pas vu le Tupolev. J'ai repris le train, avec les gens. Autres dictatures? Je ne vois pas. Régimes autoritaires? Singapour, Hong Kong avant le retour à la Chine, Chine... Pas de quoi fouetter un dissident...

    Parlons littératures. Parce que j'y tiens. Un livre. Je suis un type un peu old school, malgré la modernitude (c'est chouette ce néologisme, non? On dirait du Ségolène Royal...) dans laquelle je baigne, malgré l'iPad qui continue de me séduire. Livre donc. Le second écrit, probablement le premier publié. Prévu pour début 2012. Le co-auteur, Nico Prat et ma pomme nous mettons au taf', l'éditeur attend la livraison pour dans quelques mois. Le temps passe vite. Le bouquin parlera d'Internet. Affaire à suivre...
    Rock'n'roll attitude... Vous connaissez Quora? Le truc dont tout le monde cause. Enfin, tout le monde... Les geeks et les gens qui passent du temps, beaucoup de temps dans les rezosocio. Quora, donc, un mega Q&A à la sauce collaborative. On pose des questions, on suit des questions, des utilisateurs. Le lien social se construit autour de contenus, de questions. Est-ce de l'intelligence collective? Ou bien le concours habituel de longueur pénienne? Quoiqu'il en soit, Mossieur Resse et moi nous avons décidé de poursuivre une conversation parallèle, que nous pourrions avoir ailleurs, mais ce serait moins marrant... D'aucun nous ont fait remarquer que nous n'étions pas dans l'esprit de doux partage de Quora... C'est notre esprit punk... ;) Et puis nos questions sont perçues par Quora comme des sondages, alors qu'il n'en est rien... Z'êtes prêts à répondre, vous, à une question binaire et fondamentale de type Beatles ou Stones? Who ou Kinks? Aretha Franklin ou Stevie Wonder?

    Enjoy!

     

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 2 commentaires
  • Dans mon iPod... Blackberry Smoke

    Une recommandation de Louis Bertignac... Non, mais j'te jure, y s'la pète çuila... Si, si, parole de scout! Louis nous en a parlé lundi dernier. Blackberry Smoke. Il a juste cité le nom. Blackberry Smoke. Investigations recherches. Qu'est-ce donc? Du rock sudiste, comme on n'en fait plus que de l'autre côté de l'Atlantique. Des barbus-chevelus, Ray-Ban miroir sur le nez, se balladant probablement en pick-up truck avec un ratelier à flingues à l'arrière de la cabine. 

    En écoutant les gars, rien de très original, pour qui connait les Allman Brothers ou Lynyrd Skynyrd, mais trop bon. Comme une lampée de Jack Daniel's ou de Southern Comfort. Americana à 500%. 

    Blackberry Smoke - Freedom Song

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques, Playlists 2 commentaires