Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

le trianon

  • Stuck in the Trianon

    Entre deux averses la journée s'annonçait normale. RAS, sinon avoir été bloqué chez moi ce matin par une serrure récalcitrante. Stuck in the flat. La lose. Qu'est-ce que tu fais dans ces moments-là? Tu sors l'ordi, tu vérifie l'état des provisions de bouffe, tu commences à envisager de nouer tes housses de couette pour tenter une sortie en descendant par le balcon. Et tu réécoutes l'oeuvre de Stuck in the Sound. Parce qu'il y a concert ce soir, que tu écoutes le nouvel album et que tu te rends compte que tu as un peu décroché... Goddammit, c'était quoi déjà? Ils chantaient quoi. Des sons, tu en as tellement dans la tête qu'il faut ranger un peu la discothèque intérieure, fouiner sur les Internets, farfouiller sur Spotify. Et hop, préparation psychologique. 

    Point positif, le concert se passe au Trianon. J'aime bien le Trianon. Une salle en hauteur. Pas un truc glauque en sous-sol. C'est peut-être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup... Ha ha! Je m'égare. Direction le bar pour la bière rituelle. On ne réaffirmera jamais assez la consubstantialité du rock'n'roll et de la bière. Après il faut gérer... Car prendre des photos potables, avec un iPhone, une pinte de bière à la main, c'est compliqué. A moins que je me sois découvert un problème de multitasking. Cela dit, prendre une photo avec une pinte de bière est un exploit hors du commun. Ça gâche le nectar à bulles... Mais je m'égare une fois de plus.

    Car Stuck in the Sound est sur scène. 

    Le Trianon est plein, pas bourré comme un oeuf prêt à exploser, juste plein d'un public chaud-bouillant qui n'attend qu'un geste ou une injonction de José pour sauter en l'air. 

    Constat : Stuck in the Sound, ça envoie. Je ne les avais jamais vus sur scène, le son est clair, équilibre parfait guitare-voix, rythmique puissante. Ne me demandez pas les titres... Je lis la déception sur vos visages. A ce moment, je fais mon mea culpa, je me flagelle à coup de Doc Martens. Ma session de révisions a été un peu rapide. Et ma mémoire flanche. Le public est aux anges, les filles chantent. 

    Et moi dans tout ça, je saute sur place et esquisse quelques élégants entrechats (rien de très académique). Set puissant et joyeux. 

    Rentré chez moi, je réécoute l'intégrale du groupe pour rester dans l'ambiance. 

    Time to go to bed.

    Le nouvel album de Stuck in the Sound, "Billy Believe" est dans les bacs depuis le 1er mars, et sur les plateformes de streaming. Et le groupe part en tournée. Et pour en savoir plus ça se passe ici!!!

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire
  • The Bewitched Hands au Trianon

    Un moment magique ce concert des Bewitched Hands hier soir au Trianon. Deux raisons à cela. La première: le groupe dégage quelque chose de joyeux et positif. Pas de rock'n'roll attitude façon Gallagher Brothers... Pas le genre branleurs hautains, quoi. Des mecs et une fille, naturels sur scène. Ils sont 6, dopés par 6 choristes habillés en pénitents. Les Bewitched occupent l'espace, avec queques postures de guitar hero pour Anthonin, qui mène les parties vocales. Deuxième raison: les hymnes. Les morceaux des Bewitched sont de facture classique, couplet+refrain, avec des mélodies qui marquent. Des tubes en puissance. Servis par des harmonies vocales superbes. Pas Crosby, Stills & Nash encore, mais une alchimie vocale incroyable. Les membres du groupe m'avaient prévenu quand je les avais re,contrés en septembre dernier: il fallait les voir sur scène. L'énergie est palpable, le son est gros et raffiné à la fois. Le groupe aligne jusqu'à 3 guitares sur certains titres!

    Deux extraits du concert, pour le plaisir:

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Musiques 0 commentaire