Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

  • La presse va mal... ça fait longtemps que ça dure... et c'est pas fini...

    Les archives de l'INA, nouvellement ouvertes au public, permettent de mettre la main sur quelques pépites... Vous apprécierez ce reportage diffusé sur la première chaîne en 1979 qui présente un état des lieux de la presse quotidienne en France...
    Pour résumer, sans dévoiler l'essence de l'émission, la presse quotidienne va mal parce que les jeunes ne lisent plus et que des médias plus rapides lui font concurrence... On ne peut que constater que le discours, 27 ans plus tard, n'a pas changé... Les jeunes ne lisent toujours pas, et la concurence de médias plus rapides n'a fait que s'accentuer... On remplace radio et télévision, évoqués en 1979, par Internet, et le tour est joué. Etonnant, non? D'autant plus qu'en 1979, le paysage médiatique se composait d'une poignée de radios et de 3 chaînes de télévision. Autant dire qu'il faut probablement chercher ailleurs les raisons des difficultés économiques permanentes de la presse quotidienne et de la lente désaffection de son lectorat. Vous adorerez à ce titre l'intervention de Roger Lancry, de la CGT du Livre parisien... (et celle de Serge July sur l'information libre et la spécificité de Libé...)
    A bon entendeur...
    Enjoy!

    Lien permanent 3 commentaires
  • The Man Who Shot Liberty Valance...

    Méditation de la semaine:

    "When the legend becomes fact, print the legend"

    Une citation extraite des dialogues de "L'Homme qui tua Liberty Valance" de John Ford (1962). Belle réflexion sur l'information et sa validation. Est-ce que ce que je lis est vrai? Est-ce que ce à quoi je suis exposé est crédible? Quel est le sens de l'information?

    Une invitation à nous plonger dans le bouquin de Denis Muzet, "La Mal Info": nous n'avons jamais eu accès à autant de sources d'information et pourtant, et pourtant, nous n'avons jamais eu le sentiment d'être aussi mal informés.

    Question subsidiaire: qui va donner à la génération des 12-18 ans les clés de décryptage des informations multiples et protéiformes auxquelles ils ont accès?

     

    Bon weekend!!!!

     

    Technorati tags:

     

    Lien permanent 0 commentaire
  • Japon: J-15

    Le Dubuc's blog s'expatrie au Japon le 9 juin prochain pour une semaine. Un voyage exploratoire à la rencontre du marché publicitaire local (avec petit détour par Hong Kong pour finir!!!)

    Affaire à suivre!

     

     

    Technorati tag:  

    Lien permanent 2 commentaires
  • Un tout petit monde...

    Louise Wachtmeister, Directrice Marketing de aSmallWorld a répondu aux questions du Dubucsblog à propos du site qu’elle et son mari, Erik , on créé en 2004.

    Dubucsblog: Comment définiriez-vous aSmallWorld?

    Louise Wachtmeister: 3 millions de personnes connectées à 3 degrés de séparation contre 6 milliards de gens connectés à 6 degrés de séparation.

    D: Quel est le but de cette communauté?

    LW.: Etre un endroit exclusif sur le net où les gens les plus intéressants ont accès aux informations les plus intéressantes.

    D: Combien de membres compte aSmallWorld aujourd’hui?

    LW:130 000, venant de 100 pays différents!

    D: Comment les membres rejoignent-ils la communauté?

    LW: Seulement sur invitation. Mais très peu de membres ont le droit d’inviter. 5% seulement (sur la base de nombreuse variables dans un algorithme)

    D: aSmallWorld est-il une communauté ouverte? Quel est le processus de recrutement des membres?

    LW: Nous avons la conviction qu’Internet est trop vaste. aSmallWorld offre un espace clos sur le web à des gens situés à 3 degrés de séparation seulement.

    D: Qu’est-ce qui le rend différent d’autres sites communautaires (craigslist, meetup)?

    LW: Tout! C’est même l’opposé! aSmallWorld est le reflet des relations dans le monde réel. De plus, les relations bâties dans aSmallWorld peuvent prendre de la valeur sur une vie entière. Je crois que les connections aléatoires dans les autres réseaux sociaux perdent même de la valeur.

    D: Quel est votre business model?

    LW: Basé sur les revenus publicitaires.

    D: Comment les spécialistes du marketing considèrent-ils le site?

    LW: Les marques de luxe commencent à réaliser qu’elles doivent s’intéresser au online et que aSmallWorld est une plateforme interactive unique pour faire de la publicité. Nous rendons l’inaccessible accessible.

    D: Pouvez-vous décrire le profil-type des membres de aSmallWorld?

    LW: Les tendanceurs (trendsetters)! Nos membres ont un haut niveau d’études, voyagent beaucoup et de plus ont un large réseau de relations dans la vie réelle. Ce sont des tendanceurs!

    D: Comment définiriez-vous la masse critique de membres pour conserver votre dimension exclusive et être une cible attractive pour les annonceurs ?

    LW: Le monde est vaste, mais nous avons apporté la preuve qu’il pouvait être petit . Aussi longtemps que nous repecterons les 3 degrés de séparation, nous continuerons à nous développer!

     

     

    medium_asmallworld.jpg

     

     

    Interview en V.O. sur The Dubuc's blog

    Technorati tags:

    Lien permanent 0 commentaire
  • 01men… quand le geek s’occupe de son look…

    Le Groupe Tests a lancé son portail masculin, 01men. Rien à dire, c’est clean. C’est masculin , parce qu’on y parle de sport, de voiture, de technologie, mais aussi, car c’est tendance, de produits de beauté… C’est tellement clean que ça donne une impression de manque de contenu. C’est un portail masculin, pas de doute, mais sans aspérités.medium_01men.3.jpg

    On peut en décrypter le lancement sous l’angle d’une stratégie de conquête de marchés publicitaires… Le Groupe Tests a fait ses preuves dans le domaine de la presse hitech. Il faut maintnant prouver que les geeks sont sortis de leur chambre d’ado et commencent à se préoccuper de l’état de leur peau, du style de leurs lunettes, et de leurs fringues… Je caricature volontairement... ;-)

    Il est vrai que lancer un produit éditorial masculin avec succès sur le marché français a toujours relevé de la gageure. Soit c’est trash (Entrevue, Choc, Maximal, Guts…), soit c’est zen-healthy-je-m’occupe-de-mon-corps (et ça s’arrête, voir Men’s Health), soit par défaut c’est focalisé sur un centre d’intérêt (sport, automobile, etc…)…

    Peu de magazines généralistes finalement. Alors que l’offre en presse féminine est pléthorique. Du côté du web, 01men, n’est pas encore le pendant masculin d’aufeminin.com, mais peut prétendre à le devenir.

    Sans tomber dans les excès trash, on peut attendre de ce portail plus d'audace, plus de transgression, mais aussi plus de services. Une bonne idée à souligner: une fois inscrit sur le site, le visiteur a accès à des offres spéciales sur des sites marchands. Bonne démarche de fidélisation.

    (Et un site qui publie une interview d'Anthony Kiedis des RHCP pour son lancement ne peut être totalement dénué de bon goût ;-)

     

    A suivre!!!! 

     

    Technorati tags: 

    Lien permanent 0 commentaire