Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

jeux paralympiques

  • Bloc-note express N°202


    londres 2012,jeux paralympiquesLondres 2012, Jeux Paralympiques
    . Il a fait frais, un vrai temps british, mais l'ambiance était incroyablement festive. Une cérémonie d'ouverture grandiose, avec Stephen Hawking, Ian McKellen, The Queen en personne, un show moins foutraque que celui de Danny Boyle, mais suffisamment barré pour être mémorable (parapluies, pommes, baleine...), une bande-son hallucinante et un dj set de Orbital démentiel. A retenir, un God Save The Queen, dans l'orchestration de Benjamin Britten qui fait se dresser les poils, un Heroes accompagnant l'entrée de l'équipe britannique dans le stade et un Common People de Pulp au message implicite. Bref, énorme. Sans oublier, le mangeage de pomme collectif, 80 000 personnes croquant une pomme en même temps... L'Angleterre, c'est aussi, Isaac Newton... Le complexe olympique, grandiose, malgré l'omniprésence des sponsors officiels (un MacDo géant, des distributeurs de billets de banque qui sont "proud" de n'accpeter QUE les cartes Visa, etc.). Une atmosphère de folie pendant les épreuves, quand une équipe ou un sportif britannique sont en lice. Bref, grand moment. Article et album photo à venir.

    Changement d'herbage en vue. Je quitte l'agence Rose, dont je suis co-créateur, pour d'autres horizons. Plus d'infos à venir.

    Et je dois terminer la rédaction de mon livre, toujours avec la complicité de Nico Prat. Plein de matière brute à trier, réécrire, décortiquer. L'éditeur nous a proposé un projet de couverture plutôt sympathique. Restent encore à écrire quelques milliers de signes.

    Bande-son de la semaine: le nouvel album de Bewitched Hands. Joie! En plus, je vais les rencontrer cette semaine!

    Enjoy!!!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note, Musiques 0 commentaire
  • Bloc-note express N°201

    Le premier livre avait été presque simple à écrire. L'avantage du principe des Miscellanées était l'anarchie. Pas de structure, pas de hiérarchie d'information, pas de trame dramatique, pas de progression. Juste quelques centaines d'entrées à écrire, et à mélanger allègrement en alternant le court et le long, le sérieux et le LOL, le futile et l'essentiel. Ecrire un livre sur la communication politique demande plus d'effort, même écrit à quatre mains. Il y a les interviews, la transcription des interviews, le plan détaillé, la logique dudit plan. Il faut s'y mettre, se documenter, fouiller, valider. Mais les choses avancent. Dire que nous sommes en avance serait exagéré. Dire que nous sommes en retard aussi. Quoique...

    jeux paralympiques, londresEn milieu de semaine, départ pour Londres pour la cérémonie d'ouverture des Jeux Paralympiques, et séjour de deux jours sur place pour assister aux épreuves. Etonnant. On dit que la Reine sera présente. Y aura-t-il un spectacle, un truc barré comme ce que Danny Boyle a proposé pour les Jeux Olympiques? Y aura-t-il des stars du rock? Je suis curieux. Et comment ça se passe les Jeux? A suivre sur ce blog, sur Facebook et sur Twitter.

    Rentrée des classes bientôt. Affaire à suivre.

    lennon, walls and bridgesA part ça, je me suis laissé tenter par Total Recall, la nouvelles adaptation du livre de Philip K Dick, réalisée par Len Wiseman. Bien sûr j'avais aimé la version de Paul Verhoeven, malgré quelques passages en force et quelques effets spéciaux cheap. Mais c'était il y a longtemps. Dans la version 2012, l'action est relocalisée sur une Terre dévastée. On retrouve par moment l'atmosphère du Blade Runner de Ridley Scott, avec cette ville crade, humide, sombre, où se mêlent toutes les cultures. Un film à voir. Blockbuster certes, mais contenant la parcelle d'intelligence qui manquait à Expendables 2...

    Côté rock'n'roll, rien de tel qu'une soirée sur Arte pour avoir envie de se replonger dans quelque vieillerie... Un documentaire sur John Lennon à New York de 1971 à 1980 et l'occasion de voir le making off de ses albums. Dont le beau Walls and Bridges, que je n'avais jamais écouté en entier. L'occasion aussi de revoir Jimi Hendrix. Et de réécouter. 

    Voila...

    Enjoy!

    Lien permanent Catégories : Bloc-note 0 commentaire