Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

- Page 4

  • dans mon iPod ce weekend...

    Interpol... Our Love To Admire. Nouvel album, que je découvre. En écoute... Opinion et réaction a posteriori dès lundi. En attendant, le clip:

     

    Juste à titre de comparaison, côté climats... avant la sortie du film d'Anton Corbijn, Control (sortie le 26 septembre) qui leur est consacré... Joy Division... et leur sublime Love will tear us apart. Une occasion de réécouter ce groupe majeur des 80s, avant que la hype ne s'en empare à nouveau...

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent
  • Bloc-note express - N°2

    4574d25daf27c24b5885c2af305b8608.jpgLe Dubuc's blog dans Stratégies... pour le spécial Blogs de Com'... Cool, non! Bon pour l'ego, tout à l'ego!  J'ai ressorti ma plus belle note sérieuse, consacrée à la Long Tail Theory, la Longue Traîne... et la photo la moins bien rasée... Contraste! Merci aux gens de Stratégies, gens de goût, de m'avoir choisi pour faire partie des 30 blogueurs issus du monde de la com' sélectionnés pour ce numéro...

     

     

    Catégories : Bloc-note Lien permanent
  • Bloc-note express estival

    165584122c22dd8910520771996026f0.jpgQuelques idées de lectures d'été... Amoncellement de livres en prévision des vacances... Dans la série "je ne le lirai pas cet été parce que je l'ai déjà lu, mais si vous ne l'avez pas encore fait... vous manquez quelque chose", je vous recommande "Les Hommes qui n'aimaient pas les Femmes" et "La Fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumettes" de Stieg Larsson. Un suédois. Les deux premiers tômes d'une trilogie 143d1329d3fb49ac7e55b337ece28121.jpgexceptionnelle: "Millenium". Un pur chef d'oeuvre. Stieg Larsson a eu le mauvais goût de trépasser en 2004, à peine terminée la rédaction de son unique magnus opus. Première réflexion sarcastique (Mr Dubuc est sarcastique): pas de bol! Deuxième réflexion plus intériorisée: quelle perte... Quel potentiel! Larsson plonge ses lecteurs dans les dessous peu ragoutants du modèle social suédois. Le héros est journaliste, éditeur d'un magazine d'investigation, dans le collimateur des pouvoirs... On trouve des industriels, des publicitaires, de psychopathes, des hackers... On découvre que la Scandinavie, ce n'est pas uniquement Ikea et les blondes d'1m80... Millenium, c'est un univers complet, du thriller haut de gamme captivant! A dévorer d'urgence. C'est chez Actes Sud. Le 3ème tôme sortira en septembre. Un conseil en passant: bien que suédois, ce roman ne se lit pas en écoutant du Abba! Penser à quelque chose de plus brutal!!! ;-) Prévoir aussi les Krisprolls, une bouteille d'Absolut et des tranches de renne fumé.

    Enjoy!

     

    Lien permanent
  • I got it!!!

    Mon sac Timbuk2... Fabriqué sur mesure à San Francisco. Sur le modèle des sacs de coursiers. Vaste, équipé d'une pochette protectrice pour trimballer un ordinateur portable. Assez grand pour être le compagnon de voyage idéal!!! Le correspondant officiel du Dubuc's blog sur la Côte Ouest, Guillaume, de passage sous nos latitudes, me l'a remis en mains propres hier soir! Trop cool!!!
    Pour découvrir les produits Timbuk2, un petit tour icitte s'impose. Pas de shipping hors des USA hélas (ou à un prix prohibitif...). Si vous êtes de passage à San Francisco, allez faire un tour dans la boutique sur Hayes Street!
     

     

     

    Enjoy!!! 
     
    Lien permanent
  • dans mon iPod ce weekend...

    b2971a704449fbf37f13d0cc0d8c1f2e.jpgIggy Pop... L'iguane sous toutes ses formes. Rock primitif, électrique, brutal. "A Million in Prizes: The Anthology", un double-album idéal pour ceux qui souhaitent découvrir ce que je qualifiais mercredi d'essence du rock'n'roll. Le rock a toujours eu la tentation de la boursouflure. Le prog-rock en est la plus parfaite illustration. Quand un art mineur cherche à flirter avec les arts majeurs. Intéressant mais vain. N'est pas Mozart qui veut. Le rock, le vrai, s'adresse aux tripes. A l'instinct. Le rock est séminal. Crade. Pas sophistiqué, malgré ses virtuoses de la Stratocaster. Le rock, le vrai n'est pas programmé pour plaire. Il est basique. S'il n'en restait qu'un parmi les grands, ce serait Iggy Pop
    Dans cet album, Iggy & The Stooges, Iggy en solo, Iggy en duo avec Debbie Harry, Françoise Hardy...
    A déguster!!!!
    Enjoy!!!
     
     
    Illustration sonore, Iggy en 1977: The Passenger
     


    Et pour se faire une idée de ce qu'a pu être le prog-rock... Emerson Lake & Palmer... Oups...
     

    Catégories : Musiques, Playlists Lien permanent